Tu sais que tu es du pour le dentiste quand…

Dans mon hopital, ils se servent du truc super utile pour orienter les patients qui consiste à mettre des tites formes de couleurs différentes sur le sol.

C’est plus facile de dire « suivez les carrés bleus » ben plus que « tournez à gauche puis à droite », etc.

dentsjaunesDans l’hopital, mon service est pas loin de celui de la dentisterie. Le sigle pour le dentiste, c’est un triangle jaune avec une dent dessinée dedans.

Faque j’entends à longueur de journée « Suivez les dents jaunes ».

Troublant.

(J’espère qu’ils offrent le service de blanchiment)

Jokes de docteur

Je palpe méticuleusement les articulations de la main de ma vieille patiente.

Je me souviens pas comment on est arrivé sur le sujet, mais la conversation à déviée ainsi…

[Vieille Patiente] – C’est un gars qui dit à son cardiologue : « Depuis que vous m’avez opéré pour installer mon pacemaker, je suis totalement constipé, c’est vraiment incommodant ». Alors le cardiologue lui répond : « C’est tout à fait normal, pour votre pacemaker, je vous ai installé une duracell« 
thermometre[Wannabe Dre Marie] – Mouarf, elle est bonne ! Et c’est la première fois que je l’entends… [palpe-palpe] La première joke de docteur que j’ai entendue, en fait, c’est une infirmière que me l’avait raconté… mais elle est pas très racontable… je vous la dit si vous dites pas à mon patron que je vous ai raconté ca !
[Vieille Patiente – enthousiaste] – Oui-oui ! D’accord !
[Wannabe Dre Marie] – Vous savez la différence entre un thermomètre buccal et un thermomètre rectal ?
[Vieille Patiente] – Non…
[Wannabe Dre Marie] – Le gout !
[Vieille Patiente] – Hihihihihihi

Vieille fatigante

C’était au moment des épidémies de chutes sur sol verglacé, en décembre…

Mon shift de nuit.

Une vieille dame se présente à l’urgence, accompagnée de sa fille. Elle est tombée, elle a mal à son épaule gauche et n’est plus capable de bouger son bras sous peine de douleurs encore plus atroces.

Alors que je questionne la patiente, elle m’interrompt à chaque 2 questions :

[Madame] – Quand est-ce que vous allez me donner mon calmant ?
[Fille] – Maman, laissez le Docteur faire son travail.

C’est devenu fatigant la 3 ou 4e fois que j’ai du expliquer que je devais finir de l’examiner avant. Je commencais à me demander si c’était pas une narcomane ! 😀

fxhumerusC’est devenu carrément irritant quand j’ai su que c’était arrivé en après-midi, qu’il est maintenant 8h plus tard, et que la patiente avait prévu passer la nuit chez sa fille. C’est la voisine, qui est médecin, et qui a ben trop suspecté une fracture, qui leur a fortement suggéré de se présenter à l’hopital.

WHAT ?!?

Parce que Madame « prévoyait passer la nuit chez sa fille », comme dans « pas assez incommodée pour se rendre à l’hopital » et là elle arrête pas de faire chier avec ses calmants ? C’est que c’est moi qui va en avoir besoin d’un là là.

J’ai pas osé lui remettre sur le nez cette simple déduction logique. Même lorsqu’elle m’a sorti :

[Madame] – J’ai été fine toute ma vie, asteur, j’ai droit d’être une vieille fatigante.

Ah ca, Madame, pour être une vraie fatigante, c’est réussi.

**************************************

Reste qu’il y a pas une maudite raison pour être une vieille fatigante avec personne. En tout cas, ya pas personne qui mérite d’endurer ca. Et si ya une chose qui est sure, c’est que tout le personnel d’un hopital est avant tout humain. Et que si la job peut être faite « plus vite » ou « pas plus agréable », ce sera surement le cas.

Alors elle ne s’attire probablement que du trouble.

Le plus cool cours de pharmaco

J’ai la l’extrême chance d’avoir mon amoureux qui me trimbale pour mes cours de pharmaco le mercredi soir.

