Le temps passe, oh Marie.

Cette semaine, j’ai rajouté un paquet de note à mon petit carnet, de trucs que je voulais vous raconter.

Mais ma semaine en salle d’op a été fatigante. Et elle s’est savament terminée avec une ostie de garde qui s’est fini à 23 hrs vendredi.

Je voudrais vous dire à quel point c’est Glamour comme dans Grey’s Anatomy être en Salle d’op. Mais la réalité, c’est que je porte sur la tête un truc qui ressemble à un cass de bain (et qui laisse une marque dans le front quand je l’enlève) et mon scrub est taillé pour mieux fitter la taille d’un homme.

Et parce que l’externe n’a que rarement l’occasion de participer aux opérations, on fait souvent le piquet en essayant de voir du mieux possible, tout en essayant d’être le moins possible dans les jambes de l’infirmière de la salle d’op. Évidemment, il y aura toujours des infirmières pour nous faire sentir bienvenue pareil. Et d’autre… un ti peu moins. Genre.

Sinon, ben, oui, il m’est arrivé de me brosser (se laver plus-plus pour être propre-propre pour avoir le droit de s’habiller stérile et s’approcher de la patiente lors de l’opération) et j’ai eu l’honneur, chers e-lecteur, de tenir un écarteur à 3 ou 4 occasions. Quand même. C’est pas une semaine entièrement perdue.

J’ai aussi posé les agrafes sur une patiente, pour fermer sa plaie. Lors de ma visite de suivi, alors qu’elle posait des questions sur son opération, je fini par lui annoncer, toute fière :

[Wannabe Dre Marie – fierté incarnée] – Et c’est moi qui ai posé vos agrafes là. Vous aimez vos agrafes ?
[Patiente cool – joue le jeu] – Oh oui, très. Elles sont très bien posées.
[Wannabe Dre Marie] – Hihihi, merci, vous êtes bien gentille. Enfin. Si tout es ok avec votre médecin, vous allez avoir congé aujourd’hui. Je vais demander à votre infirmière d’enlever vos agrafes.
[Patiente cool] – Non ! Pas mes belles agrafes !!!

[Wannabe Dre Marie] – Hihihihi

*******************************

Le truc qui m’inquiétait de voir en salle d’op gynéco, c’était les avortements.

Don’t get me wrong, je crois que ce genre d’intervention est nécessaire. Pas un « mal nécessaire », mais bien nécessaire tout court. Ce n’est pas une méthode de contraception, mais un dernier recourt pour des grossesses non désirées, et une approche thérapeutique pour d’autres problèmes. Je suis contente de vivre dans un pays où l’on peut offrir cette option aux femmes. Mais je ne crois pas que toutes les femmes sont obligées de s’en servir si elles n’y croient pas, et toutes les femmes ne sont pas obligées d’y croire. Voilà.

C’est un sujet tricky, et je n’aime pas parler des sujets tricky sur mon blog, parce que les blogs ne sont pas le meilleur endroit pour discuter de ce genre de sujet. (D’ailleurs, si j’ai le malheur de constater que pour la première fois, les commentaires dérapent à cause du sujet, je vais être déçue)

Mais si je m’inquiétais de voir en salle d’op gynéco des avortements, c’est que c’est généralement une intervention pas trop joyeuse.

Pourtant, les patientes sont bien traitées. L’intervention est rapide. Ca ne fait pas mal. Les personnel est gentil et respectueux.

Mais c’est connu que les filles restent généralement avec un sentiment de perte plus important que si on leur avait enlevé leur appendice. Et ce, même si la grossesse n’était pas désirée.

Et bon… comment dire… Je n’avais pas envie de les voir triste. Voilà. Bon.

Mais j’ai « survécu ». Je suis pas grandi de mon expérience ni rien, mais au moins, l’intervention est démystifiée…

*******************************

Oh oui, le temps passe.

Il y a une semaine, on passait le cap du quart de notre externat. Déjà !

