Sur la beauté de la naïveté

Je crois que pour être un bon docteur, il faut garder l’esprit bien ouvert. La plupart du temps, on est là surtout pour soigner, et pas trop pour juger… sauf quand il est temps d’avertir notre patient qu’il a définitivement des comportements à risque. Et encore là, ca doit se faire dans les règles de l’art, on s’entend.

Reste que j’en apprends régulièrement sur les idées que peuvent avoir les gens pour se mettre dans le pétrin. Et avec toute ma carrière devant moi, je ne suis certainement pas au bout de mes peines. C’est quasiment fascinant…

Je discutais récemment avec un de mes collègues médecin qui avait entendu lui-même l’histoire d’un lointain collègue… Le patient de ce dernier avait expliqué ses multiples problèmes d’infections à la vessie par le fait qu’il était un décanteur humain.

Un quoi ?

Un décanteur humain. Après explications rapides, on comprend que le décanteur humain, lors d’une soirée mondaine particulière, se videra la vessie à l’aide d’une sonde urinaire, et remplacera ledit pipi par du vin. Il fera ensuite le service de l’alcool utilisant ses voies naturelles…

Oui, je vous entends… Vous aussi vous vous dites : «merde, ca doit être difficile « d’arrêter » une fois le verre plein ?» hein ? (ca et le fait que vers la fin de la « vessie », il doit bien être rendu à ¼vin-¾pipi)

Quant à la naïveté…
Le lendemain, ce même collègue me revient avec de l’information qu’il à rapaillé sur Internet sur le sujet. Et oui, celà existe bien comme phénomène… Mon collègue me copie :

Dr.W dit :
The act of using a catheter to drain one’s bladder of urine, and the replacing it with wine or any other type of beverage. The decanter then serves other people by urinating into their mouths.
Marie dit :
merde, et moi qui croyait qu’il faisait le service ds les verres !!
Dr.W dit :
ah… les 2 se peuvent, mais moi jy avais pensé
Marie dit :
c que je suis trop naive… mais ca me dérange pas ds des cas comme ca : c de la belle naiveté 😀 je suis juste contente de pas arriver avec des idées comme ca par moi-même…

* *** *

Par la suite, j’ai évidemment partagé cette belle découverte avec mes copains d’école qui étaient tous aussi surpris de cette nouvelle utilité de la vessie. Les hypothèses plus ou moins médicales sur les origines d’une telle idée et de ses conséquences allaient bon train. La palme vient a Gab pour cette réflexion :

[Gab] : Le gars s’était trouvé une manière comme une autre de se faire faire des b/j… En tk, si j’avais a faire un truc pareil, c’est sur que je mangerais plein d’asperges avant le party, question de donner une p’tite odeur personnelle au vin, hahahha.

* *** *

Bien que je pratique une « médecine basée sur des faits » et que je n’ai pas ici d’études sur les effets de l’alcool directement introduit dans la vessie (les chercheurs y avaient peut être pas pensés eux même), j’insiste sur la haute probabilité que ce n’est pas une pratique à avoir. Quand on sort du cours de Gastro-entérologie et qu’on sait que l’oesophage mange une claque qd on boit de l’alcool, imaginez une vessie, alors que c’est pas pentoute fait pour ca… Ca et le fait qu’on s’introduit des bactéries là où on est pas supposé en avoir. Morale de cette histoire : n’essayez pas cela à la maison.

Publicités

Une Réponse

  1. OMG!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :