Médecine à deux vitesses

Cas #1 – Dre Marie qui renouvelle la prescription d’un patient.

Durant la journée, les secrétaires de la clinique empilent faxs des pharmaciens/messages téléphoniques/emails et l’aprés-midi, on fait nos appels :

Dre Marie appelle à la pharmacie, et peut appuyer sur le 0 parce qu’elle est une professionnelle de la santé
[Pharmacien] – Pharmacie Binette Bonjour.
[Dre Marie] – Bonjour, ici le Dre Rookie, de l’unité de Médecine Familiale de Montréal.  J’appelle pour renouveler la prescription de Mme Chose.
[Pharmacien] – Date de naissance de Mme Chose ?
[Dre Marie] – (elle est vieille) et c’est pour tel et tel médicament, à renouveler pour 3 mois.

[Pharmacien] – 3 mois ? Parfait, je vous remercie, bonne journée !
[Dre Marie] – Vous pareillement.

******************************

Cas #2 – Marie appelle son Dr pour renouveller ses médicaments.

[Marie] – Bonjour, je suis une patiente du Dr Habra, j’appelle pour renouveler un médicament.
[Secrétaire qui est pas la même que d’habitude] – Ca fait combien de temps que vous l’avez vu ?
[Marie] – Hummm, je sais pas, mais ca fait moins d’un an… normalement il y a pas de problème là…

[Secrétaire – avec un trill de folie dans la voix] – BEN LÀ, VA FALLOIR PASSER VENIR LE VOIR ! VA FALLOIR PASSER CETTE SEMAINE !

First, tu sais même pas ce que je veux renouveler, c’est pas des narcos, fait que respire par le nez,. Second, ya pas personne qui va vouloir ta peau si tu renouvelles en ayant vu un patient dans la même année, fait que relaxe. Third, c’est pas comme si j’avais ca, moi, du temps libre, so, prend ca cool…

Et puis, entre être humains, ca serait-tu possible de se traiter comme du monde, osti ?

[Marie – regrettant ne s’être pas d’emblée présentée comme Dre, essaye de sauver la barque] – C’est que, je peux pas me libérer de même : moi aussi j’ai des patients à voir

[Secrétaire] – C’EST POUR QUEL MÉDICAMENT LÀ ?!
[Marie] – C’est pour mon anti-migraine madame.  Et il ne m’en reste qu’une, vu que Dr Habra, il était en vacances, et que j’ai déjà du teter mon pharmacien pour qu’il me dépanne vu que mon médecin de famille était en vacances.

[Secrétaire – toujours aussi agréable] – UN INSTANT !

(En attente)

[Secrétaire] – Dites à votre pharmacien de nous envoyer la prescription et le Dr va vous la signer pour cette fois-ci, et faudrait venir le voir
[Marie] – Vendredi, je pourrais me libérer, vous avez de la place vendredi ?
[Secrétaire] – On est fermés vendredi, mais on pourrait vous donner jeudi soir.

Et là, je vous libère le fait que j’ai appelé n’importe quel Jean-Coutu, que ca a toujours fait la job sauf cette fois-ci (évidemment).

Et que quand je suis allée chercher ma prescription, ils avaient pas tout préparé.

M’enfin.

Murphy’s Law

Être secrétaire de Dr, c’est pas la joie avoir à dealer avec les patients pas facile, mais ca fait partie de la description de tâche. Mais c’est pas une raison pour emmerder tout le monde.

Ma future secrétaire, si j’entends dire un jour qu’elle donne un service de même, elle va passer un mauvais quart d’heure. 😛

La tête dans les nuages

Je parle même pas de moi, qui, supposément en « vacances », doit payer pour tout le temps que j’ai manqué à pas voir mon monde et à remettre tout à « après mon examen ».

astronautesJe parle de la nomination des 2 nouveaux astronautes canadiens. Après un tel processus de recrutement, ce sont eux qui doivent avoir la tête dans les nuages, c’est sur !

Marie écoute les nouvelles
[Marie] – Hein ! C’est David ! Il était Résident quand j’étais dans le nord ! …Pis c’était mon coloc ! Woa ! J’ai été la coloc d’un astronaute !
[Amoureux] – Ouin, pis yié cute…

[Marie] – C’est rien ca, j’ai fallit pas le reconnaitre… y’était ben plus cute en vrai !

Jokes de docteur

Je palpe méticuleusement les articulations de la main de ma vieille patiente.

Je me souviens pas comment on est arrivé sur le sujet, mais la conversation à déviée ainsi…

[Vieille Patiente] – C’est un gars qui dit à son cardiologue : « Depuis que vous m’avez opéré pour installer mon pacemaker, je suis totalement constipé, c’est vraiment incommodant ». Alors le cardiologue lui répond : « C’est tout à fait normal, pour votre pacemaker, je vous ai installé une duracell« 
thermometre[Wannabe Dre Marie] – Mouarf, elle est bonne ! Et c’est la première fois que je l’entends… [palpe-palpe] La première joke de docteur que j’ai entendue, en fait, c’est une infirmière que me l’avait raconté… mais elle est pas très racontable… je vous la dit si vous dites pas à mon patron que je vous ai raconté ca !
[Vieille Patiente – enthousiaste] – Oui-oui ! D’accord !
[Wannabe Dre Marie] – Vous savez la différence entre un thermomètre buccal et un thermomètre rectal ?
[Vieille Patiente] – Non…
[Wannabe Dre Marie] – Le gout !
[Vieille Patiente] – Hihihihihihi

3, 2, 1…

3. (vomis)

vomiJe descends à l’arrêt d’autobus de mon hopital. Je lutte à la fois avec mon manteau et mon sac à dos, et j’évite à la toute dernière seconde une flaque de vomi orangé sur le trottoir. Je sens qu’aujourd’hui, c’est mon jour de chance.

Je traverse la rue. Sur le trottoir de l’autre bord, une autre flaque (mais pas de la même couleur, alors je suppose qu’elle n’avait pas le même initiateur…)

À ce moment, je SAIS que ca va être mon jour de chance…

2. (paquets de gomme)

Politesse oblige, après le café du matin doit suivre la gomme du matin. Mes poches de sarrau étant vide de gomme (mais étrangement pleine d’enveloppes individuelles d’alcool, pansement, abaisse-langue et …lubrifiant), je me dirige vers la machine distributrice. J’insère la monnaie, fais mon choix, et SURPRISE !

******** IL TOMBE 2 PAQUETS DE GOMME !!!! ********

À ce moment, je suis PERSUADÉE que ca va être mon jour de chance…

1. (nombre de garde avec Gab à ce jour)

[Marie] – Gab, tu as vu, même si je fais mon stage en Rhumato et toi en Gériatrie, on fait 2 gardes ensemble ! Même si moi je vais être aux Soins Intensifs et toi à l’urgence… Après avoir passé toute notre préclinique ensemble, c’est seulement nos premiers moments d’externat que nous partageons…
[Gab] – Mais il y a mieux, sur les 2 gardes, c’est la même externe 1 qui est avec moi la première fois, et avec toi la 2e fois. On pourrait surement changer. Si tu veux, je lui demande.

Gab a fait tous les changements nécessaires, alors on a passé notre garde ensemble ce soir. Et alors que je questionnais agressivement une dame supposément en arrêt cardiaque mais qui souriait et qui faisait des jokes, lui consultait le dossier.

En plus, notre résidente nous a laissé quitter 1h30 plus tôt.

C’était définitivement mon jour de chance !

0. [zéro] (La quantité de lecture pour mon cours d’ACLS faite aujourd’hui)

J’ai mon cours d’ACLS jeudi et vendredi cette semaine. C’est genre secourisme et réanimation pour les vrais là 😉

Ils nous demandent de connaitre nos procédures de réanimation par coeur…

*tousse*

ah well…

********************************************

Parce que vous être rapides, vous avez ben vu qu’il manquait un vomi au décompte. Le 3e, je l’ai vu avec Gab quand on est sorti de notre garde. Ca faisait longtemps que j’avais pas vu autant de vomis dans une journée ! Pas depuis que je travaille pu dans les parcs d’attraction 😀

Renier sa p’tite culotte

(chronique rédigée par la p’tite soeur)

Je demande à mon chum : « Quel attachement avais tu à mon string vert à pois blancs ? Je te le demande parce que je l’ai renié… »

Je m’étais stationnée sur Rachel pour aller magasiner du stock de tricot (oui, copieuse de grande soeur vous me direz).  Je retournais tranquillement vers mon auto, lorsque je reconnais une de mes mes petites culottes par terre, dans la slush.  Comprenez moi, je SAIS que cette petite culotte est à moi, string vert à pois blanc avec coutures roses, ça court pas les rues!  Grosse roue qui tourne dans ma tête… je fais le lien : elle était probablement encore dans mes jeans de la veille quand je les ai mis ce matin (oui, c’est vraiment mon genre!).  En marchant, elle aurait descendu le long de ma jambe et fini sur le trottoir.  Oups.

Je me suis penchée vite pour ramasser, mais quelqu’un me suivait… j’ai trouvé ça dégueu de ramasser des culottes par terre quand quelqu’un te regarde… j’ai feint le dégoût, je l’ai laissé là, je l’ai reniée…

Le chum du Docteur

Mon amoureux est à la pharmacie pour une prescription d’antibiotique.

La pharmacienne lui explique la prescription, quand et comment il doit prendre ses médicaments, qu’il doit les prendre en entier, quelques effets secondaires possibles, etc. Elle fait très bien sa job quoi !

[Pharmacienne] – De toute manière, si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous appeler.
[Amoureux] – Bah, de toute manière, si j’ai des questions, j’ai accès au CPS.

Le CPS, c’est comme la bible des Pharmaciens, avec toutes les informations sur les médicaments, et même plus. Que je voye mon amoureux (on n’importe qui non initié !) lire ce truc indigeste. Même moi j’ai de la misère à m’y retrouver…

[Pharmacienne] – Ah oui ? Vous être infirmier ?
[Amoureux] – Non, ma blonde est médecin.

[Pharmacienne] – Ah ca c’est pratique quand vient le temps de se faire conseiller !
[Amoureux] – Pas pentoute ! À chaque fois que je lui demande si tel truc est normal, elle me dit « T’es en train de mourir !! ».

[Pharmacienne] – Hahahahahaha !

Effectivement, c’est la manière que j’ai trouvé pour diminuer le nombre de requête d’origine familiale 😉

Move it !

Faut voir comment l’amoureux traite son chien avec tout l’amour du monde (et comment il l’embrasse lui avant moi !)

Et quand il dit « Mon Amour », le chien lève aussi la tête ??! Et je dois demander de spécifier à qui il parle…

*************************************

Quand on est tous les trois assis sur le sofa, à écouter la télé, que l’amoureux doit se lever mais qu’il prend tout son temps pour pas déranger son chien qui est couché sur lui, c’est quasi-un-tantinet ridicule… presque.

[Marie] – UN CHAT !
[Le chien – part en courant] – OUA-OUA-OUA-OUA-OUA-OUA !!!!!!!

L’amoureux me regarde invariablement avec de gros yeux. Pourtant, moi je trouve que c’est très efficace.

chien-chat

L’orgueil

fracture_hancheAvec la neige nouvellement arrivée, jeunes et moins jeunes se retrouvent les 4 fers en l’air.

Mais c’est pour les moins jeunes que c’est drôlement plus plate.  C’est souvent une manière (vraiment assez très poche) de découvrir qu’ils font de l’ostéoporose… « YAY, une fracture ! »

Fracture ou pas, les chutes sont une raison de consultation fréquente chez les personnes agées, et les causes peuvent être multiples. Et souvent, ils ressortent de l’hopital avec une prescription… de marchette.

Que ce soit la canne ou la marchette, ou même le pilulier (le calendrier qui contient les pilules), même quand on explique que ca éviterait des fractures de hanche, des saignement dans la tête et des retour à l’hopital, et même un placement en résidence (!!), c’est trop souvent une claque sur la gueule.

*********************************

Je suis à l’urgence. Ma patiente à l’age tout à fait respectable de 94 ans. Si elle n’a pas toutes ses dents, elle a encore suffisamment d’esprit pour me raconter pourquoi elle est ici.

Elle était très étourdie et a faillit tomber…

Ce n’est pas son premier épisode en plus. Et dans son dossier, c’est écrit bien clairement : la patiente est catégorique, elle ne veut rien savoir d’une marchette.

Alors que je termine ma rencontre, je dois quand même faire ma vente de marchette. Parce que j’y crois…

[Wannabe Dre Marie] – J’ai vu dans votre dossier que vous ne vouliez rien savoir d’une marchette. Pourtant, ca pourrait vous aider (blablabla)
[Patiente] – Une marchette ! Pas question ! Et c’est pas une question d’orgueil… C’est que, c’est comme… Si j’avais une marchette, c’est comme si je perdais… … … j’ai pas le mot exacte là.
(Quand je vous dis que j’ai du plaisir avec mes patientes droles…)
[Wannabe Dre Marie] – Je pense que je comprends de quoi vous voulez parler. Vous ne voulez pas de marchette parce que ca vous ferait perdre votre sex-appeal.
[Patiente] – Pffffffahahaha ! Mon sex-appeal, ca fait vraiment longtemps que je l’ai perdu…
[Wannabe Dre Marie] – A mon avis, le mot que vous cherchez, c’est quand même un peu orgueil.

Le plus cool cours de pharmaco

J’ai la l’extrême chance d’avoir mon amoureux qui me trimbale pour mes cours de pharmaco le mercredi soir.

[Marie] – Tsé, si tu veux rester pour le cours ce soir, ca va être le Dr Poitras, il est trop cool ! C’est sur que tu vas pas t’emmerder.
[L’amoureux] – No way ! Vous êtes toujours en train de faire des jokes de Docteur que je comprends pas.
[Marie] – Pfff ! C’est même pas vrai !! (C’est vrai que c’est pas vrai…)
[L’amoureux] – Comme «C’est quoi la différence entre la plèvre et la laparoscopie ?»
[Marie] – …
[L’amoureux] – L’OEDÈME ! HAHAHAHAHA !
[Marie] – … Tu fais juste mettre ensemble 3 termes médicaux que tu as entendu cette semaine pour faire semblant de faire une joke de docteur ?
[L’amoureux] – Pffff

*******************************

En tout cas, je n’avais pas tort ! Dr Poitras s’est montré à la hauteur et le cours de pharmaco de mercredi était probablement le plus cool à date.

[Dr Poitras] – Ce qui est bien d’être en Gastro-entérologie c’est qu’il y a de mes collègues qui, vraiment, étudient des choses très importantes comme les selles, et qui arrivent avec des résultats d’études comme ceci : The Bristol Stool Form Scale.

Ca a vraiment fait fureur.

[Marie] – Gab ? Tu te retrouve où là dessus ?

Feng Shui Radis

Je suis de retour dans mon appartement. Ca devait faire près de 3 mois que je trainais chez mon amoureux…

C’est fou ce que la poussière s’accumule partout !

*************************

Lundi matin, après une nuit troublée par un mélange de nervosité et d’allergies, je débutais mon premier jour d’externe 2. Mon stage option de psy.

On me présente au staff. Le responsable du stage et l’infirmier de l’urgence me font faire le tour des locaux. On m’explique qu’il s’agit de leur tous nouveaux locaux. Que tout à été designé et décoré par des gens de renom. Qu’ils viennent justement de recevoir leurs meubles de chez Roche-Bobois.

Qu’il ne fallait surtout pas croire que c’était des osties de vieilles affaires.

Qu’en fait, le look peinture arrachée et décollée est subtilement recherché. Qu’ils sont hyper avant-gardistes et que ca allait se retrouver dans tous les revues de décoration en 2009.

Lundi matin, en débutant, je savais déjà que j’allais bien m’entendre avec le staff.

*************************

Nous sommes dans le bureau du personnel. Sur le bureau principal sied… un radis décoratif. Faut croire que quelqu’un, quelque part, a déjà pensé à faire ca…

Je me libère un ti bout de bureau pour écrire mon rapport. En ce faisant, j’accroche le radis, qui perd son équilibre précaire et tombe sur le coté. Sans plus…

[L’infirmière] – Le radis !
[L’infirmier] – Le radis ! L’externe a fait tomber le radis !

[Wannabe Dre Marie] – Euh…. ouais ?

[L’infirmière] – Ben tu vois, le radis, il est bien aligné avec le singe sur la porte, et la poupée dans le fond du bureau. Et là, ben, on est tout désenligné !
[Wannabe Dre Marie] – Là ca va mal !

[L’infirmier] – Faque là, t’as pas le choix, si tu veux arranger les choses, il faut que tu fasses 7 fois le tour du radis.
[Wannabe Dre Marie] – 7 fois ?! Ya un sens particulier qu’il faut faire les tours ?
[L’infirmier] – Sens horaire, sens horaire !

Donc, je m’exécute alors que tout le monde compte mes 7 tours de radis. Ce n’est qu’après que le radis peut être enligné, à sa juste place, sur le bureau…

[L’infirmier] – En tk, tu viens de nous montrer que tu n’as pas trop de problème d’amour propre.
[Wannabe Dre Marie] – Si je l’ai fait, c’est que je voyais que c’était vraiment très important pour vous autres…

[L’infirmier] – Pffff

Hospitalité douteuse

À la machine à café, Sébastien et Marie discutent de leur fin de semaine de 3 (3!!!) jours.

[Wannabe Dr Sébastien] – Pis, tu as profité de tes 3 jours de vacances ?
[Wannabe Dre Marie] – J’ai été passer la fin de semaine à l’Isle-aux-Coudres.
[Wannabe Dr Sébastien] – Ah ouin ? Pis, c’était bien ?
[Wannabe Dre Marie] – Ben, si c’était pas que je m’étais fait réveiller par la maudite folle dame matinale qui tient le bed and breakfast à 6h30 du matin parce qu’elle discutait avec sa visite, ca aurait peut être été mieux…
[Wannabe Dr Sébastien] – Toi t’as été au truc de la Marguerite.
[Wannabe Dre Marie] – Ta gueule ! Oui !!! Tu connais ca ? C’est une fatigante qui nous laissait pas tranquille ! J’étais bleue !
[Wannabe Dr Sébastien] – Disons que j’ai des mauvais souvenirs de mon séjour à l’Isle…
[Wannabe Dre Marie] – Marrant…

Patch Marie – 3eme partie

Première Partie
Deuxième Partie

Il est vrai que je voyais une amélioration dans l’état de ma patiente. Mais elle était toujours anxieuse, ca se voyait dans ses questions… et à son expression.

[Patiente] – Where is that place ? When I’m I gonna be transfered ? Do I need to bring my food ? Do I need to take a taxi, or will I get there by bus, or do I have to ask my husband ? You know, he’s working and all, so, I hate to ask him in advance… And for my medication…
[Patch Marie] – Stop right here, I don’t want you to worry about nothing for now. We filled the request for the home, but it might take some time for you to go there, so it’s one day at a time ok ? Maybe you’ll even be fine to go home before you get the place, so, no need to worry for now ! ok ?
[Patiente] – Ok…
[Patch Marie] – But since you were wondering, we also take care of your transport. No taxi or bus : I’m pretty sure we just ship you in a box.

Gotcha !
C’est là, que je l’ai eu, mon premier sourire. Pas juste une esquisse, un vrai !

À partir de ce moment là, ma patiente était notablement moins anxieuse. Et surtout plus du tout triste !

Shit matter – part II

J’ai enfin réussi à ploguer ma phrase à un patient, qui l’avait vraiment cherché…

Il avait été opéré pour obstruction intestinale, après de multiples épisodes de sub-occlusion. Pour votre information, des occlusions, c’est quand le caca bloque quelque part dans le ventre. Et ca fait mal en ta !