Cette semaine, je vais avoir 31 ans. Déjà ! Criss ! (et je suis de garde ce soir là)

La semaine prochaine se termine mon stage de gynéco-obstétrique… avec l’examen. Déjà !!

Donc, ne soyez pas surpris si vous n’avez pas beaucoup de nouvelles de mes palpitantes aventures *tousse*

Publicités

15 Réponses

  1. J’aurais aimé que tu me parles un peu plus de ces avortements, non pas d’un point de vue pro-vie ou pro-choix mais d’un point de vue technique, médical et humain.

    Bon anniversaire pour cette semaine. 🙂

  2. Bonne fête itou! Moi aussi je suis curieuse de savoir comment ça se passe un avortement en salle d’op. C’est pas de la curiosité morbide, juste, mettons… pour ma culture générale.

  3. Bonne fëte Marie. 31 c’est le fun, t’arrive dans le meilleur 🙂

  4. Bonne fête Dre Marie! (Tiens, moi c’était samedi dernier…)

    Et je suis d’accord avec toi pour les avortements…

  5. Bonne fête. Gna gna t’es plus vieille que moi 😛

  6. J’y vais avec la famille: Bonne fête!!

    Ça m’attriste de te savoir si occupée parce que j’adore venir lire tes palpitantes aventures! C’est pas grave, je devrai m’en tenir à ma vie à moi! 😉

  7. La dimension humaine, peut importe le motif ou les convictions. Y être confronté a du être quelque peu bouleversant pour toi.

    Ahhh 31 !!! Bon anniversaire Dr Marie !!!

  8. Trente et un an?
    Tu arrives au plus bel âge!
    Bonne fête 🙂

  9. Normal que tes sentiments soient sollicités; le contraire serait troublant.

    Bonne fête!

  10. Ouin, la tristesse chez nos patients on s’y habitue pas..
    pis euh…ben bonne fête ! 🙂

  11. C’est bien vrai que c’est so glamour le Bloc..

    À la fin de la journée le toupet carré en dessous du beau bonnet bleu là là.. yé louche
    Puis les scrubs quasiments transparents et/ou pleins de statique qui collent dans la raie..
    Malgré tout jusqu’à maintenant ça a été le meilleur stage au monde pour la wannabe inhalo que je suis ! 😛

    Joyeux anniversaire et merde pour l’examen fin de stage !

  12. @ Alex : OH MERDE ! J’ai pas pensé à vérifier l’effet de la statique sur ma raie ! LOL !

    Raison de plus pour trouver qu’il fait froid et porter une tite jaquette jaune par dessus le tout…

    @ Isabelle : n’oublie pas d’aller dignement t’inscrire dans mon E-pital là là… Comme c’est là, c’est la course entre les Infirmières et les Inhalos ! Qui va gagner ?!?

    Dac, Pascal et Mère Michel, je vous pondrai qqch là dessus…

    @ Tous : Merci pour les souhaits ! C’est la preuve que… vous lisez mes billets jusqu’au bout 😀 hihihi

  13. Bonne fête!!!

  14. J’ai vécu un curetage la semaine dernière. J’aurais bien voulu que tu dois là parce que de mon côté je n’ai ressenti aucune compassion et aucun respect pour ce que j’étais en train de vivre. Et, soyons clair, ce n’était pas un avortement. C’est mon bébé tant attendu dont le coeur a cessé de battre entre la 9è et la 11è semaine de grossesse qui me quittait ce jour-là.

    Bref, je t’encourage à garder cet aspect humaniste dans ta pratique, peut-être pourras-tu encourager tes collègues à l’être aussi…

  15. @ Célimène : Well…

    Il est vrai que parfois, en ‘salle d’op’, ce ne soit pas l’endroit idéal pour les effusions de compassion. Mais je suis désolée pour toi que l’expérience – déjà peu agréable – ait été encore plus moche…

    Ceci dit, merci d’avoir partagé ton histoire. Et mes meilleurs souhaits pour la suite !! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :