Valcartier – Part III

La semaine 3 se passe au camp de cadets. Les cadets, c’est une clientèle… différente. Disons qu’y’en a qui veulent pas être là et que ca transparaît dans leur tableau médical. En psy, ca s’appelle de la somatisation. Ya aussi des vrais bobos là… La docteure-saveur-de-la-semaine est super gentille et me fait souvent faire les examens physiques. Elle me ferait aussi faire les anamnèses, mais bien souvent, je trouve les cas trop difficiles. Comme dans le Grand Nord, dans les Forces, c’est les infirmières qui s’occupent de la plupart des cas et les MD se retrouvent qu’avec les cas plus complexes, et donc un peu trop tuff pour mon niveau. Mais je m’amuse à faire les prélèvements de gorge, à écouter des poumons, à palper des adénopathies, des pas-de-foie et des pas-de-rate.

En fait, j’ai qd même pu palper mon tout premier foie :

[Cadet] – Ayoye cr***
[Marie – émue] – Kossé ca ?! Oups, désolée ! (chuchotte) Doc, je crois que je viens de toucher mon premier foie… pourriez-vous venir voir ?

Franz-Ferdinand-gnein
Dans le Grand Nord, j’ai fait une passe Franz Ferdinand. Mon coloc et moi on en écoutait le matin en mangeant nos toasts au beurre de peanut et en préparant nos lunchs.

Un soir cette semaine, je fais jouer du Franz Ferdinand. Ca m’a totalement ramené dans le Nord, vous savez ce drôle de feeling. Et ca m’a rendue nostalgique au boutt. J’ai vraiment aimé ca le Grand Nord bon.

[Je dis « gnein » parce qu’en Inuktitut, c’est la manière de dire à quelqu’un « je te connais », notre équivalent de dire « salut » (les Inuits ont le même problème que les Klingons qui n’ont pas vraiment d’équivalent de forme cordiale de salutation – hehe). Ca m’a pris quelques jours avant de comprendre que c’était la manière de saluer « Marie-gnein », « Anna-gnein », « Lisa-gnein », et non pas que tout le monde avait le même nom de famille, genre…]

RRRichard, The RRReturn
Je ne travaille plus avec Richard depuis 2 semaines, et pourtant, j’en entends encore parler…

J’ai été souper chez Marraine/Parrain avec Cousine Véro et son copain pour constater que Richard est devenue un véritable symbole et que son nom est scandé (que dis-je, ronronné, hehe) parfois même sans raison… S’il fallait que les oreilles lui bourdonnent à chaque fois qu’on dit son nom, il doit être rendu à l’acouphène, le pauvre… Il devait même voir trouble ce jeudi soir-là.

[Véro] – RRRichard
[Luc] – RRRichard !
[Marraine] – RRRichaaard !
[Marie] – Rah – rah – rah – rah – Richaaard !
[Parrain] – !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :