Ayoye, tu me fais mal ! – Part II

Le patient avait une douleur thoracique. Il avait eu la présence d’esprit de se présenter à l’urgence. Surtout qu’il a « eu un malaise » (lire « perdre connaissance ») dans la salle d’attente…

Il y a quand même pas meilleure place pour se taper une crise cardiaque que drette à l’urgence, quand on y pense… En tout cas, c’est à l’hopital que les chances de survie après une réanimation cardio-respiratoire sont les meilleures…

rcrJ’arrive dans la salle de réanimation (c’est là qu’ils mettent les patients les plus mal en point, vous l’aurez deviné…) alors que les manoeuvres de réanimation sont déjà bien entamées.

(Il ne faut pas se leurrer… la place de l’externe dans le processus est vraiment très accessoire, quasi décorative. Ca c’est quand on n’est pas dans les jambes ! Si le patron se souvient tout à coup de notre face, on aura peut être l’occasion de pratiquer une manoeuvre !!! Mais notre tâche consiste principalement à écouter et à regarder ce qui se passe – ce qui voisine dangereusement le voyeurisme – et à « apprendre sur le tas » ce que c’est, le beat d’une réanimation… Et avec un peu de chance, on pourra pratiquer notre technique d’intubation sur le dude. Une fois « les manœuvres arrêtées* »… et qu’on ne pourra pas faire plus de mal.)

Le patient a déjà recu une première décharge, et il reprend graduellement conscience. Il « répond au stimuli douloureux ». Mais malgré qu’il ait recu différents médicaments, son rythme cardiaque reste rapide et erratique.  Le patron décide alors de le « choquer » à nouveau :

[Patron] – 200 Joules. Dégagez.
****Décharge électrique****
[Patient] – Oummphhh !

Et moi je me dis : merde, c’est le patient qui vient de faire ce bruit là ? Ouille !

Malheureusement, le rythme cardiaque reste le même. D’autres médicaments sont donnés, et on rechoque… Patient encore un peu plus conscient…

[Patron] – 300 Joules. Dégagez.
******Décharge électrique******
[Patient] – Ouuummpphhhhh !!!

Fff ! C’est que ca doit faire mal !

Heureusement, avec la médication donnée, je doute que le patient se souvienne de l’épisode de la « table électrique ». C’est d’valeur, peut être que ca l’aurait motivé à arrêter de fumer pour améliorer ses facteurs de risques cardiaques ? 😛 Parce que oui, pour votre information, on l’a sauvé, celui-là 🙂

Et j’ai pas eu à l’intuber 😉

*Quand on sait qu’il est mort et qu’il n’y a plus rien à faire…
Publicités

15 Réponses

  1. Ouin, c’est ça…. Fait moi peur, t’aime ça hein 🙂

  2. « Et avec un peu de chance, on pourra pratiquer notre technique d’intubation sur le dude. Une fois “les manœuvres arrêtées*”… et qu’on ne pourra pas faire plus de mal.) »

    Mouhahahahahaha!
    Moi je trouve ça très drôle étant donné que j’avais très hâte de réanimer quelqu’un pour la première fois!
    😀

  3. C’est un monde à part le milieu médical.
    J’aime bien le découvrir « avec toi »… avec ton regard.
    Merci pour les tranches de vie!

  4. moi tu me fais rêver! 🙂 J’aimerais ça être externe moi, mais juste pour scèner, pas pour manoeuvrer… quoi que sûrement qu’un moment donné on doit être tenté de le faire… reste que bon, j’ai toujours adoré la bio et tout ce qui touche au corps humain.

    Ceci dit, tu dois avoir fichtrement hâte de faire plus un peu, non? Par plus j’entends passer après l’étape du « selles?? » 😉

  5. C’est kétaine à l’os, mais j’ai souvent l’impression de lire un épisode de ER, mais vrai, lorsque je te lis! 😛 J’aime beaucoup toutes les histoires que tu racontes! Et ça me fait voir les hostos sous un autre oeil aussi!

  6. Tiens, moi je pensais que les décharges pour repartir un coeur ne pouvaient uniquement se donner si la personne était totalement inconsciente! Est-ce que si on est ‘semi conscient’ on peut refuser de se faire ‘électriser’???

  7. D’après l’expérience que j’ai acquise au travers des années à regarder ER et Grey’s Anatomy, j’aimerais vous suggérer de ne pas perdre votre temps à choquer à « Two hundreds » (200), allez tout de suite à « Three hundreds » ça marche à tous les coups 😉

  8. Wow… c’est fou ça!

    J’ai entendu dernièrement que la meilleure toune pour faire de la réanimation selon les médecins (dans le but de bien garder le beat), c’est Staying alive… et c’est pas des farces-là!

    Peux-tu me confirmer la chose?

    Imagine la boule disco et la musique qui part à chaque fois qu’un patient entre en salle de réanimation…ouah!

  9. Moi ce que j’aime, c’est l’ironie et le caustique. Pas méchant mais quand même, juste un peu pour ridiculiser le dramatique.

    Merci de me faire du bien à chaque fois que je mets les pieds ici.

  10. @ Cacawet : ben là, tu vas qd meme pas me dire que je t’apprends que fumer c’est pas bon pour ton coeur ? 😀

    Je vais cependant peut être t’apprendre que c’est la cause #1 pour le cancer… de la vessie !

    @ Mme Cornue : Voyeuse, va ! En fait, les selles, ca me dérange pu vraiment. Comme une vraie maman ! 😀

    @ Rachel : généralement, effectivement, le patient est suffisamment mal en point pour être pas conscient 😀 Et c’est rare qu’ils ont assez d’énergie (comment dire… de « coeur » ?!? 😛 ) pour s’obstiner ! Mais on utilise aussi les chocs électriques pour « cardioverser » c’est à dire donner le bon « beat » à un coeur en arythmie. Mais on a la décence de les anesthésier avant !

    @ PDFN : Marrant ! je vais garder l’oeil ouvert, voir si tu as raison ! hahaha

    @ Folle à lier : pas de toune ni de boule ou je travaille, désolée… lol

    Pour les autres… il me fait plaisir de vous « enternainer » ! d’autres histoires à venir 😉

  11. Marie !! Je venais justement te dire que j’ai arrêté de fumer. 🙂 J’ai utilisé l’ordonnace collective pour les timbres de nicotine, et mon pharmacien m’a dit d’en parler au docteur. Voilà, c’est fait ! 😉

  12. Tout d’abord : FÉLICITATION ! WOO-HOO-HOO !!!

    Tu as déjà ta date ? tu as déjà commencé ??!

    Ensuite : techniquement, je suis pas encore un Docteur là là. Et puis, une wannabe MD sur Internet en plus ? C’est surement moins que rien ! 😥 *snif*

  13. Ouep c’est commencé, et ça va bien. Quelques cravings, mais je survis. La première nuit a été la plus dure, mal dormi… et ensuite j’ai lavé et lavé lavé parce que tout sentait la cloppe et encore, il me vient parfois au nez des effluves de cendriers mais j’apprécie les autres odeurs que j’avais perdues et qui reviennent en même temps.

    Au stade où j’en suis, mon odorat, mon goût et ma pression artérielle sont tous revenus à la normale (on parlera pas de mon poids ok?). Me reste qu’à attendre 10 ans pour voir baisser un peu mon risque de crise de coeur. 🙂

    Le pharmacien m’a dit d’en parler au docteur mais tsais, quand on me spécifie pas moi… 😉

  14. Alors bonne chance et courage, miss felée !! c’est toute une aventure, qui vaut la chandelle !! 🙂

  15. @folle a lier
    j’ai vu ca aussi dans mes cours de secourisme/premier soins

    Ils disent que c le bon beat pour les compressions cardiaques (30 compressions, 2 respirations) donc tous en coeur : ha-ha-ha-ha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :