Marie a définitivement de quoi

jacket.jpg

Il y a de cela 2 semaines, une collègue nous parle du pire patient qu’elle a eu à date. Il était vraiment weird, instable, faisait plein de commentaires déplacés et agressifs, etc. À un moment dans l’entrevue, elle a même sérieusement envisagé la fenêtre comme moyen de sortie. C’était à ce point-là.

Son patron a même du arrêter l’entrevue avant la fin parce que le patient était sérieusement instable…

La semaine suivante, alors que j’étais de garde, mon patron reçoit un dossier et s’exclame :

[Dr Patron Cool – moitié sérieux] – Incroyable, pas lui !! Comment ca ce fait qu’il se présente à l’urgence quand c’est moi qui est de garde ??! Il tombe toujours sur moi !!!
[Marie – donne mon diagnostic impossible] – Hahaha ! C’est probablement qu’il attend que vous soyez de garde pour décompenser
[Dr Patron Cool] – Je l’ai envoyé se faire évaluer la semaine dernière, et il n’a pas pu compléter l’évaluation parce que Dr Chose a du le renvoyer de l’entrevue.
[Marie – rings a bell !!!] – aaaaah ??!

Un rapide coup d’oeil sur le rapport de consultation confirme qu’il s’agit bien du patient préféré de ma collègue ! Je jette déjà un coup d’oeil à la fenêtre… ce ne sera pas une option 😀

[Dr Patron Cool] – Tu veux faire l’entrevue ?
iiiiiiiiiiiiiiissssshhh
[Marie – meilleur ton de blonde] – Bah, Dr, vous savez, mes patients en géronto, ils sont tous très gentils à coté de Monsieur D. Alors si vous le permettez, j’aimerais bien vous observer le cadrer bien comme il faut dès le début de l’entrevue et profiter de votre expérience (flatte-flatte). J’ai entendu dire que c’était un patient particulièrement difficile…

L’entrevue commence assez mal : il me serre la main vraiment fort, au point ou ca fait mal, le con. Et je ne peux pas dire que je suis « de frêle stature ». Pendant l’entretien, comme on pouvait imaginer, le patient a été agressif, manipulateur à outrance, mentait plus qu’il respirait (si-si, je vous assure !!) et son histoire était absolument abracadabrante.

Pendant ce temps-là, je restais sagement dans mon coin à observer gentillement un pro faire sa job. Et pas se laisser faire quand Monsieur D est devenu menaçant. Yep, j’étais bien confortable dans mon coin à sourire bêtement.

J’ai même eu l’occasion un peu plus tard en soirée de voir les infirmiers (ils devaient être 7 ou 8 dans la salle d’isolation) mettre Monsieur D sous contention (ie attaché à son lit) après qu’il ait fait un trou dans un mur.

TOUT UN SHOW !!!!

Vous savez pourquoi ? Parce qu’il y en a pas un qui a touché au patient (moi qui m’attendais à voir qqch comme dans les films… pfff)

Une infirmière répétait sans cesse qu’il devait se coller le dos contre le mur et qu’il devait prendre ses médicaments pour se calmer. Que c’était la pillule qu’elle lui présentait ou une piqure, que c’était son choix. Elle a du lui répéter 15 fois pendant que le patient s’est ostiné TOUT LE LONG comme quoi c’était juste un ti-trou, comme quoi la pilule était pas sa couleur préférée, comme quoi il était pas sur de comprendre ce qu’il avait fait de pas correct, comme quoi il était un bon gars, comme quoi il recommencerait pas… etc. Il a parlé comme ca JUSQU’À LA FIIIINNNNN, jusqu’à demander à être sur le dos plutôt que sur le ventre, NON-STOP.

Et l’infirmière qui répétait les mêmes réponses, toujours sur le même ton. Et ca a fonctionné !!! Les Gros-Gars-Poilus-Avec-Des-Tattoos, ils n’ont eu qu’à mettre les velcros au pieds et aux mains.

Alors j’ai effectivement été bien impressionnée par leur travail !

Et Monsieur D est resté sous contention pas très longtemps (le temps que les médicaments fassent effets) parce que je l’ai revu se promener pas longtemps après (c’est pas vrai qu’on garde le monde attaché des jours de temps !!). Il est venu me voir pour me dire qu’il n’était pas content de la manière que l’entrevue s’était passée, mais qu’il m’aimait bien moi…

Ben oui, c’est ca… tu m’aimes bien moi parce que j’ai pas dit un mot !!  c’est que j’ai pas encore eu l’occasion de te donner mon diagnostic right ? (À moins que… à moins que ce soit encore mon karma de fille qui attire les garçons vraiment trop weirds ?!? 😦 )

La saga se termine cette semaine, alors que je croise Monsieur D dans MON corridor de p’tits vieux, à l’interne… Évidemment, il me reconnait, et s’empresse de venir me serrer la main (au moins, cette fois-ci, il me fait pas mal)

Un peu plus tard dans l’après-midi, je suis au au bureau des infirmières auquel les patients n’ont pas accès, mais peuvent nous voir (un genre d’aquarium) Je suis en train de *tousse* parler de moi (en fait, de mon stage, lol) avec une employée, en attendant le retour de mon patron.

[Monsieur D] – Docteure, Docteure ! Est-ce que je peux vous parler ?
(il faut comprendre que ce patient ne relève pas de mon service… Est-ce que ca me tente vraiment d’aller me jeter dans la gueule du loup ?)
[Marie] – C’est que je suis « occupée » en ce moment, je dois voir mes patients.
[Monsieur D] – Ben, est-ce que je peux vous parler tantôt ? Je voudrais que ce soit vous qui s’occupiez de mon dossier.

Oua, la surprise ! 😀 Attend que je raconte ca à ma collègue.

Mais heu, comment lui expliquer qu’il me fait PEUR! et qu’il est vraiment pas question que je m’occupe de son cas !!! (même si c’est demandé si gentillement…)

[Marie] – C’est que je suis en géronto-psychiatrie Monsieur D, vous allez malheureusement devoir attendre encore plusieurs années avant que je puisse prendre en charge votre dossier.

Et hop ! Un p’tit mensonge pieux pour le patient… et pour faire rigoler les infirmiers présents.

Publicités

4 Réponses

  1. Wow, comme une pro! Comme. une. pro.
    Toutes mes félicitations, vous avez flatté quand il le fallait et avez su esquiver le pire! Génial!

  2. euh….

    Freak show.

    Vraiment.

  3. Que veux-tu dire M. l’Adulte ?

    Pour moi Freak Show = Sensationnalisme du genre journal de montréal.

    Tu crois que j’ai été trop loin en racontant cette histoire ? 😦

  4. Nan. Pour moi freakshow signifie cirque surréaliste et fantasque bourré de personnages weird et épeurants. Passe-Montagne qui mouche un gros nez qui a mal au nez une fois par année et mal aux dents tout le temps est un freak show, tout comme loft story.

    Maintenant j’ajoute où tu travail. 😉

    Mais c’était pas méchant. Juste effrayant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :