Conforme à l’original – ou comment se trouver un médecin de famille

L’an dernier, puisque nous commencions à avoir nos premiers contacts avec les patients, il était aussi temps de nous inscrire officiellement auprès du fameux Collège des Médecins pour être assurés. Ce qui veut évidemment dire beaucoup de papier. Et qui dit bureaucratie dit signatures officielles.

La faculté, prévoyante, a parmi ses rang une commissaire à l’assermentation qui signe les formulaires pour les étudiants. Sauf qu’elle n’avait pas prévu que cette année là, la dame serait absente « pour des raisons personnelles », les 2 dernières semaines avant la date limite de remise du dit formulaire… Les étudiants en médecine ne faisant pas exception, ils sont eux aussi à la dernière minute pour faire signer leurs formulaires.

Heureusement pour eux, ils avaient cet année là parmi eux une autre commissaire à l’assermentation. C’est à dire moi.

[Étudiant] – Oua ! Comment ca té commissaire à l’assermentation ? Kess qui faut pour ca ?
[Marie] – Bah, faut juste être très très cool. Full style genre.
[Étudiant] – Sérieux ?
[Marie] – Ben ten…

Alors j’ai été momentanément populaire et j’ai signé pas mal de formulaire pendant ces 2 semaines là. Sauf un problème. Parce qu’évidemment, je pouvais pas signer mon formulaire à moi, hein ?!

Alors je me décide à descendre de la montagne et à traverser la rue pour me présenter aux HEC, où ils ont aussi leur commissaire à l’assermentation, et où j’espère non seulement avoir une signature, mais aussi m’en sauver pour gratis (j’avais moi-même pas fait une cenne avec ca, tout de même…).

Il faut comprendre qu’il est très difficile d’approcher des secrétaires de faculté. Ma théorie est qu’à force de se faire demander toute sorte de trucs impensables par les étudiants, leur réponse est non. Et surtout, SURTOUT, PAS DE SOURIRE !!! Parce que c’est un non-catégorique-sans-possibilité-de-négociation.

Je me présente donc avec mon meilleur sourire… Je raconte mon histoire de sauveuse de la classe qui ne peut pas se sauver elle même, et que j’ai besoin de ses services pour faire ma demande aux Collège des Médecins.

La dame a été super méga fine. Tout grand sourire, elle a immédiatement été sympathique à ma cause désespérée, et ce, même si je ne faisais pas partie de sa « description de tâche ». Elle se donne même la peine de me demander comment vont mes études et tout. Alors, évidemment, devant tant de sollicitude, je ne peux m’empêcher de proposer mes propres services :

[Marie] – Vous me rendez vraiment un grand service ! Au cas où vous auriez besoin vous même d’une commissaire à l’assermentation, je peux toujours vous laisser mes coordonnées…
[La Dame] – Oh ! Excellente idée ! C’est pas tous les jours qu’on en a besoin, mais quand on en a besoin, on cherche toujours…
[Marie] – Ah, et j’y pense… bah, c’est peut être un peu idiot à dire, mais bon… je termine dans 5 ans comme médecin, et si je peux vous être plus utile à ce moment là, ca me fera plaisir aussi !
[La Dame] – Hahaha ! Encore mieux ! J’ai toujours pas de médecin de famille, et 5 ans, c’est si vite passé… Je vais garder votre adresse courriel précieusement…

Bon, c’est certain que j’ai aucune idée où je serai dans 5 ans. Mais si j’avais le choix de mes patients, est-ce que je voudrais pas avoir tout plein de madames sympatisantes qui sont prête a aider des étudiants inconnus avec un sourire ? Et puis, je trouve que ca fait Good Karma de penser que parce que tu fais une bonne action, quelqu’un te propose quelque chose de cool en échange, non ? J’espère que c’est pas mon God Complex qui s’installe prématurément… ouf !

J’y suis retournée, la semaine dernière, pour faire renouveler ma commission. En faisant ma demande, la dame, toujours tout sourire, m’a reconnue : «Ce serait pas vous l’étudiante en médecine ? Comment vont les études ? Oui, j’ai encore vos coordonnées, je les garde précieusement…»

Il y a 1 1/2 an, j’ai fait une proposition similaire à la personne qui avait retrouvé mon porte-monnaie avec mes cartes dedans, et qui m’a remis le tout intact. Quand vous savez le trouble que ca représente d’avoir à retrouver toutes les cartes, on est très heureux que quelqu’un nous le remette au complet. C’est lui qui m’avait donné l’idée de faire la proposition. (Parce qu’en même temps, le mec, au cas où il pourrait lui passer par la tête de faire des conneries avec l’info accumulée sur moi dans ce porte-monnaie, il va peut être réaliser qu’il serait mieux de pas faire chier son médecin de famille. Hein !?)

On verra dans 4 ans si mes bonnes idées s’avèrent si bonne que ca !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :