Maman chérie

Ma maman a son anniversaire de naissance tout près du temps des fêtes.

buchedenoel.jpgQuand elle était jeune, sa maman faisait toujours 2 buches de Noël. Une pour les fêtes, et une pour la fête de ma maman.

Aujourd’hui, il faudrait pas espérer faire une buche en gâteau d’anniversaire à ma mère. A va pas la trouver drôle même pas un ti peu pentoute. Ceuze dont la fête est en même temps que Noël ou le jour de l’an le savent, qu’il se font souvent voler leur fête toute leur vie…

Il y a quelques années, donc, on a décidé de faire nos fins, et de lui faire « d’autres genre de gâteau d’anniversaire », en faisant les fêtant les fêtes de l’année dans l’ordre 😛

Commençant évidemment par la St-Valentin.

Alors on lui fait un beau gâteau en forme de coeur, et dessus, on a écrit :

M A M A N
C H É R I E

Les invités, le souper, le gateau, les chandelles, la chanson, le souhait, elle souffle sur les chandelles, tout le tra la la. Couteau en main, la fêtée coupe la première pointe, direct dans la pointe du coeur…

Et c’est comme ca qu’on se retrouve avec notre beau gâteau en forme de coeur-moins-la-pointe, où il est maintenant clairement écrit :

M A M A N
C H I E
Ça ne s’invente pas.

 

Ayoye, tu me fais mal !

C’était il y a quelques semaines, je faisais de l’urgence.

Un patient entre en marchant par lui-même. Il est souriant, mais il est visiblement souffrant. Au questionnaire, ca sent l’appendicite à plein nez. Je fais mon examen physique, qui va dans le même sens.

Contrairement à ce que je dois faire, je ne prends pas la peine de faire mon histoire de cas et je vais directement parler à ma patronne, puisque l’appendicite est considéré comme une relative urgence.

Et que je dois envoyer mon patient faire une échographie, que les radiologistes quittent à 16h et qu’il est 15h15 😀

er.jpgEt bon. Peut être un tout petit peut aussi parce que je venais de trouver ma toute première appendicite pis que je trouvais ca pas mal cool. Même si je suppose que le patient l’a jamais su lui parce que j’avais l’air de savoir de quoi je parlais 😛 . Mais bon. Moi j’étais « WOO-HOO, MA PREMIÈRE APPENDICITE !!! je suis comme un vrai docteur dans ER !! »

Anyhoo…

Comme vous le savez, je ne dis pas toujours que des choses intelligentes. Et généralement, j’essaie vraiment très très fort de garder les choses intelligentes pour mes patients. Mais il y a des fois des patients comme ca qu’on sait qu’on va pouvoir pousser 1 ou 2 trucs nonos…

J’annonce donc au patient qu’il s’en va en écho :

[Wannabe Dre Marie] – Effectivement, on pourrait croire que votre appendice est infecté. On vous envoie faire une échographie de votre abdomen pour vérifier si c’est bien ça. …En même temps, on va vérifier si vous êtes enceinte.
[Patient] – Hi hi hi ! Ouch-ouch-ouch
(ben oui hein, rire pour un patient en appendicite, ca fait mal… faut croire que j’ai un p’tit côté sadique !)
[Patient] – J’espère pas, que je suis enceinte !
[Wannabe Dre Marie – Meilleure ton de blonde] – Ah bon ? Ce serait pas une bonne nouvelle ??
[Patient] – Hi hi hi ! Ouch-ouch-ouch

Coincidence ! Coincidence ?

bigoudis.jpgMais pourquoi
que une des 3 fois dans l’année
que je reçois un paquet de poste canada
coïncide avec une des 2 fois dans l’année
que je vais mettre des bigoudis ?
hein ?

 

J’étais aussi juste en sous-vêtements. Mais ca, c’était ben trop évident, que j’avais pas besoin de le mentionner, right ?

#3… to go

Un p’tit mot pour vous dire que j’ai fait mon 3e accouchement ce soir… et que j’avais presque pas de mains de résidents cette fois ci là là… C’est même moi qui ai tiré sur la tête de bébé pour faire sortir les épaules, quel drôle de feeling…

Ca commence à être du sérieux ! J’étais pas mal énervée 🙂

muffincafe.jpg#1… pour ici

De bon matin, je me retrouve à la cafétéria avec celui qu’on nommera désormais McDreamy. On se prend chacun un café et un muffin.

[McDreamy] – Tu prenais ca pour emporter ? Parce qu’on pourrait manger ici.
[Marie] – Prrrrffffff  Manger sur place est une excellente idée.

Merci Miss Fêlée pour ce moment d’inside avec moi-même.

Ode aux mamans blogueuses

Et que défilent les futures mamans en souffrance…

…et les futurs papas qui servent pas trop à grand chose.

Lors de mes premières heures de stages, c’est avec joie que j’ai partagé avec les pères-to-be le rôle des inutiles-qui-sourient-de-leur-mieux. Mais ca n’a pas pris de temps que j’ai su démontrer de l’initiative et apprendre quelques tâches, pour tranquillement prendre la position de « celle qui a l’air de savoir ce qu’elle fait ».  Tellement plus confortable… hehe

cesarienne.jpgUne soirée de fou ce soir.  J’ai fait mes premiers TV (vous devez peut être vous en douter… c’est pour « Toucher Vaginal » – Caro, tu peux ajouter ca à ton foulard 😀 ). J’ai prêté mes mains pour mon premier accouchement « à 4 mains » (c’est à dire que je ne l’ai pas fait toute seule, mais c’est quand même mieux que juste regarder !!),  et j’ai tenu des trucs pour… ma première césarienne !  Pretty impressive ce truc, putain…

Et c’est moi qui ai broché la dame ensuite.

Vraiment, on dirait presque que j’ai l’air de savoir ce que je fais !

L’équipe est vraiment super.  Ya rien de mieux pour l’apprentissage !

Mais en tout cas, les mamans, bravo. Je compatis avec plein de « ouille » et de « ayayaye » mentals pour vous.  Je sais bien que ce n’est qu’un moment à passer, mais quel moment ! Faut le faire !   🙂

ps : je m’excuse maman d’avoir été un cas de siège et de t’avoir déchirée.  Et de t’avoir fait souffrir de longues heures (vu qu’en plus, j’étais la première…)

Coincidence ??!

Je vous ai déjà dit que tout ce que j’écris ici est parfaitement véridique ?  Parce que ce l’est !  Quand je vous dit que j’ai pas besoin d’inventer… Le tout premier accouchement auquel j’ai assisté (de loin dans mon coin de chambre), bébé s’appellera… Marie ! Sérieux !!

C’est quand même un p’tit peu drôle…

La joke du jour, entendue aujourd’hui en soins palliatifs :

[Patron] – Avez vous peur de la mort ?
[Patient] – Oh oui ! J’en ai peur pour mourir !!

La petite séduction – Live from l’hospit

Le mec de l’entretien me cruise.  Il dit qu’il faut essayer de me séduire pour me garder dans la région.  C’est peut être comme ca que les gens de Shawi sont arrivés à recruter autant de médecins ces dernières années…  Et puis, faut l’avouer, nice pick-up line ! 😀

Le boss du mec de l’entretien s’y met aussi.  Il vient de me raconter une joke :

La gamme des cireurs de planchers ?

SI-FA-SI-LA-SI-RÉ

Battery – mélancolie

C’est avec du Metallica dans le ghetto que j’ai quitté l’ile mardi soir, après le trafic. Battery, c’était de bonne augure pour une destination comme la cité de l’énergie…

La dernière fois (et la seule fois) que je m’étais rendue là, c’était avec ma soeurette, il y a plusieurs années, une fin de semaine de nowhere. Voilà que j’y retourne donc, sur un somewhere avec un but bien précis : faire mon stage de médecine familiale.

(Et oui, petite soeur, quand on quitte la 40, l’autoroute sent encore le sapin… c’est trop cool !)

Me promener en char comme ça sur l’autoroute, et tomber sur une toune comme Orion, ca me fait m’ennuyer du temps que j’avais mon band

Te souviens-tu, Stef, de quand on pratiquait Orion… On avait pas plus de 16 ou 17 ans… On était alors à Hemmingford ! Tu partais la bass… Ta soeur embarquait avec son beat de drum, et finalement moi avec mon riff de guit… Maudit que ca sonnait cool quand on jouait ca en gang !!!! Les belles années…

The Amazing Race

Se rendre à l’hôpital dans le noir à lire les directions en conduisant, c’est la classe. Quand finalement j’y arrive, ce n’est que pour y ramasser mes clés et d’autres directives pour le logement qu’on me fournit avec le stage. Je déambule à nouveau dans les rues, lumière allumée dans le char, directions à la main, l’air de pas trop savoir où je m’en vais… J’ai l’impression d’être dans un épisode de « The Amazing

Race »… pis j’ai hate d’arriver à destination.

Le logement est IMMENSE ! Et nous ne sommes que 2 pour habiter tout cet espace ! Chaque chambre est peinturée avec une couleur différente, qui provient sans nul doute des restant de fond de stock, vu le choix de couleur. Ou la personne en charge était daltonienne 😀

Reste que c’est chauffé et qu’il y a Internet Wifi… c’est tout ce qui compte…

Marie’s Anatomy !

Aujourd’hui, c’était ma première journée. Après une visite rapide des lieux, on me drop à l’urgence pour mon premier quart. Quissé, d’après vous, a fait sa première journée habillée en scrub-comme-les-vrais-dans-grey’s-anatomy ? hein ?

Woo-hoo !

14-11-071804.jpg

Ca change pas le monde, sauf que…

649.jpgMaudit que ça me tentait pas de rentrer ce matin… le 4e matin en ligne !! J’vous dit que ça a pas été une semaine vraiment hot 😦

Première bonne nouvelle : je n’avais pas de clinique à faire en avant-midi, et ma Patronne super cool de la semaine dernière me demande si je veux passer ma première moitié de journée à l’assister dans sa clinique !

Mais avec plaisiiiiiiiiirrrrr ! 😀

Je « relaxe » ainsi jusqu’à 1h, ou je dois évidemment la quitter…

En revenant de diner, arrive aux ascenseurs : YEN A UN QUI EST DÉJÀ LÀ ET QUI VA DANS LE BON SENS !!!

Il faut que je vous explique : les ascenseurs en milieu hospitalier, c’est une véritable plaie ! Il faut parfois attendre tellement longtemps après !! C’est ben beau que ce soit bon pour la santé monter des étages, mais voir les patients en sueurs après 9 étages, c’est quand même pas la classe…

Alors voilà, miracle, un ascenseur qui m’attend ! Et c’est bien la première fois que ca m’arrive depuis 1 mois !! YAY !

Rejoint mon *tousse* patron préféré. On m’envoie faire une consultation : POGNE ENCORE UN ASCENSEUR QUI VA DANS LE BON SENS !

[Wannabe Dr. Marie] – Woa, c’est mon 2e que j’arrive à attraper aujourd’hui !
[Dr Illustre Inconnu] – Oh, c’est de la chance ça… Tu devrais te prendre un billet de 6/49, c’est à 37 millions.
[Wannabe Dr. Marie] – C’est vrai que c’est toute une chance… c’est un pensez-y bien ! hahaha

Plus tard dans l’après-midi, alors que l’équipe d’endocrino m’a rejoint et que nous nous dirigons vers les ascenseurs… devinez quoi ? Ben oui ! Ascenseur on the spot #3… Alors là, vraiment, du jamais vu !

Et sur cette consult, je croise un des 2 médecins qui m’a fait mon entrevue d’admission en Fac de médecine ! C’est toujours particulier de les recroiser par la suite 😀 J’ai du réfreiner mon envie d’aller lui serrer la main juste pour le plaisir de faire sa rencontre « en tant que maintenant future collègue » avec un gros sourire niais dans la face 😛

Faque à la fin de la journée, alors qu’on se dépêche pour notre dernière consultation de la journée, Dr. Ass lance à la blague :

[Dr Ass] – On va voir si ça marche vraiment ton truc d’ascenseur

Et… dans tes dents champion, l’ascenseur #4 était effectivement au rendez-vous !!! J’étais moi-même subjuguée !

Dr Ass lui-même a du admettre que j’étais due pour m’acheter un billet de 6/49…

Pour terminer cette drôle de journée, j’étais de garde… Et pas un appel ! 😀 La résidente m’a même laissée partir plus tôt !

Et même s’il était 22h, que les métros passent pas souvent… j’arrive et le métro arrivait tout juste !  Woa…

Ça aurait vraiment été un jeudi parfait si, au menu, on avait eu la casserole boeuf et chou, hahahah !

Et oui… j’avoue qu’en revenant, j’ai fait un détour pour une 6/49 ! LoL C’était trop spécial comme journée… (et c’est tout un spécial, je savais même pas que ça coutait 2$, haha)

Spit or Swallow

Une des secrétaires à l’étage m’adore.

Ben ten, vous vous direz… Ben ten ! hihihi 😉

Elle est super drôle en plus. La semaine dernière, elle allait chicaner mon patron#2 alors qu’il ne répondait pas à mes pagettes (et que j’étais laissée toute seule à moi-même)

[Secrétaire-cool] – Attend que je le pogne ! M’a y dire !

Alors que j’attendais mon patron, donc, je lui raconte mon aventure du matin :

[Marie wannabe MD] – J’ai une belle tranche de vie pour toi
[Secrétaire-cool] – Envoye donc
[Marie wannabe MD] – Il y a quelques semaines, je me suis fait opérer au sinus et j’ai un peu perdu de ma sensibilité à la narine et à la lèvre droite. Ca prend toujours quelque temps à récupérer tsé… Faque des jours comme aujourd’hui où il fait ben frette, ben, imagine toi donc que si mon nez coule… Je m’en rends même pas compte. La classe hein ?
[Secrétaire-cool] – Pffff-hahahah ! C’est dégueu ! La classe comme tu dis ! Imagine si ça t’arrive devant un patient !
[Marie wannabe MD] – Ben c’est pour ca que je me tcheque le nez tout le temps ! 😀

En fait, ce matin-là, j’avais plutôt fait une constatation importante.

mlmorve.jpgVous savez, les jeunes enfants qui lichent leur morve de ti-nez-qui-coule, comment c’est dégueu et qu’on se dit que c’est sur qu’on a jamais fait un truc pareil. En fait, même si j’en ai aucun souvenir (et aucune photo compromettante), je suis pas mal certaine d’avoir déjà fait ça…

Parce que quand la lèvre m’a titillée, mon premier réflexe a été de sortir ma langue. Comme un geste 1000 fois répété…

Et d’après vous, en cette fabuleuse journée froide d’automne, et cette narine insensible…

mlmorve2.jpgD’après vous, dis-je, qu’est-ce que ma langue à touché ?

Disons qu’en racontant l’histoire à la secrétaire, j’avais omis ce bout là de l’histoire… en ne préservant que l’essentiel.

Retour du balancier

Et cette semaine, alors que je cherchais ma nouvelle patronne-saveur-de-la-semaine :

[Secrétaire-cool] – Oh, t’es chanceuse de travailler avec elle ! Tu vas l’aimer, elle est grande, et super fine… comme toi !

Je vous disais que la secrétaire est cool… 😉

Et ma nouvelle patronne aussi !!!

Une journée presque parfaite

secondcup.jpgCe matin, je me réveille par moi-même, de bonne heure et de bonne humeur. Ca me permet de me préparer tranquillement et même de faire un détour au Second Cup pour mon latté préféré, que j’ai eu à une température parfaite.

Et mon latté était particulièrement merveilleusement bon… C’était un p’tit moment de bonheur alors que je marchais en direction de mon hôpital, à siroter mon café parfait, à apprécier un ciel matinal magnifique. Je réalise que j’ai un gros sourire stické dans la face. Des moments comme ça, on en voudrait plus souvent !

J’arrive donc à l’hôpital, et je croise des collègue dans les cases (comme dans Grey’s Anatomy, lol). Nous échangeons les civilités habituelles :

[Collègues] – Salut, ça va ?
[Marie] – Absolument ! J’ai vraiment une journée aussi géniale que possible !

Alors je leur raconte comment ma journée a si bien commencée qui fait que je suis de si bonne humeur.

Tout juste après, la résidente me confirme que la présentation que je devais faire aux médecins en endocrino – qui avait été annulée à cause d’un colloque ! – ne sera pas remis à plus tard, parce que les autres vendredis sont overbookés. Hoooooooooooon !

cadenas.jpgQuand je vous dis que j’avais une magnifique journée en perspective !

Alors, quel genre de truc aurait bien pu l’obscurcir ?

Quelque chose comme enfermer ma clé de cadenas dans mon casier peut être ? 😀 Et la spare aussi ? Lol

Parce que je suis arrivée d’avance pour faire un peu de lecture, je n’avais pas préparé pas mes trucs comme à l’habitude… et voilà… j’ai du faire ouvrir mon fidèle cadenas que j’avais depuis des années !

ps 1 : mais bon, ça m’a juste vraiment fait rire ! Parce que réellement, y’avait pas grand chose pour mettre à l’épreuve ma bonne humeur d’aujourd’hui !!!

ps 2 : j’ai même fini à 4h15 !!  C’était réellement une journée bénie…

Miss Miew

Je suis pas du tout du type chat (dans le sens de minou là, par opposition à chien, tsé).

Vous avez remarqué comment la plupart des chats se sauvent du monde sur la rue, comme si on allait les torturer si on arrivait à les attraper ??! Sauf cette fois où…

chatnoir.gifC’était une jolie journée d’automne, je déambulais sur le trottoir. Vient à ma rencontre un grand chat noir. Sur ses grandes pattes, il ressemble quasiment à une mini-panthère !

Surprise ! Ce dernier ne dévie pas de sa trajectoire ni ne se sauve alors qu’il est évident que nous allons passer tout près l’un de l’autre ! Ce chat n’est pas comme les autres… Alors qu’il est à moins de 10 pieds, je me lance :

[Marie] – Me-meow ?
[Chat Noir] – Meoooow

Et après m’avoir « salué », le chat est passé à côté de moi comme n’importe quel autre passant.

Ben voilà… j’crois que cette journée là, je venais de croiser mon premier chat civilisé…

Description de tâche

[Mike] – J’ai mon cousin qui a commencé à dater une infirmière, et on croyait que c’était l’uniforme le plus sexy possible right ?
[Marie] – Un grand classique
[Mike] – Jusqu’à temps qu’on apprenne qu’elle avait déjà travaillé chez Canadian Tire et qu’elle avait encore son uniforme… Et finalement, on a pas pu décider lequel des 2 était le plus sexy…
[Marie] – N’importe quoi ! 😀

What the fuck up ?

They say misery loves company.

Tant qu’à avoir un stage qui suce, pourquoi pas avoir en même temps un vieux ex qui sort des boules à mites pour te dire salut après être tombé sur ton blog. Vivement l’anonymat…

Than, make it 2 !

Ah pis tant qu’à y être, pourquoi pas 3 !!

