Comment mélanger les patients ben raide

L’aubergiste me demande de faire un billet sur la vaccination.  Après les études, je sais que je dois le faire. Le truc, c’est que c’est un sujet épineux, et on sait tous qu’un blog est plus ou moins le milieu idéal pour avoir ce genre de belle grande discussion.

Mais vous être tellement sage et respectueux à ce jour 😉  Ca viendra !

****************************

En attendant, voici comment on mélange les patients !

Un article parut dans la Presse d’aujourd’hui. J’adore la Presse. Et je me dirais « wow, elle cite un article de la revue Pediatrics« .

Mais soit elle a lu très vite l’article, soit elle comprend rien à l’eczéma. Une chose est sûre, c’est qu’elle fait des dommages… et c’est dommage !

Page A11 pour les lecteurs.

Bonjour Mme Galipeau,

Je voudrais apporter une correction à votre article « pour en finir avec l’eczéma ».

J’étais surprise, ce matin, à la lecture, de vos explications. Alors je suis allée vérifier moi-même l’article.

Effectivement, l’article que vous citez parle de surinfection de l’eczéma par une bactérie, et non de l’eczéma lui même qui est causé par une bactérie.

La peau normale est notre barrière contre les infections. L’eczéma agit en quelque sorte comme une porte pour faire entrer les bactéries, et si les bactéries s’installent, les lésions sont beaucoup plus importantes et impressionnantes !

Il est donc normal de voir que l’eau de javel (une demi tasse dans un bain de 40 gallons, pas seulement quelques gouttes), améliore les symptômes d’eczéma.

Non seulement, « Pour en finir », c’est fort, mais de rapporter des inexactitudes (en citant une bonne source) s’ajoute au lots de légendes urbaines et fait que nos patients se traitent mal, ou encore pire, traite mal leurs enfants, qui peuvent parfois fort souffrir de cette maladie.

Marie, wannabe MD
Qui fera son examen du conseil médical canadien dans 3 jours
Futur médecin de famille

Paix, amour…

et Moomba ?!?

paixMais on nous niaise !

Je sais pas depuis combien de temps ce fameux « Supperclub » de Laval étraine ce slogan, mais c’est vraiment n’importe quoi. Du temps que je faisais mon stage à l’urgence, on ramassait tout le temps, après 3h du mat, des maganés qui revenaient de là.

À moins que… c’est surement pas leur slogan, mais plutôt le message qu’ils essaient de faire rentrer dans la tête de leur clientèle.

Right ?

Retour à la maternelle

Depuis une semaine, j’ai quitté l’action de l’urgence pour l’inconfort des sièges de l’auditorium du département de la santé publique, pour mon stage de santé communautaire.

Le stage se résume en un ramassis de travaux d’équipes, de tonnes de lectures, de cours (qui a date sont assez plates et plus ou moins pertinents) et visites d’usines disparates.

Parce que les étudiants qui nous ont précédés on fait ce qui semblait le plus logique (c’est-à-dire qu’ils étaient principalement absents aux cours), ils prennent systématiquement nos présences aux cours. Et de manière aléatoire merci. Comme ca on est VRAIMENT pogné pour rester tout le cours.

Lors du premier cours, qui était péniblement long (genre 2 profs qui trouvent leurs jokes de matantes droles à mourir et qui nous montrent des choses de base du genre comment fonctionnent une souris d’ordi, pendant 3 hrs sans pause !!!) on nous a expliqué l’importance de porter notre carte d’identité pour circuler. Et que si on l’oubliait, ben il fallait AB-SO-LU-MENT signer au garde de sécurité. Et que là, ils voient pas personne s’ostiner avec le garde de sécurité pour pas signer, parce que là là, il fallait signer, pis s’était ca la règle. Bon. Hein. (Comme si quelqu’un allait vraiment s’obstiner pour un truc aussi con)

Et le gardien de sécurité est aussi venu nous dire de circuler en silence dans les corridors pour éviter de déranger les gens qui travaillent là.

Et aussi, encore pour éviter de déranger les gens qui travaillent et qui ont leurs habitudes bien ancrées, à la cafétéria, il fallait qu’on se regroupe pour manger aux mêmes tables.

J’veux dire, tsé. Si on vous dérange, vous le dites, et on va aller voir ailleurs…

En tout cas, on prend pas de chance… on marche 2 par 2 en se tenant la main, à droite du corridor, et on parle pas aux étrangers.

Fuck.

¿ Que passa ?

Je dois honnêtement commencer à flirter avec la folie.

Alors que j’étais en vacances, j’avais commencé à tricotter des lavettes en coton. Genre aumoins 1 par jour. Et depuis, je peux pas m’arrêter.

Aussitôt que j’ai 2 minutes, je sors mes aiguilles et je tricotte.

J’ai délaissé le Web.  Mon blog, et vos blogs aussi, imaginez.

Je suis Marie, je suis tricott-aholic.

Heureusement, mon amoureux m’appuie dans cette phase de mon existence.  Mais je sais pas si je vais m’en sortir.

Du moins, il faudrait bien que je me ressaisisse pour mes examens du collège des médecins en mai… :S

****************************

Il y a 1 semaine, j’ai commencé mon stage en gériatrie.  La gériatrie, c’est la médecine spécialisée des p’tits vieux qui chutent et qui perdent la mémoire.  C’est une équipe de plusieurs collaborateurs qui évaluent les p’tits vieux et qui espère les maintenir à la maison le plus longtemps possible, en toute sécurité, avec services sur CLSC si nécessaire.  Ou s’il le faut, trouvera un endroit pour les placer.

La dynamique d’équipe est beaucoup plus importante que ce qu’on peut trouver ailleurs.  Et maudit que c’est l’fun, d’avoir une équipe qui travaille bien !! (et surtout, de pas être tout seul à faire la job, hehe)

****************************

J’ai terminé mon stage de psychiatrie vraiment sur une drôle de note. Avec mon patron qui m’a reproché des détails et futilités un peu étranges.

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le lien avec le fait que 3 jours plus tôt, croyant faire la bonne chose pour ma patiente qui attendait depuis 1h30 notre verdict, j’interromps mon patron et la résidente en pleine discussion existentielle (sur la vie en général, et donc pas rapport avec la patiente) depuis plus de 45 minutes, pour régler le cas en cours…  Pour se faire, j’utilise une p’tite phrase sympa qui fait un lien entre le sujet en cours et le problème de ma patiente en soulignant -tout sourire – que « bien que tout ceci soit fort intéressant, ma patiente attend depuis fort longtemps et une fois ceci réglé, on pourrait revenir à tout ceci ? ». Vous voyez le genre…

En tout cas, après avoir terminé avec la patiente, mon patron m’a « ramassé », comme quoi ce genre d’intervention, ca ne se faisait tout simplement pas, etc.

Peut être que ce sont mes années de services à la clientèles qui m’ont fait penser à la patiente en premier ?  Ou simplement le gros bon sens ??!

Une chose est sure, champion, c’est qu’être ta patiente, je voudrais pas savoir que tu passes 45 minutes à philosopher sur la vie alors que je vegete dans ta salle d’attente.

De toute manière, Patron-philosophe ou pas, j’avais déjà fait mon idée : je n’avais plus envie de faire de la psy à temps plein…

Medecine Familiale it is…

Ok… Time Out !

J’ai mes exams de fin de stage vendredi… je suis en rush d’étude.

Mais je prends 2 min pour raconter.

Dans le cadre de mon stage de chirurgie, j’ai passé une semaine aux soins intensifs, dans l’équipe de trauma. Vous savez, ca a l’air de quoi, la clientèle de l’équipe de trauma aux soins intensifs ?

Des jeunes hommes.
Qui ont eu des accidents de la route.
En boisson.
Pis des fois ceinture pas attachée.

Dire qu’il y a trois semaines, j’étais en train de taquiner La Fêlée parce qu’elle fume… (parce que bon, tout bon médecin doit rappeler à la population qu’il faut garder en tête de penser à un jour peut être éventuellement penser arrêter de fumer. Vous voyez le genre. Style.) Tsé, je passe toujours un ti message à mes patients. Et le jour où j’ai taquiné La Fêlée, j’avais passé la journée à faire des suivis pour des patients à qui on avait enlevé un bout de poumon à cause du cancer du poumon. Faque tsé, j’me sentais encore plus la fibre de Dre qui a besoin de rappeler l’importance de penser à un jour peut être éventuellement penser à arrêter de fumer…

Mais là, tsé.

Kess tu veux dire de plus au monde qui boivent pis qui conduisent ?
Kess tu veux dire de plus aux champions qui s’attachent pas ?
Kess tu veux dire aux jeunes hommes (ou aux jeunes filles, même si elles se font plus rare) qui se croient invincibles !?!?

Je peux au moins vous dire que pour 180 accidents de la route, y’en a juste 1 qui meurt. Les 179 autres se retrouvent à l’hopital. Et ils s’en sortent pas toujours indemne.

Pas indemne comme dans légume. Comme dans paralysé. Comme dans incontinent. Comme dans reste de ta vie hypothéquée. À 20 ans.

****************************

Ca, c’était il y a 1 semaine.

J’hésitais un peu a discuter du sujet. Parce que j’ai un cousin, il y a quelques années, qui a eu un gros accident de char avec ses amis. Ils étaient tous saouls. Le conducteur est mort. Mon cousin est resté en chaise roulante.

Et j’me dis « Man, c’est vrai que c’est cher payé finir en chaise roulante. Et c’est aussi triste que pour tous les champions qui conduisent en état d’ébriété et qui se rendent à destination, que ca t’arrive à toi. Mais criss, on ne mélange pas boisson et conduite, point final. Encore chanceux de pas avoir fauché la vie d’un innocent dans un autre char. »

Évidemment, j’ai pas dit ca à mon cousin. Ni à la famille. Parce que c’était pu le temps de faire la morale à personne.

La semaine dernière, le cousin est décédé, des complications de son état. Il avait mon age.

Maintenant c’est le moment d’apprendre.

La prochaine fois que vous aller prendre un coup… dites-vous donc :

mieux vaut prévenir que guérir

better safe than sorry

Si ceci ne vous a pas convaincu, autre histoire ici.

Et si vous n’êtes pas capable de faire autrement que de conduire en boisson, ayez au moins la lucidité de signer votre carte d’assurance maladie pour les dons d’organes. Vous faites d’excellents candidats. Merci.

examen + fds de congé = maladie

Je suis même pas morte.

Mais parmis les multiples tagues que j’ai recues (et dont certaines ont même pas fait la job de le mentionner sur mon blog, pfff) y’en a surement un(e) qui m’a aussi shippé le rhume, sacrament. Parce qu’après avoir terminé mon examen de gyneco-obstétrique et avoir ENFIN 3 jours de congé… je les ai passés avec le rhume ! PAS FAIR ! Ceci dit, mes 6 extreeeeemely interesting fun facts about my super interesting fun life s’en viennent éventuellement betôt.

Pour couronner le tout, le commencait aujourd’hui mon stage de pédiatrie. Une journée qui devait se solder par une garde (yay) qui se terminait ce soir à 22h30. Et j’ai vu mon Patron pleurer. Lorsqu’il à entendu ceci :

[Commis – à l’intercom] – Anna-Lise DeSelle, Salle 17. Anna…Lise…DeSelleeeee, Salle 17.

J’en croyais pas mes oreilles…

PS : Lucie, j’ai eu ton mail ! Et surtout, j’ai eu la réponse dans mon premier cours aujourd’hui ! Je te ponds quelque chose bientôt… 🙂

Nonobstant Primum non nocere

Y’en a un autre que j’entends dire « finalement, je réalise que je suis pas prêt pour une relation » et je ne réponds plus de mes deux genoux.

Pis, les filles. C’est quoi, vous autres, les p’tites phrases clés qui vous feraient l’étrangler tout en souriant ?