[Patient] – Ouin ! En tout cas, chu pas mal content que ca soit passé tout ca… Avant que ca nous arrive des affaires de même, on se rend pas compte de l’importance que ca, des intestins !!!
[Wannabe Dre Marie] – C’est vrai ca. Y’a pas personne qui aime ca les trous-du-cul. Jusqu’à temps qu’on se rend compte que finalement, ca sert à quelque chose !
[Patient] – Pffhaha !

(Et en même temps, j’ai eu une petite pensée pour certains collègues qui, parfois, nous permettent de briller simplement par leur incompétence…)

Shit matter – barrière linguistique

Alors que j’étais dans le Grand Nord, la barrière linguistique était un problème mineur, mais présent.

Tout d’abord parce que, pour la première fois, je devais régulièrement m’exprimer dans des termes médicaux en anglais… Ya pleins de mots qui se ressemblent même pas… Genre :

crachat = sputum (beurk, même le mot est laid)
rate = spleen
rein = kidney
vésicule biliaire = gallbladder (!!?)

L’autre réalité, c’est que l’anglais n’est pas leur langue maternelle. Alors il arrive parfois qu’on ne se rejoint pas sur quelques mots… Et mon apprentissage de l’Inuktitut n’avancait pas assez vite 😀 Heureusement, avec quelques gestes, et beaucoup de bonne volonté, on arrivait toujours à se rejointdre :

[Marie] – Any change with your bowel mouvement ?
[Patient Inuit] – My what ?
[Marie] – Your stool ?
[Patient Inuit] – … ?
[Marie] – …your poop? your crap ? Caca ?
Tsé veux dire… c’est déjà étonnant que j’aie autant de synonyme pour le même mot en anglais :S
[Patient Inuit] – Oooooh ! My shit !
[Marie] – Yessss (of course), your shit… How’s your shit ?

(Des fois, on passe à côté des évidences… Pis on se demande pourquoi, hein ? 😛 )

Après m’être fait faire le coup 3-4 fois, et surtout, voyant que ca choquait pas personne… j’avais adapté mon questionnaire au langage local *tousse*

[Marie] – Any change in your shit ?

La Madame – suite et fin (?)

Première partie
Deuxième partie
Troisième partie
Quatrième partie

(suite de la conversation avec la Soeur de la Madame, comme quoi un malheur n’arrive jamais seul…)

[L’externe] – Qu’est-ce que vous faites à l’hopital alors ?
[La Soeur] – C’est mon fils qui est hospitalisé… Il va avoir une grosse chirurgie.
[L’externe] – Ma face qui dit «Ta gueule !»
CQFD
[L’externe] – Wow ! vous n’allez pas oublier de prendre soins de vous dans tout ca hein ?

***********************************

Ca fait maintenant 2 semaines que je suis en chirurgie.

Devinez qui j’ai eu en consultation comme patient ? Le Fils de la Soeur, évidemment.  Avec sa maman.

C’est fou ce que le monde est p’tit hein ?

[L’externe] – On se croise encore !  Comment ca va ?  Vous prenez soins de vous aussi ?
[La Soeur] – Ben oui, on se croise encore ! J’aimerais ca messemble qu’on se croise ailleurs qu’à l’hopital pour faire changement. Au théâtre disons, ca serait moins déprimant !!

Département des p’tites culottes…

Ouiinnnnnnnn…

Chu comme qui dirait en fin de stage de ped. Et dans la marde avec nos 52 objectifs-qui-finissent-jamais.

Ca faisait 2 semaines que j’avais envie de pleurer en pensant à mes journées qui finissaient jamais de finir, à mon étude et à mes nuits trop courtes.

Ca a changé lundi soir quand j’ai trouvé 20 piasses à terre. Jusse de même. L’argent fait le bonheur. Le bonheur est dans les p’tites choses.

Lapsus, part 2

Je suis donc en stage de pédiatrie, pour le département des Maladies Infectieuses.

Quand on veut que les choses bougent, on ment un ti peu. Je dis tellement que je suis un docteur !!! Mais c’est comme ca qu’on arrive à se faire prendre au sérieux dans un hopital 🙂

Aujourd’hui, ca a sonné quelque chose comme ca :

[Madame des Archives] – Archiiiives
[Wannabe Dre Marie] – Bonjour, ici Dre Chose-là-là des Infections Urinaires
[Madame des Archives] – Pfffff-HA-HA-HA-HA-HA !

Here goes la crédibilité…

Pédiatrie Infuse

Mon nom de famille est relativement connu en médecine*.

Mais ca ne vient certainement pas de moi : j’avais un grand-papa fermier, et un autre bucheron… quand je vous dis que c’était une illumination de m’en aller en médecine, c’est pas des jokes !

Faque depuis que j’ai commencé ma médecine, je me suis fait demandé à quelques reprises si j’avais un lien de parenté avec la fameuse famille de médecins Chose-là-là…

Et vu qu’il y en a un qui travaille là où je suis en stage, et qu’il est pas mal connu, la fréquence de la question s’intensifie :

[Dr N’importe qui ou un patient] – So, té tu de parenté avec le très fameux Dr Chose-là-là ?
[Wannabe Dre Marie] – Non. Mais j’aurais bien aimé, pour avoir un peu de pédiatrie infusée dans mes gènes. Ca aurait surement rendu mon stage plus facile ! hahaha
[Dr N’importe qui ou un patient] – HAHAHAHAHA ! (rit tellement de ma joke super bonne)

***************************

À la cafétéria, le monsieur en face de moi à la caisse :

[Monsieur] – Ah ouin, Dre Chose-là-là…
(Bon, oui-oui, comme le fameux Dr Chose-là-là, mais c’est pas de tes affaires si je suis de sa famille, pfffff)

[Monsieur] – …comme les Choses-là-là de Gaspésie ?
(mouarf 😀 )

[Wannabe Dre Marie] – Non, pas du tout, moi je suis une Chose-là-là de St-Trou-Trou… On est ben plus fins !
[Monsieur] – AH ! Y disent tous ca !

***************************

*Ben non, mon nom de famille, c’est pas Nguyen…

Même que, quand j’étais jeune, j’avais 3 médecins qui s’appelaient Nguyen, au point où je pensais qu’il fallait s’appeler Nguyen pour être médecin… 😛

Wannabe Dre Marie – Rated R for Retard

Un soir de garde à l’urgence… Mon Patron me met à l’épreuve :

[Dr Patron] – Mon jeune patient avait les yeux oedémaciés, des adénopathies cervicales, les amygdales très enflées au points de presque se toucher et une hépatomégalie. À quoi tu penses ?
[Wannabe Dre Marie] – Oh, oh, je sais ! Euh…
(Et là, dans ma tête, le mot vient pas, mais ca commence par M… vous voyez le genre)
[Wannabe Dre Marie] – Ben, ca commence par M !
[Dr Patron] – Ouiiiiiiiiiii….
[Wannabe Dre Marie] – Chez les ados, on dit que c’est la maladie du baiser, et ca cause de la grande fatigue !!
[Dr Patron] – Mais encoooore….
[Wannabe Dre Marie] – Et quand on donne de l’amoxil, ca fait un rash énorme !
[Dr Patron] – Pfffffff…. Et ca s’appelle ?!?
[Wannabe Dre Marie] – Merde ! Le seul mot que j’ai en tête, c’est méningite, mais c’est pas ca !!!
[Dr Patron] – Effectivement.
[Wannabe Dre Marie] – MONONUCLÉOSE ! Shit… Désolée ! Faut m’excuser hein… je suis un cas de siège.

examen + fds de congé = maladie

Je suis même pas morte.

Mais parmis les multiples tagues que j’ai recues (et dont certaines ont même pas fait la job de le mentionner sur mon blog, pfff) y’en a surement un(e) qui m’a aussi shippé le rhume, sacrament. Parce qu’après avoir terminé mon examen de gyneco-obstétrique et avoir ENFIN 3 jours de congé… je les ai passés avec le rhume ! PAS FAIR ! Ceci dit, mes 6 extreeeeemely interesting fun facts about my super interesting fun life s’en viennent éventuellement betôt.

Pour couronner le tout, le commencait aujourd’hui mon stage de pédiatrie. Une journée qui devait se solder par une garde (yay) qui se terminait ce soir à 22h30. Et j’ai vu mon Patron pleurer. Lorsqu’il à entendu ceci :

[Commis – à l’intercom] – Anna-Lise DeSelle, Salle 17. Anna…Lise…DeSelleeeee, Salle 17.

J’en croyais pas mes oreilles…

PS : Lucie, j’ai eu ton mail ! Et surtout, j’ai eu la réponse dans mon premier cours aujourd’hui ! Je te ponds quelque chose bientôt… 🙂

31 ans plus tard…

Ben voilà, il se trouve que malgré l’étude, j’ai une p’tite histoire toute charmante à vous raconter…

bedaine.jpgCette semaine, je faisais des « suivis de grossesse ».

Entre un matin une (assez) jeune fille à 38 semaines de grossesse. La note de l’infirmière m’indique qu’elle expérimente parfois quelques contractions (rien de surprenant en fin de grossesse !) et qu’elle aurait eu des pertes de liquide depuis 2 ou 3 jours.

Elle a l’air bien sympathique, j’ose même la tutoyer…

Alors que je la questionne sur ses contractions, elle a un petit sentiment de panique. Avec ce que je crois être une larme naissante, elle ne peut s’empêcher de s’exclamer :

[Patiente] – Woa, mais c’est que ca fait vraiment mal !

Je l’imagine un peu dépassée par les évènements, alors que bébé est du pour très bientôt !

Même si ca ne faisait pas parti du programme, mon questionnaire finement dirigé *tousse* me fait dire que je serais peut être aussi bonne pour vérifier si le liquide qu’elle perd ne serait pas en fait… du liquide amniotique.

(Bien des femmes pensent qu’elles vont faire tout un dégât quand elles vont perdre leurs eaux, alors qu’il peut arriver qu’il n’y ait qu’un ti-trou qui fasse une fuite sur plusieurs heures, voir plusieurs jours !)

L’examen confirme mon impression…

Voilà que j’annonce à ma jeune fille déjà dépassée, qui n’était venue que pour son suivi, qu’on la garde et « que c’est aujourd’hui le grand jour »… Alors question de la réconforter un petit peu, je pense à lui dire :

[Wannabe Dre Marie] – …mais tu sais, aujourd’hui, moi je trouve que c’est une excellente journée pour naitre là là, puisque c’est ma fête !

Bon, évidemment, vous aurez compris que j’imaginais les limites du « pouvoir réconfortant » de mentionner un truc pareil à une future maman, lol. Mais ca a eu au moins l’avantage de la faire rire ! Et elle avait l’air bien contente de me souhaiter bonne fête 🙂

*************************

En fait, le pire là dedans, c’est que puisque c’était son premier, j’étais vraiment persuadée qu’elle ne l’aurait pas ce jour là 😛 J’ai vraiment dit ca pour la faire sourire !…

Et vu que j’étais de garde jusqu’à 23h, je lui avais dit que j’irais passer voir comment elle allait plus tard. (théoriquement, on fait pas ca avec tous nos patients, mais bon, il y en a qui sont plus touchants que d’autres* !) Alors que je croise plus tard sa maman dans le corridor, j’étais pas mal surprise d’apprendre que le travail avançait drôlement vite !

Ben torrieux, elle l’a eu le 29 !

Je sais pas si ca lui fera une tranche de vie a raconter 😛 En tk, moi ca me fait une belle histoire a bloguer.

*D’avoir des patients qui nous touchent plus que d’autres, c’est bien connu comme phénomène en médecine. L’important, c’est toujours de s’assurer qu’on ne traite pas »moins bien » les gens qui nous »touchent pas pentoute »…