Un record malheureux

79.25 heures pour ma première semaine. J’ai même pas compte le temps a la maison.

Je sais pas quand je trouverai du temps pour vous… 😦

[Amoureux] – C’est poche vivre avec toi

Vous verrez du pays, qu’ils disaient…

Une fois qu’on est sélectionné pour faire notre résidence sur l’ile-de-montréal-et-les-environs, sélection qui se fait d’ailleurs « au mérite », on doit faire notre choix de milieu pour la résidence… l’hopital où on va passer les 2 prochaines années…

Cette sélection là se fait selon nos choix personnels (on doit classer les milieux de 1 à 10)…

… et à la pige.

Ca a l’air que pas mal tout le monde a un de ses 3 premiers choix.

On a recu notre sélection de milieu de résidence officiel aujourd’hui.

J’ai eu mon 5e choix. Comme dans 5 sur 10. On s’entend-tu que passé 3, c’est quasiment comme si on les classe pour le fun.

Je suis pas de bonne humeur.

Surtout que maintenant que j’ai décidé de déménager dans le creux 450 chez l’amoureux, mon 5e choix = un pont à traverser et une tonne de trafic.

Oh que non, que je suis pas de bonne humeur pas pentoute.

Le Jour J

Ben voilà, c’est fait.

Il était temps… Ces derniers jours, j’étais nerveuse et irritable. Mon amoureux était heureusement là pour me supporter…

À midi, tous les externes du Canada ont recu leur résultat de matchage pour la résidence en même temps…

carms2

YAY ! J’ai eu mon premier choix !

Il va rester à définir, dans les prochaines semaines, le centre hospitalier dans lequel je vais expérimenter sur les patients pratiquer pour les 2 prochaines années… !!!

Et félicitation à mon ami Gab qui lui aussi reste à Montréal, mais en Radiologie ! C’est drôlement plus un exploit !

*******************************

Pour souligner cette merveilleuse occasion, quoi de mieux qu’un concours !

Comme je termine l’externat dans un mois (!!!!!) et que la résidence débute le 1er juillet, le titre de « wannabe MD » ne sera pu pentoute d’actualité… Je vous demande donc de me trouver ni plus ni moins ma nouvelle marque de commerce qui devra remplacer « Marie, wannabe MD » !

Envoyez-moi vos suggestions à bientot_pu_wannabe à murbella.com pour participer au concours. Nombre illimité de participation ! Par la suite, je choisirai le meilleur parmi ceux reçus…

Et à moins de contrindication majeur de la part du gagnant, je tricotterai des bas !! 😀 (images à venir, succès garanti !) Le prix est négociable si vraiment ca vous turn off, lol… mais ils font fureur dans mon entourage !

(Lorsque vous participez, vous devriez recevoir ds les 48hrs un message « manuel » de confirmation de ma part… si ce n’est pas le cas, veuillez me l’indiquer ici !!)

Fiou !

Je viens de sortir de mon entrevue de résidence. Fiou !

Je pense que ca a bien été…

Ce n’est que le 9 mars qu’on va tous savoir en même temps où on est pour les prochaines années… Excitant non ? Pas vraiment 😀

Incertitudes, frustrations et le temps qui passe

Le (très) long parcourt de la fac de médecine est parsemé de frustrations.

Même si depuis le début de mon externat, je vois mes connaissances évoluer énormément, je réalise aussi la quantité de chose qu’il me reste à apprendre.

reflechir1Il a fallu pendant 3 ans m’emplir la tête de théorie et apprendre à faire un examen physique complet.

Maintenant à l’externat, si je suis capable de questionner et d’examiner adéquatement un patient, ce qui me permet généralement de trouver ce qu’il a (ou en fait, de supposer fortement ce qu’il a), je suis davantage en processus d’apprendre quels examens ou laboratoires prescrire, et finalement, quels traitements. Ce qu’on appel la « Conduite à Tenir ».

Devant l’éventail de possibilité, c’est fort embêtant… Une caméra ou un Scan ? Quels laboratoires choisir ? (Je les cocherais bien tous, mais ca couterait cher pour rien 😀 ) Quel antibiotique prescrire ?

Il y a toujours la procédure à suivre, selon les règles de bonne pratique médicale. Mais bon, voilà, chaque problème a ses bonnes pratiques, et je ne les sais pas toutes !

Et chaque jour, j’ai un paquet de trucs nouveaux que je n’ai jamais vu ou jamais entendu parler…

Je vois le temps avancer, je réalise que le 1er juillet, je vais être docteur pour vrai. Bon, médecin-résident, mais médecin quand même. Et d’ici là, j’aurai mon examen de fin d’étude à passer (le LMCC pour les intimes) et avec mon horaire actuel (et mon état mental, devrais-je préciser), j’ai toute la misère du monde à m’installer pour me remettre frais en mémoire ma gynéco, pédiatrie, chirurgie, med interne, psychiatrie, etc… (Comment ca se fait que je me souviens quasiment rien de ma foutue ped, hein ?!?!)

S’ajoute à cela les demandes de résidences, qui sont complétées, mais dont les entrevues ne seront faites que fin janvier, et les résultats que début mars. Je ne saurai dont qu’en mars où je vais avoir « pas-de-vie » les 2 prochaines années… (comme si ce n’était qu’un détail)

Heureusement, quand je discute avec mes collègues, je me rends compte que ce sentiment d’incompétence (un peu trop fréquent à mon gout), de ne pas avoir envie de se présenter à l’hôpital le jour de garde de tel patron… et parfois même de se demander si on a fait le bon choix de tout sacrer là pour s’en aller en médecine… est assez partagé.

Je sais bien que plusieurs autres avant moi sont passés par là et ont survécus ! Mais merde, j’ai encore bien du travail sur la planche… Et après avoir gouté à la vie de grande personne pendant 4 ans, la vie (et position)d’étudiante est… somme toute, assez frustrante…

etudiant

Réalisations et Intérêts

Mes collègues et moi sommes tous en pleine demande de résidence.

Dans la catégorie « Réalisations et Intérêts », à votre avis, je devrais parler de mes 3 ans de blogs ? Ou si vous croyez que quelque part, je raconte un peu trop de conneries pour mes patrons ?

¿ Que passa ?

Je dois honnêtement commencer à flirter avec la folie.

Alors que j’étais en vacances, j’avais commencé à tricotter des lavettes en coton. Genre aumoins 1 par jour. Et depuis, je peux pas m’arrêter.

Aussitôt que j’ai 2 minutes, je sors mes aiguilles et je tricotte.

J’ai délaissé le Web.  Mon blog, et vos blogs aussi, imaginez.

Je suis Marie, je suis tricott-aholic.

Heureusement, mon amoureux m’appuie dans cette phase de mon existence.  Mais je sais pas si je vais m’en sortir.

Du moins, il faudrait bien que je me ressaisisse pour mes examens du collège des médecins en mai… :S

****************************

Il y a 1 semaine, j’ai commencé mon stage en gériatrie.  La gériatrie, c’est la médecine spécialisée des p’tits vieux qui chutent et qui perdent la mémoire.  C’est une équipe de plusieurs collaborateurs qui évaluent les p’tits vieux et qui espère les maintenir à la maison le plus longtemps possible, en toute sécurité, avec services sur CLSC si nécessaire.  Ou s’il le faut, trouvera un endroit pour les placer.

La dynamique d’équipe est beaucoup plus importante que ce qu’on peut trouver ailleurs.  Et maudit que c’est l’fun, d’avoir une équipe qui travaille bien !! (et surtout, de pas être tout seul à faire la job, hehe)

****************************

J’ai terminé mon stage de psychiatrie vraiment sur une drôle de note. Avec mon patron qui m’a reproché des détails et futilités un peu étranges.

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le lien avec le fait que 3 jours plus tôt, croyant faire la bonne chose pour ma patiente qui attendait depuis 1h30 notre verdict, j’interromps mon patron et la résidente en pleine discussion existentielle (sur la vie en général, et donc pas rapport avec la patiente) depuis plus de 45 minutes, pour régler le cas en cours…  Pour se faire, j’utilise une p’tite phrase sympa qui fait un lien entre le sujet en cours et le problème de ma patiente en soulignant -tout sourire – que « bien que tout ceci soit fort intéressant, ma patiente attend depuis fort longtemps et une fois ceci réglé, on pourrait revenir à tout ceci ? ». Vous voyez le genre…

En tout cas, après avoir terminé avec la patiente, mon patron m’a « ramassé », comme quoi ce genre d’intervention, ca ne se faisait tout simplement pas, etc.

Peut être que ce sont mes années de services à la clientèles qui m’ont fait penser à la patiente en premier ?  Ou simplement le gros bon sens ??!

Une chose est sure, champion, c’est qu’être ta patiente, je voudrais pas savoir que tu passes 45 minutes à philosopher sur la vie alors que je vegete dans ta salle d’attente.

De toute manière, Patron-philosophe ou pas, j’avais déjà fait mon idée : je n’avais plus envie de faire de la psy à temps plein…

Medecine Familiale it is…