Oui-oui, vous avez bien lu… 3 en 10 jours !!! C’est l’alignement des planètes ou quoi ?! Who’s next ? Il ne reste que 2 1/2 semaines au stage…

Vous faites copain-copain avec vos ex vous ?

(NB : mon nouveau moniteur est super cool, endocrino suce pu autant que la semaine dernière… ouf !)

On survit… (et on mange) – encore

Devinez quoi ?

Cet avant-midi, mon patron m’envoie faire ma première consult à l’urgence. Je descends, (je me perds un petit peu) je trouve le bon bureau des nurses (il y en a comme 4 ou 5 à l’urgence), je ramasse le dossier, je le consulte, je trouve la salle dans laquelle est la patiente…

OUA ! C’est la même tite chambre où j’avais été moi-même hospitalisé que je vous parlais hier !

Pis kess qui avait pour diner ?

Casserole boeuf et choux !!!!

Quelle coincidence ! C’est un jeudi fou-fou-fou ! 😛

Non, il fait pas plus frette en haut…

grande1.jpg
grande2.jpg
grande3.jpg
grande4.jpg

Marie a définitivement de quoi

jacket.jpg

Il y a de cela 2 semaines, une collègue nous parle du pire patient qu’elle a eu à date. Il était vraiment weird, instable, faisait plein de commentaires déplacés et agressifs, etc. À un moment dans l’entrevue, elle a même sérieusement envisagé la fenêtre comme moyen de sortie. C’était à ce point-là.

Son patron a même du arrêter l’entrevue avant la fin parce que le patient était sérieusement instable…

La semaine suivante, alors que j’étais de garde, mon patron reçoit un dossier et s’exclame :

[Dr Patron Cool – moitié sérieux] – Incroyable, pas lui !! Comment ca ce fait qu’il se présente à l’urgence quand c’est moi qui est de garde ??! Il tombe toujours sur moi !!!
[Marie – donne mon diagnostic impossible] – Hahaha ! C’est probablement qu’il attend que vous soyez de garde pour décompenser
[Dr Patron Cool] – Je l’ai envoyé se faire évaluer la semaine dernière, et il n’a pas pu compléter l’évaluation parce que Dr Chose a du le renvoyer de l’entrevue.
[Marie – rings a bell !!!] – aaaaah ??!

Un rapide coup d’oeil sur le rapport de consultation confirme qu’il s’agit bien du patient préféré de ma collègue ! Je jette déjà un coup d’oeil à la fenêtre… ce ne sera pas une option 😀

[Dr Patron Cool] – Tu veux faire l’entrevue ?
iiiiiiiiiiiiiiissssshhh
[Marie – meilleur ton de blonde] – Bah, Dr, vous savez, mes patients en géronto, ils sont tous très gentils à coté de Monsieur D. Alors si vous le permettez, j’aimerais bien vous observer le cadrer bien comme il faut dès le début de l’entrevue et profiter de votre expérience (flatte-flatte). J’ai entendu dire que c’était un patient particulièrement difficile…

L’entrevue commence assez mal : il me serre la main vraiment fort, au point ou ca fait mal, le con. Et je ne peux pas dire que je suis « de frêle stature ». Pendant l’entretien, comme on pouvait imaginer, le patient a été agressif, manipulateur à outrance, mentait plus qu’il respirait (si-si, je vous assure !!) et son histoire était absolument abracadabrante.

Pendant ce temps-là, je restais sagement dans mon coin à observer gentillement un pro faire sa job. Et pas se laisser faire quand Monsieur D est devenu menaçant. Yep, j’étais bien confortable dans mon coin à sourire bêtement.

J’ai même eu l’occasion un peu plus tard en soirée de voir les infirmiers (ils devaient être 7 ou 8 dans la salle d’isolation) mettre Monsieur D sous contention (ie attaché à son lit) après qu’il ait fait un trou dans un mur.

TOUT UN SHOW !!!!

