Dr Rockstar !

Vous vous demandez peut être ce que je fais de mon rare temps libre ?

Je renoue avec mon passé de musicienne métal, et je drumme allégrement sur le jeu de Rock Band de la Wii. C’est mon amoureux qui m’accompagne à la guit. Et il est bon en plus, le torrieux !

J’ai même pu jouer en ligne avec la petite soeur qui chantait, c’est pas n’importe quoi, le concept du band virtuel.

Au moins, je m’amuse comme une p’tite folle !

**************************************

Le gars rentre chez nous :

[Le gars] – AH WOWWW ! T’as une Fender Stratocaster !
[Amoureux] – Heu, non… c’est une guitare de Wii…
[Le gars] – …ah…

Tu parles d’un espoir décu… (et d’un gars qui a de la misère à évaluer les proportions !)

L’étude -vs- le tricot, l’éternel combat

Ma plus récente création…

photo-163b

Et Malaury, tu peux cliquer ici pour apprécier mon mollet rondouillet en entier.

Périmètre crânien

Dans mon ancienne vie, le jour exacte où je terminais mon baccalauréat, j’ai été avec une amie faire un tour au café céramique pour immortaliser l’événement (à cette époque, toutes les raisons étaient bonnes pour faire un tour au café céramique !).

L’idée était simple, le message était clair. (Le style des personnages était inspiré des premiers bonshommes que ma soeur dessinait quand elle avait… genre 3 ans…)

assiette2000b

Si je me fie à la date inscrite dedans, ca fait 9 ans que je mange allègrement dans ce bol. Et 9 ans plus tard, j’ai cru bon réitérer l’exercice le jour même de la fin de mon externat, correspondant à la journée de la fin de mon doctorat…

Maintenant, si j’avais l’air de ca à la fin de mon bacc, imaginez la fin du doc. Ouaip, ca devrait pas mal avoir l’air de ca.

*************************************

J’en ai profité pour amener mon amoureux faire ses premiers coups de pinceaux sur céramique.

[Amoureux] – Ayoye, c’est ben trop difficile ! Faut tellement que je me concentre que je suis fatigué ! J’prends un break là. Donne moi ton cell, j’appelle ma mère pour la féliciter d’avoir autant de patience et de talent à peinturer ses pièces en céramique !

En ce moment de désespoir, au moins, il pense à sa mère…

Donner la vie

C’était mon premier. La première fois qu’un de mes petits patients m’offrait un dessin.

Bon. Peut être qu’originalement, ce n’était pas son intention. Je lui ai peut être un petit peu offert papier et crayon pour qu’il se ferme la gueule s’occupe le temps que je parle à maman.

Reste que le résultat était intéressant. Et mignon.

J’ai été inspirée, et j’ai pensé lui donner la vie…

Voilà.

In constipation, l’extremis

Avec ma patronne de rhumato, nous visitons une patiente dans sa chambre à l’étage.

Nous avons été demandé par son médecin traitant car cette dernière est supposée souffrir de douleurs articulaires aux épaules.

Pourtant, oh surprise, la patiente nous apprend qu’elle ne souffre pas du tout de douleurs aux épaules.

En fait, elle serait davantage troublée par ses problèmes de constipation. Ce qui, honnêtement, en tant que consultant en rhumatologie, on s’en fout un peu pas mal.

Mais c’est qu’elle est vraiment préoccupée par sa constipation. Vraiment.

Au point où on réalise que son discourt cache peut être aussi une petite démence. Genre.

Ce qui expliquerait aussi peut être que tout à coup, la patiente ait oublié qu’elle a des problèmes aux épaules !

Ma patronne, toute professionnelle qu’elle est, débute néanmoins l’examen physique, en commencant par la main gauche. Mais s’arrête assez rapidement. Elle annonce, promptement:

[Patronne] – Je vais différer l’examen.

Si on apprend, en médecine, que l’examen physique ne sert qu’à confirmer nos suspicions soulevées lors du questionnaire, ce jour-là, nous avons eu notre leçon.

merde1La patronne n’avait pas sitôt prit la main de la patiente que nous avions compris l’importance et …l’étendue… de son tourment.

Ses doigts avaient en quelque sorte souligné en gros-gras-italique ce que la patiente avait pourtant tenté de nous faire comprendre : elle était constipée. Et, de ses doigts, elle avait… comme qui dirait… tenté de résoudre son problème.

Et ben, merde.

(Heureusement, on porte des gants pour les examens physiques)

Le secret est dans la balle…

Valérie-Ann veut tout savoir sur mes bas ! Alors voilà les infos que je peux donner.

Si vous n’avez jamais tricoté de votre vie, ce n’est certainement pas un projet pour débutant… Et vous ne comprendrez probablement pas de quoi je parle anyway 😀

Il faut savoir tricoter en rond. Si vous ne l’avez jamais fait, il faut bien commencer quelque part ! Le truc, c’est de serrer un peu plus entre chaque changement d’aiguille… Mais de garder ca relaxe le reste du temps ! Ya rien de pire que de tricoter serré !

1- Le choix de laine.

Le fil est un mélange de laine et de nylon (polyamide) qui lui donne son coté pratique et durable. Non négligeable si on passe autant de temps à tricoter une paire de bas !

Disponible en balle de 50g et 100g, ca donne respectivement 1 et 2 bas (full pratique !).

On choisi les couleurs un peu au hasard, et ca donne pas mal des résultats au harsard ! C’est souvent des surprises…

Il y a tout d’abord les couleurs de la balles. Oui, les changements de couleurs vont se fait tout seul. Full pratique ! Mais on a vraiment juste une vague idée du motif que ca va donner !

10bas

Alors on choisi la balle en fonction des couleurs qu’on aime, puis on se dit ceci :

On peut attendre d’une balle qui a l’air de ceci :

lainerayee

… un bas aux rayures relativement uniformes… (genre en bas à gauche sur l’image en haut)

… mais aussi des fois n’importe quoi comme le premier bas du milieu !

Alors qu’une balles qui a des petites rayures sur son fil comme ceci :

lainedoublerayee

… donnera un bas avec des rayures à la fois horizontales ET « verticales » (genre image en haut à gauche ou droite)

2- Le patron

J’utilise un patron de bas téléchargé sur le site de Patons, auquel j’ai fait quelques modifications que voici :

a) Les aiguilles sont des 3.0 mm (ouioui, mm, pas 3 US, pas la même chose) Pas trouvable chez Walmart btw.

b) Penser à commencer les 2 bas à la meme place sur la couleur. Tsé, comme dans le style de genre…

c) Quand on monte les mailles, faut les monter assez lousses pour pas que ca serre !

d) Le premier ou 2e rang en côte 1 end-1 env, ensuite, je fais des côtes 1 env-3 end, que je trouve plus jolies que 2-2… mais c’est un détail.  Ainsi, je monte les 3 aiguilles, 24-20-24 pour faire fitter mes cotes.  Une fois le talon passé, les cotes continuent sur le dessus du pied, mais je fais ca « flat » en dessous (important pour que ce soit plus confortable !)

e) Pour arriver à mon talon, c’est environ 80 rangs. Pour mon pied à moi (un 10 de fille) c’est environ 60 rangs à partir des mailles reprises sur le bord du talon (là où je trouve que c’est plus facile de partir à compter !)

Des détails pour les pros (lire « obsessives-compulsives comme moi hehe) :

A) Je planifie mes changements de couleurs et je joue avec. Je débute mon talon avec un changement de couleur, là où je trouve que ca va être cute avec le changement de couleur (regardez l’image). C’est pas la fin du monde si ca fait pas exactement le même nombre de rang, de toute manière, on est rarement loin.

B) Pour un talon de fille, « reprendre » 16 mailles sur le côté, c’est parfait. Pour un pied viril de mec, je trouve ca limite… je reprends alors 18, et je garde ces extra-mailles aussi au niveau du pied… Faque ca me donne 4 mailles de plus au pied. (Donc avant de fermer, faut penser à en switcher 2 sur l’aiguille du haut pour égaliser !)

3- Enjoy !

Envoyez-moi une photo de vos réalisations !

Bientôt pu wannabe – Le Prix

Tel que promis, un aperçu du prix pour le concours en cours, « Bientôt pu wannabe », une paire de mes fameux bas, tricotés par les mêmes fabuleuses mains (*tousse*) qui vous tapent ce blog au clavier…

À ce jour, voici ceux qui ont été tricotés et portés par l’amoureux et moi !

10bas

L’urgence de nuit

Shift 2 de 4 sur mon stretch de nuit à l’urgence. J’ai mon horaire de sommeil tout fucké et comme l’an dernier, alors que je travaillais de nuit en gyneco, je n’arrive qu’à manger mou la nuit ! Vivement le pudding au chocolat 😛

Je ne sais pas si c’est à cause du temps des fêtes, ou du shift de nuit, mais ya une grosse proportion de monde saoul à l’urgence. Saoul qui se sont peté la gueule sur la glace (bien qu’on n’a pas besoin d’avoir les facultés affaiblies pour ca ces temps-ci) ou saoul qui conduisent leur char (félicitation).

En tout cas, je pratique mes points de suture comme jamais, ayant entre autre doublé le nombre de mes points en carrière, sur le cuir chevelu d’une dude qui s’est fait ouvrir la tête…

Je n’envie certainement pas les infirmières qui doivent appeler les proches de ces gens-là, particulièrement à ce temps-ci de l’année.  Messemble que c’est pas génial, pour un parent, de savoir que ton enfant est à l’hopital pour un accident d’auto. Et que c’est toute une expérience de recevoir cet appel là à 3h du mat… « Joyeux Noel »…

Une chose est certaine, c’est que je vous souhaite de joyeuses (et meilleures !) fêtes à vous, mes e-lecteurs. La santé à vous est à vos proches pour 2009 !  🙂

(Déjà) Fini la torture

intubationOn est seulement mercredi que je suis une pro de l’installation de cathéter veineux alors que mes patients gardent le sourire. Bon, presque. Et, bon, disons qu’on va omettre le fait que c’est encore mon patron qui décide où je pique, détail

Ceci étant dit, je continue à faire des prouesses techniques, comme intuber des patients. Ca fait partie des objectifs de l’anesthésie !

Heureusement, les patients sont déjà endormis quand ont fait ca, alors ils se plaignent pas trop. Et ils peuvent pas être inquiets d’avoir une externe leur faire avaler un tube !

voie-veineuse-centrale1

Mais le plus cool des cools, après avoir vu quelques patrons le faire et trouver ca assez impressionnant, mon patron m’a fait installer une voie veineuse centrale.

Alors que le tout doit tenir avec des points de suture, mon patron ajoute :

[Patron] – Fait moi 2 points pour faire tenir le tout. Une fille qui tricotte devrait pouvoir faire ca !

Bleh 😀

Vivement la torture

Aujourd’hui, c’était ma première journée de ma semaine en anesthésie. J’ai :

– Assez torturé la première patiente (une vraie cette fois-ci) à qui j’installais un accès veineux
– Mieux réussi ma seconde installation d’accès veineux sur un patient (tant mieux pour lui)
– Fait une anesthésie de type « Rachis » (la grande soeur de l’épidurale) dont voici le récit :

Je passe le désinfectant
[Wannepiduraleabe Dre Marie] – Attention, ca va être froid
[Patient – sursaute] – Ah !
J’arrive avec l’anesthésie locale
[Wannabe Dre Marie] – Ca va piquer
[Patient] – Aah !
Injection de l’anesthésie locale
[Wannabe Dre Marie] – Ca va chauffer
[Patient – sursaute encore] – Haaaaaaa !
J’arrive avec le guide
[Wannabe Dre Marie] – Vous allez sentir la pression
[Patient – sursaute anyway] – HA !
J’arrive avec l’aiguille
[Wannabe Dre Marie] – Ca peut faire comme un choc électrique, gardez bien le dos rond
[Patient – sursaute] – Aye !

Et ca a du être reprit par le patron, qui a zigonné genre 3 fois, parce que ca fonctionnait juste pas 😛

Mais faudrait pas se fier à mon expérience si vous avez à avoir ce genre d’anesthésie un jour 😀 First, c’est juste un mauvais moment à passer… et c’est souvent mieux que l’anesthésie général, puisqu’on n’a pas plusieurs des désavantages, dont le réveil ! Et la majorité des patients ne sont pas torturés ainsi 😛 À moins d’avoir une vieille colonne pleine d’arthrose !

Et puis, si je me fie à mon expérience avec les accès veineux, la 2e fois sera la bonne, hehe.

Tricoter pour sauver le monde – Canadian style 

Correction !

J’ai trouvé le pendant Canadien de l’organisation Save The Children, qui s’appelle « The Knit for Kids Campaign« . Alors c’est là que je vais envoyer mes tuques…

Si je ne les envoie pas en néonat ou en maternité, c’est que je cherchais un programme pour les gens un peu plus dans le besoin, disons. Mais vous avez raison, les filles, on avait le même genre de tuques mignonnes là ou j’ai fait mon stage d’obstétrique !

Et pour ce qui est de ta suggestion de ti-kit, France, malheureusement, ca fait trop complexe pour le temps que j’ai à donner pour l’instant ! Mais la suggestion est tout de même intéressante 🙂

Pour ce qui est des demandes spéciales… Je risquerais de m’embarquer dans toute une aventure ! Mais si, par exemple, mes e-lecteurs adorés, on faisait un genre de deal… Vous seriez prêt à échanger une création-demande-spéciale contre un don-à-l’organisme-déductible-d’impôt ?

Je suis ouverte aux suggestions !

*****************************

Alors que j’étais à Salluit, le dernier locataire de l’appartement où je logeais était décédé, peu de temps avant, d’une crise cardiaque. C’était un des Travailleurs Socials du CLSC.

Lors de mon séjour, j’ai trouvé dans l’appart un pot de change. J’me suis alors dit que si je le laissais là, quelqu’un d’autre le ramasserait. Alors je suis partie avec. Avec l’intention de faire quelque chose avec, quelque chose pour quelqu’un d’autre que moi, évidemment 😛

J’avais pas encore rien trouvé. Mais peut être que si j’envoie mes tuques, je pourrais aussi envoyer le pot de change.

Je sais même pas combien il y a dedans 😀

Tricoter pour sauver le monde !!

C’est en fouillant sur le site de Bernat pour plus de choix de couleur de coton pour mes lavettes que je suis tombée sur le projet Knit One, Save One.

Il s’agit en fait d’une campagne où on tricote des petits chapeaux pour les nouveaux nés, qui seront distribués dans le monde aux plus nécessitants. On peut aussi donner de l’argent pour faire des kits de départ aux mamans.

Évidemment, ca m’a fait l’excuse parfaite pour passer mes envies folles de tricot, et sauver le monde de même temps ! (Quand à donner de l’argent, je vais attendre de finir mes études… et de finir de les payer !) Alors vendredi soir, j’ai trainé l’amoureux m’acheter de la laine toute douce exprès, et me voilà lancée dans les p’tites maudites tuques…  Et vu que ca prend vraiment pas beaucoup de temps, je suis comme devenue un peu plus folle 😀

Voyez le résultat (désolée pour la qualité de la photo).

Ceci est un programme Américain. Malheureusement, je n’ai rien trouvé de Canadien aussi intéressant !  Mais je reste ouverte aux suggestions…

Joyeux a-ni-ver-saaaaaaaaire !

Vous savez c’est la fête de qui demain ? La fête de bibi.

Enfin, pas de moi, mais du blog de la Wannabe MD. 3 ans là, tout de même.

Et du coup, je me sens généreuse envers vous, mes lecteurs chéris… Je vous dis pas !

Alors je vous invite à me laisser un petit message – un petit bonjour, un mot d’appréciation :P, quelque chose – et je ferai tirer un prix parmi les participants !

Et parce qu’on veut rester dans le thème du moment, vous pourrez profiter, juste à temps pour noel… de lavettes aux couleurs des fêtes !!!! (je vous entends TELLEMENT sauter de joie à l’instant !) Je prends mes aiguilles dès maintenant !

Vous avez jusqu’au 1er novembre pour vous inscrire !! (avec une adresse e-mail valide préférablement…)

Massage… involontaire

Quand on palpe correctement tous les ganglions au niveau du cou, particulièrement les ganglions à l’arrière du cou, sous la base du crâne, il n’est pas rare qu’un patient se réjouisse de l’effet de massage que ca donne…

Quand ca m’arrive, j’ai quelques phrases préparées, variant sur le thème de « Non mais quand même, après ca on se demande pourquoi le monde aiment pas ca aller chez le médecin ! »

J’avais justement aujourd’hui une patiente super drole que je voyais en ORL…

Wannabe Dre Marie finit de vérifier les ganglions du cou
[Patiente] – Finished already ? That was so good !
[Wannabe Dre Marie] – You know, last week, I had a patient in Urology for his prostate follow up. And when he said the same thing, I anwered « Unfortunately, that was the best part of today’s exam. Please bend over. »

La patiente était tellement crampée qu’il a fallut que j’attende un moment pour pouvoir lui examiner la bouche comme il faut.

***************************

Traduction pour mes tinamis qui sont pas fluent en bilingue :

Wannabe Dre Marie finit de vérifier les ganglions du cou
[Patiente] – Déjà terminé ? Ca faisait du bien !
[Wannabe Dre Marie] – Vous savez, la semaine dernière, j’ai eu un patient en Urologie pour un suivi de prostate. Quand il a dit la même chose, j’ai répondu « Malheureusement, c’était la meilleure partie de l’examen d’aujourd’hui. Maintenant, penchez-vous. »

Le Roi du jeu de mot

Le second Patron avec qui j’ai travaillé cette semaine était sans aucun doute le Roi du jeu de mot.

Genre, en chirurgie.
[Patron] – Qu’est-ce que disent deux clowns qui se rencontrent pour diner ? Bouffons.

Non mais, quand même.

*******************************

Pour différencier certaines pathologies des testicules, il existe un p’tit test rapide qui s’appelle la transillumination. Pour se faire, c’est bien simple : on accote une source lumineuse sur le testicule et on voit si la lumière transparait ou pas.

Cette semaine, donc, je dois effectuer ce test pour la première fois.

Je demande l’aide du Patron.
[Patron] – Il nous faut une lampe de poche

[Marie] – Ouin, tout ce que j’ai, c’est ma p’tite lumière pour éclairer la gorge, il nous faudrait quelque chose de plus gros

[Patron] – Ouais, une lampe de POCHE !

[Marie] – Pffff

*******************************

Ceci étant dit…
Aujourd’hui, j’ai « refermé » mon premier patient en salle d’op, sur 2 couches musculaires (pas les broches là, ca c’est ben trop facile). Trop hot hein ? Il est vraiment sympa le Dr Roi du jeu de mot de me laisser faire 🙂 Je serrais mes pinces tellement fort que j’étais en train de me faire mal 😛

[Marie, couturière] – Chu pas stressée, chui énervée ! C’est pas la même chose !!

As-tu mis ton p’tit masque ?

C’est avec très énormément beaucoup de soulagement que vendredi dernier, se terminait mon stage de médecine interne.

Si je vous ai négligés, mes e-lecteurs, ne cherchez pas plus loin, c’était la faute à la med interne.  J’ai souffert de multiples facons.  Entre autre pour ne pas avoir assez de temps pour vous en parler.  C’est tout dire…

Heureusement, toute mauvaise chose a aussi une fin.  Et c’était vendredi.

Après avoir passé une fin de semaine de 2 jours de vacances de rêve (avec l’homme de mes rêves), j’ai débuté hier mon dernier stage de ma première année d’externat : vous aurez deviné, la chirurgie.

En 2 jours, déjà :

– J’ai recu un kit de suture et une patte de porc pour pratiquer dessus
– J’ai recu 2 bobines de fils pour pratiquer mes noeuds plats aussitôt que j’ai 30 secondes (je suis déjà pas pire bonne, vivement le tricot ;))
– Je suis en semaine d’urologie, alors forcement, en une demi-journée, j’ai fait connaissance avec tout plein de prostates, etc (et à chaque fois, j’ai une petite pensée pour toi, Caro)
– Je suis actuellement de garde, et je viens de sortir de salle d’op.

YAY !

Call Girl – Part II

Pourquoi me donner tant de mal avec toutes ces études, alors que j’aurais pu avoir un taux horaire beaucoup plus intéressant dans un tout autre domaine qui travaille aussi avec le public ET qui fait du bien ? HEIN ?

bedroom toys

Qui d’autre à fait le quizz là, question de se comparer ? 😀

Pas d’poulamon pour Marie

Pendant ma seule et unique semaine de vacances, j’ai tenté de m’occuper pour de pas avoir eu l’impression d’avoir perdu mon temps, mais aussi pour avoir eu le sentiment d’avoir été en vacances, tsé.

Un juste milieu finalement.

J’ai eu beaucoup trop de plaisir avec soeurette et petite cousine (qui-a-quand-même-eu-18-ans-incroyable-dire-que-je-t’ai-déjà-tenue-t’étais-grosse-de-même) une journée magnifique aux glissades des pays d’en haut.  J’y ai même croisé Mario Dumont au chalet.  Il avait l’air bien, en vacances, lui aussi.

p1000738-copie.jpg

J’étais à me réchauffer les orteils auprès du feu.  Passe près de moi un ti cul, suce à la gueule, il avait pas 2 ans.  Il se faisait trainer par la main par sa mère.  En passant à côté de moi, donc, il attrape une de mes mitaine, de même.  Probablement juste parce qu’elle était à sa portée de main.  Alors évidemment, je pars à sa poursuite !

Aye !

Reprends ma mitaine.  Ti-cul rechigne même pas.  Maman ne se rend compte d’absolument rien.  Mais toute la cascade ne se fait pas sans avoir pilé dans 2 ou 3 flaque de neige dégelée.   Et j’étais en pieds de bas moi, sti, qui avaient été secs jusqu’ici.

*****************************

perade.jpgHier, c’est à Ste-Anne-de-la-Pérade qu’un ami m’a invité à faire un tour, taquiner le p’tit poisson des chenaux (ou le poulamon, pour le titre, tsé).  Je sors même mon beau chapeau de cowgirl pour l’occasion !

Faque on passe notre journée dans une belle p’tite cabane 6′ X 10′, a brasser notre feu, a changer nos p’tits morceaux de foie sur nos lignes, à faire fondre de la neige pour se faire du thé.  Pour diner, on se fait… livrer de la pizza direct à la cabane 😀  Le village sur la rivière est pas mal impressionnant tellement c’est bien organisé !

J’avais apporté mon portable pour que nous puissions écouter la télé et des films.  On était loin de s’emmerder.  C’était pas mal cool !

En fait, la plus belle nouvelle dans tout ca, c’est qu’on a rien pogné !  À part un filou qui est venu me voler un morceau de foie sans mordre à l’hamecon, rien d’autre à signaler !

Pis, ben, ca faisait pas mal notre affaire, parce que moi je mange pas trop trop de poisson (mais j’adore pêcher) et mon ami se voyait pas manger du poisson pour les 6 prochains mois 😀

************************************

By the way, finalement, mon dernier accouchement… y’en a pas eu 😦  Ma dernière nuit d’obstétrique a effectivement été looooongue, et s’est terminée avec une césarienne !

Et, sérieux.  Cette infirmière responsable de nuit là, je te l’aurais étampée tellement elle était pas fine.  Pas de salut. Pas de sourire. Juste des commentaires désobligeants. Souvent dans le dos du monde…  Pas de félicitation à lui faire à elle.

 ***********************************

Ah oui… bonne année 2008 les amis…  je vous souhaite la santé 😉

My own personal Jesus

Finalement, c’est une p’tite Jésuse qu’on a eu pour 2007.  Et c’est moi qui l’ai mise au monde en plusss. 

Inquiétez vous pas.  Les parents ont pas vraiment l’intention de l’appeller Jesuse… 😉

************

Je suis sortie de l’hopital 8h plus tard, l’estomac à l’envers (essayez de manger de nuit voir, c’est terrible cette sensation d’avoir faim et pas-faim en même temps) mais sous un ciel absolument radieux.

J’étais crevée.  Autant qu’à la suite de mon 24h… sinon plus…  Heureusement, la première toune que mon Ipod a cru bon me jouer c’est « Mission Impossible », la version métal… de quoi me stimuler pour le retour la maison.

Wannabe Dre Marie-O

Après une bonne nuit journée de sommeil, j’ai soupé déjeuné chez mon amie Stef.

Avant de partir pour la job, on sort une antiquité : Dr Mario sur le NES…  Vous rappelez que dans le temps, il y avait que 5 boutons sur les manettes ?  😀

C’est Stef qui m’a battue… J’étais pas aussi vite qu’elle.

[Marie] – Tsé… C’parce qu’à chaque nouvelle pilule qui tombe, j’me demande toujours si mon patient en a vraiment besoin…
[Stef] – Pffff !

dr_mario2.jpg

#3… to go

Un p’tit mot pour vous dire que j’ai fait mon 3e accouchement ce soir… et que j’avais presque pas de mains de résidents cette fois ci là là… C’est même moi qui ai tiré sur la tête de bébé pour faire sortir les épaules, quel drôle de feeling…

Ca commence à être du sérieux ! J’étais pas mal énervée 🙂

muffincafe.jpg#1… pour ici

De bon matin, je me retrouve à la cafétéria avec celui qu’on nommera désormais McDreamy. On se prend chacun un café et un muffin.

[McDreamy] – Tu prenais ca pour emporter ? Parce qu’on pourrait manger ici.
[Marie] – Prrrrffffff  Manger sur place est une excellente idée.

Merci Miss Fêlée pour ce moment d’inside avec moi-même.