[Marie] – Tsé, si tu veux rester pour le cours ce soir, ca va être le Dr Poitras, il est trop cool ! C’est sur que tu vas pas t’emmerder.
[L’amoureux] – No way ! Vous êtes toujours en train de faire des jokes de Docteur que je comprends pas.
[Marie] – Pfff ! C’est même pas vrai !! (C’est vrai que c’est pas vrai…)
[L’amoureux] – Comme «C’est quoi la différence entre la plèvre et la laparoscopie ?»
[Marie] – …
[L’amoureux] – L’OEDÈME ! HAHAHAHAHA !
[Marie] – … Tu fais juste mettre ensemble 3 termes médicaux que tu as entendu cette semaine pour faire semblant de faire une joke de docteur ?
[L’amoureux] – Pffff

*******************************

En tout cas, je n’avais pas tort ! Dr Poitras s’est montré à la hauteur et le cours de pharmaco de mercredi était probablement le plus cool à date.

[Dr Poitras] – Ce qui est bien d’être en Gastro-entérologie c’est qu’il y a de mes collègues qui, vraiment, étudient des choses très importantes comme les selles, et qui arrivent avec des résultats d’études comme ceci : The Bristol Stool Form Scale.

Ca a vraiment fait fureur.

[Marie] – Gab ? Tu te retrouve où là dessus ?

Devil Doctor

Pour l’halloween, j’ai laissé paraitre mes cornes sans vergogne !

Je disais à mes patients :

[Wannabe Devil Dre Marie] – Veuillez vous asseoir sur la chaise… DE TORTUUUUUUUURE !

Mais la meilleur, aujourd’hui, vient d’un monsieur qui dit à sa femme :

[M. Smartass] – Ya vraiment beaucoup de gens déguisés en docteur ici.

Vraiment perspicace…  Mais si j’étais lui, le jour de l’halloween, je ferais effectivement attention avant de me faire traiter 😀

Grande fascination

Dans l’aile où je travaille, il y a une patiente qui est complètement fascinée par moi.

C’est une toute petite vieille avec sa marchette. Et à chaque fois qu’elle me croise dans le corridor, elle est toute souriante, émerveillée (prendre la voix en conséquence) :

[Patiente] – Ouaaaaaa, ce qu’elle est graaaaande !

Ce soir, alors que je donnais mes dernières instructions à l’infirmière avant de quitter, ladite patiente me croise au bureau principal.  À son habitude, elle réitère :

[Patiente] – Vous êtes vraiment grande ! Vos parents devaient être grands hein ?
[Wannabe Dre Marie] – Mon père, oui, mais pas ma mère. Ma mère n’est pas très grande. Mais vu qu’elle était tannée de monter tout le temps sur un tabouret pour atteindre la dernière tablette, elle s’est dit qu’elle ferait des grands enfants.
[Patiente] – Ah, ben oui ! Moi aussi je dois toujours monter sur un tabouret, c’est fatigant !
[Wannabe Dre Marie] – Ben voilà, le truc, c’était de faire des grands enfants.
[Patiente] – Hehehehe. En tout cas, les chinois ont pas compris ca !

Marrant.

En tout cas, c’est pas tous nos patients gériatriques qui sont complètement confus !

La fée des orteils – Part II

J’avais débuté mon blog avec un mot sur la fée des orteils

Aujourd’hui, presque 3 ans plus tard, j’ai réussi à ploguer le concept à une patiente…

[Wannabe Dre Marie] – Là là, c’est sérieux ! On vous a déjà amputé un orteil à cause du diabète l’an dernier, et maintenant, vous avez un autre orteil infecté. Moi ca me dérange pas, c’est ma job de chirurgienne d’enlever les orteils. Mais une fois qu’on a enlevé l’orteil et que la fée des orteils est passée pour vous l’échanger contre un trente sous, l’orteil, elle, a repousse pas ! Pis un jour, ca pourrait bien être le tour de votre pied !!
[Patiente] – Ya une fée des orteils ?!

De 2 maux, on choisi… la meilleure expression

Entendu aujourd’hui en clinique, de la bouche du Patron, après que ce dernier ait expliqué au patient le choix qu’il avait à faire entre 2 interventions pas vraiment plus jojo l’une que l’autre :

[Patron] – Ben, c’est comme quand t’as à choisir entre une claque su’a gueule ou un coup d’pied au cul

Nice ! Can’t wait to try it myself !!

Patch Marie – 4eme partie

Première Partie
Deuxième Partie
Troisième Partie

La semaine suivante, sa famille venait la visiter et prendre de ses nouvelles. Alors que je passais, j’explique aussi à la famille où nous en sommes avec les tests, comment ca va se passer avec la maison de convalescence, etc. La conversation avance bien, on échange quelques jokes et civilités. Ma patiente est… pratiquement radieuse !

Et je ne suis pas la seule à l’avoir remarqué.

[Visite] – Compared to a few weeks ago, she’s completely changed ! She’s feeling mush better, and I’m so happy to see her smile.

C’est toujours un peu tricky, avec la visite/famille, de discuter de l’étendu du cas d’une patiente… Messemble que j’ai pas d’affaire à leur raconter qu’elle prend des pilules pour gerer son stress là là…

[Wannabe Dre Marie, voix faussement « full of it »] – Oh That ? It has nothing to do with medecine… It’s because of my Incredible Sens of Humour.

Reste qu’ils se sont vraiment marrés 😉

Patch Marie – 3eme partie

Première Partie
Deuxième Partie

Il est vrai que je voyais une amélioration dans l’état de ma patiente. Mais elle était toujours anxieuse, ca se voyait dans ses questions… et à son expression.

[Patiente] – Where is that place ? When I’m I gonna be transfered ? Do I need to bring my food ? Do I need to take a taxi, or will I get there by bus, or do I have to ask my husband ? You know, he’s working and all, so, I hate to ask him in advance… And for my medication…
[Patch Marie] – Stop right here, I don’t want you to worry about nothing for now. We filled the request for the home, but it might take some time for you to go there, so it’s one day at a time ok ? Maybe you’ll even be fine to go home before you get the place, so, no need to worry for now ! ok ?
[Patiente] – Ok…
[Patch Marie] – But since you were wondering, we also take care of your transport. No taxi or bus : I’m pretty sure we just ship you in a box.

Gotcha !
C’est là, que je l’ai eu, mon premier sourire. Pas juste une esquisse, un vrai !

À partir de ce moment là, ma patiente était notablement moins anxieuse. Et surtout plus du tout triste !

Shit matter – part II

J’ai enfin réussi à ploguer ma phrase à un patient, qui l’avait vraiment cherché…

Il avait été opéré pour obstruction intestinale, après de multiples épisodes de sub-occlusion. Pour votre information, des occlusions, c’est quand le caca bloque quelque part dans le ventre. Et ca fait mal en ta !

[Patient] – Ouin ! En tout cas, chu pas mal content que ca soit passé tout ca… Avant que ca nous arrive des affaires de même, on se rend pas compte de l’importance que ca, des intestins !!!
[Wannabe Dre Marie] – C’est vrai ca. Y’a pas personne qui aime ca les trous-du-cul. Jusqu’à temps qu’on se rend compte que finalement, ca sert à quelque chose !
[Patient] – Pffhaha !

(Et en même temps, j’ai eu une petite pensée pour certains collègues qui, parfois, nous permettent de briller simplement par leur incompétence…)

Shit matter – barrière linguistique

Alors que j’étais dans le Grand Nord, la barrière linguistique était un problème mineur, mais présent.

Tout d’abord parce que, pour la première fois, je devais régulièrement m’exprimer dans des termes médicaux en anglais… Ya pleins de mots qui se ressemblent même pas… Genre :

crachat = sputum (beurk, même le mot est laid)
rate = spleen
rein = kidney
vésicule biliaire = gallbladder (!!?)

L’autre réalité, c’est que l’anglais n’est pas leur langue maternelle. Alors il arrive parfois qu’on ne se rejoint pas sur quelques mots… Et mon apprentissage de l’Inuktitut n’avancait pas assez vite 😀 Heureusement, avec quelques gestes, et beaucoup de bonne volonté, on arrivait toujours à se rejointdre :

[Marie] – Any change with your bowel mouvement ?
[Patient Inuit] – My what ?
[Marie] – Your stool ?
[Patient Inuit] – … ?
[Marie] – …your poop? your crap ? Caca ?
Tsé veux dire… c’est déjà étonnant que j’aie autant de synonyme pour le même mot en anglais :S
[Patient Inuit] – Oooooh ! My shit !
[Marie] – Yessss (of course), your shit… How’s your shit ?

(Des fois, on passe à côté des évidences… Pis on se demande pourquoi, hein ? 😛 )

Après m’être fait faire le coup 3-4 fois, et surtout, voyant que ca choquait pas personne… j’avais adapté mon questionnaire au langage local *tousse*

[Marie] – Any change in your shit ?

Massage… involontaire

Quand on palpe correctement tous les ganglions au niveau du cou, particulièrement les ganglions à l’arrière du cou, sous la base du crâne, il n’est pas rare qu’un patient se réjouisse de l’effet de massage que ca donne…

Quand ca m’arrive, j’ai quelques phrases préparées, variant sur le thème de « Non mais quand même, après ca on se demande pourquoi le monde aiment pas ca aller chez le médecin ! »

J’avais justement aujourd’hui une patiente super drole que je voyais en ORL…

Wannabe Dre Marie finit de vérifier les ganglions du cou
[Patiente] – Finished already ? That was so good !
[Wannabe Dre Marie] – You know, last week, I had a patient in Urology for his prostate follow up. And when he said the same thing, I anwered « Unfortunately, that was the best part of today’s exam. Please bend over. »

La patiente était tellement crampée qu’il a fallut que j’attende un moment pour pouvoir lui examiner la bouche comme il faut.

***************************

Traduction pour mes tinamis qui sont pas fluent en bilingue :

Wannabe Dre Marie finit de vérifier les ganglions du cou
[Patiente] – Déjà terminé ? Ca faisait du bien !
[Wannabe Dre Marie] – Vous savez, la semaine dernière, j’ai eu un patient en Urologie pour un suivi de prostate. Quand il a dit la même chose, j’ai répondu « Malheureusement, c’était la meilleure partie de l’examen d’aujourd’hui. Maintenant, penchez-vous. »

La Madame – 2e partie

Première partie

L’externe, depuis ce temps, a su amadouer la Madame-qui-n’aime-pas-les-docteurs. Évidemment 😉 Alors que la Madame a toute les raisons d’être triste, elle réussit à lui tirer un sourire à chaque visite.

La jolie externe et son équipe décident d’envoyer la Madame dans une autre château (d’une autre forêt enchantée) pour passer un test très très sophistiqué. La Madame, déjà très fatiguée par la maladie et les nombreux tests, est nerveuse à l’idée du voyage…

[Madame] – Là là, docteur, dites-moi si j’en ai encore juste pour 2 jours à vivre !
[Jolie externe-même-pas-encore-Dre] – C’est difficile pour moi de répondre, vu que je sais pas ce que vous avez… Mais comme vous me parlez-là, mon avis personnel, je dirais que non. (Prend ma voix radiophonique) Mais puisque vous voulez discuter de probabilités, comme vous sortez demain pour allez à [tel chateau de telle forêt enchantée], vous pourriez peut être avoir un accident d’auto. Et sur ce point là, j’en ai peut-être moi aussi que pour 2 jours à vivre !
[Madame] – Pfffff !
[Jolie externe] – D’ailleurs, en parlant de votre expédition, j’ai vu dans votre dossier qu’on avait fait la demande pour votre « escorte ». J’espere que vous allez profiter pleinement de notre service d’escorte… (claquements de langue de mononc cochon)
[Madame] – hehehe

examen + fds de congé = maladie

Je suis même pas morte.

Mais parmis les multiples tagues que j’ai recues (et dont certaines ont même pas fait la job de le mentionner sur mon blog, pfff) y’en a surement un(e) qui m’a aussi shippé le rhume, sacrament. Parce qu’après avoir terminé mon examen de gyneco-obstétrique et avoir ENFIN 3 jours de congé… je les ai passés avec le rhume ! PAS FAIR ! Ceci dit, mes 6 extreeeeemely interesting fun facts about my super interesting fun life s’en viennent éventuellement betôt.

Pour couronner le tout, le commencait aujourd’hui mon stage de pédiatrie. Une journée qui devait se solder par une garde (yay) qui se terminait ce soir à 22h30. Et j’ai vu mon Patron pleurer. Lorsqu’il à entendu ceci :

[Commis – à l’intercom] – Anna-Lise DeSelle, Salle 17. Anna…Lise…DeSelleeeee, Salle 17.

J’en croyais pas mes oreilles…

PS : Lucie, j’ai eu ton mail ! Et surtout, j’ai eu la réponse dans mon premier cours aujourd’hui ! Je te ponds quelque chose bientôt… 🙂

Fourmis et vaginites

Je suis dans un cours à l’hopital, nous parlons de vaginites.

Beaucoup de filles savent c’est quoi, une vaginite.

Puis, ya celles qui savent c’est quoi, les vaginites à répétition, celles qui reviennent tout le temps même quand on les traite…

Et le docteur qui nous donne le cours nous donne les questions d’usages, et les conseils d’usage. Puis il raconte qu’il arrive que les vaginites récidivent parce que les levures survivent au lavage dans les sous-vêtements. Surtout depuis que c’est à la mode de laver à l’eau froide.

micro-onde.jpgLaver à l’eau froide, il est pas contre. Il a un super truc contre les levures.

[Marie] – Heu, pardon, les fourmis quoi là ?
[Dr Patron] – On passe le sous-vêtement – préalablement lavé et séché – au four micro-onde. Trente seconde, et on nuke les levures qui seraient encore vivantes.

On apprend des trucs vraiment trop cool en médecine.

PS #1 : Il arrive aussi que les vaginites survivent au traitement parce qu’on traite pas la bonne chose. Consultez votre médecin (hehe)

PS #2 : Je ne garanti pas le succès du micro-onde pour résoudre d’autre problèmes, comme d’avoir la main possédée par le démon. (Source : Bpco, à qui on souhaite bonne chance avec son histoire d’homme avec la chemise pêche 😉 )

Ayoye, tu me fais mal !

C’était il y a quelques semaines, je faisais de l’urgence.

Un patient entre en marchant par lui-même. Il est souriant, mais il est visiblement souffrant. Au questionnaire, ca sent l’appendicite à plein nez. Je fais mon examen physique, qui va dans le même sens.

Contrairement à ce que je dois faire, je ne prends pas la peine de faire mon histoire de cas et je vais directement parler à ma patronne, puisque l’appendicite est considéré comme une relative urgence.

Et que je dois envoyer mon patient faire une échographie, que les radiologistes quittent à 16h et qu’il est 15h15 😀

er.jpgEt bon. Peut être un tout petit peut aussi parce que je venais de trouver ma toute première appendicite pis que je trouvais ca pas mal cool. Même si je suppose que le patient l’a jamais su lui parce que j’avais l’air de savoir de quoi je parlais 😛 . Mais bon. Moi j’étais « WOO-HOO, MA PREMIÈRE APPENDICITE !!! je suis comme un vrai docteur dans ER !! »

Anyhoo…

Comme vous le savez, je ne dis pas toujours que des choses intelligentes. Et généralement, j’essaie vraiment très très fort de garder les choses intelligentes pour mes patients. Mais il y a des fois des patients comme ca qu’on sait qu’on va pouvoir pousser 1 ou 2 trucs nonos…

J’annonce donc au patient qu’il s’en va en écho :

[Wannabe Dre Marie] – Effectivement, on pourrait croire que votre appendice est infecté. On vous envoie faire une échographie de votre abdomen pour vérifier si c’est bien ça. …En même temps, on va vérifier si vous êtes enceinte.
[Patient] – Hi hi hi ! Ouch-ouch-ouch
(ben oui hein, rire pour un patient en appendicite, ca fait mal… faut croire que j’ai un p’tit côté sadique !)
[Patient] – J’espère pas, que je suis enceinte !
[Wannabe Dre Marie – Meilleure ton de blonde] – Ah bon ? Ce serait pas une bonne nouvelle ??
[Patient] – Hi hi hi ! Ouch-ouch-ouch

C’est quand même un p’tit peu drôle…

La joke du jour, entendue aujourd’hui en soins palliatifs :

[Patron] – Avez vous peur de la mort ?
[Patient] – Oh oui ! J’en ai peur pour mourir !!

Comme une grande !

Aujourd’hui, une autre belle occasion d’avoir l’air « d’une real » avec un grand classique de la médecine québécoise moderne.

J’ai pu annoncer pour la première fois à une patiente :

«Désolée Madame, mais la clinique ne prend plus de nouveau patient»

Lapsus, dans la plus pure tradition freudienne

freud.jpgEst sorti de ma bouche aujourd’hui :

Lapsus #1 :
[Marie] – Monsieur D. a enfin quitté tout à l’heure pour se faire installer son picc-up line. Heu… son pick-line plutôt, haha.

Suivi à peine 1 heure plus tard de :

Lapsus #2 :
[Marie] – Le patient a une insuffisance cardiaque. La fraction d’éjaculation… (sti !) Je viens vraiment de dire ça moi là ? Tabarouette ! La fraction d’éjection, dis-je, est à 20%… Voilà 2 mots qui se ressemblent un peu trop dans ma tête !