Vous savez pourquoi ? Parce qu’il y en a pas un qui a touché au patient (moi qui m’attendais à voir qqch comme dans les films… pfff)

Une infirmière répétait sans cesse qu’il devait se coller le dos contre le mur et qu’il devait prendre ses médicaments pour se calmer. Que c’était la pillule qu’elle lui présentait ou une piqure, que c’était son choix. Elle a du lui répéter 15 fois pendant que le patient s’est ostiné TOUT LE LONG comme quoi c’était juste un ti-trou, comme quoi la pilule était pas sa couleur préférée, comme quoi il était pas sur de comprendre ce qu’il avait fait de pas correct, comme quoi il était un bon gars, comme quoi il recommencerait pas… etc. Il a parlé comme ca JUSQU’À LA FIIIINNNNN, jusqu’à demander à être sur le dos plutôt que sur le ventre, NON-STOP.

Et l’infirmière qui répétait les mêmes réponses, toujours sur le même ton. Et ca a fonctionné !!! Les Gros-Gars-Poilus-Avec-Des-Tattoos, ils n’ont eu qu’à mettre les velcros au pieds et aux mains.

Alors j’ai effectivement été bien impressionnée par leur travail !

Et Monsieur D est resté sous contention pas très longtemps (le temps que les médicaments fassent effets) parce que je l’ai revu se promener pas longtemps après (c’est pas vrai qu’on garde le monde attaché des jours de temps !!). Il est venu me voir pour me dire qu’il n’était pas content de la manière que l’entrevue s’était passée, mais qu’il m’aimait bien moi…

Ben oui, c’est ca… tu m’aimes bien moi parce que j’ai pas dit un mot !!  c’est que j’ai pas encore eu l’occasion de te donner mon diagnostic right ? (À moins que… à moins que ce soit encore mon karma de fille qui attire les garçons vraiment trop weirds ?!? 😦 )

La saga se termine cette semaine, alors que je croise Monsieur D dans MON corridor de p’tits vieux, à l’interne… Évidemment, il me reconnait, et s’empresse de venir me serrer la main (au moins, cette fois-ci, il me fait pas mal)

Un peu plus tard dans l’après-midi, je suis au au bureau des infirmières auquel les patients n’ont pas accès, mais peuvent nous voir (un genre d’aquarium) Je suis en train de *tousse* parler de moi (en fait, de mon stage, lol) avec une employée, en attendant le retour de mon patron.

[Monsieur D] – Docteure, Docteure ! Est-ce que je peux vous parler ?
(il faut comprendre que ce patient ne relève pas de mon service… Est-ce que ca me tente vraiment d’aller me jeter dans la gueule du loup ?)
[Marie] – C’est que je suis « occupée » en ce moment, je dois voir mes patients.
[Monsieur D] – Ben, est-ce que je peux vous parler tantôt ? Je voudrais que ce soit vous qui s’occupiez de mon dossier.

Oua, la surprise ! 😀 Attend que je raconte ca à ma collègue.

Mais heu, comment lui expliquer qu’il me fait PEUR! et qu’il est vraiment pas question que je m’occupe de son cas !!! (même si c’est demandé si gentillement…)

[Marie] – C’est que je suis en géronto-psychiatrie Monsieur D, vous allez malheureusement devoir attendre encore plusieurs années avant que je puisse prendre en charge votre dossier.

Et hop ! Un p’tit mensonge pieux pour le patient… et pour faire rigoler les infirmiers présents.

Isolement Automnal


Marie dit :
J’hais le temps des pommes et j’hais ca qd mes amis mangent des pommes. Je peux pas aller les voir ds ce temps là.
F dit :
T’es allergique aux pommes quoi ?
Marie dit :
ben, j’sais pas…
Marie dit :
Mais tsé ce qu’ils disent « one apple a day keeps the doctor away ». Moi l’automne, je passe mon temps enfermée chez moi.
F dit :
Je l’avais pas vu venir celle là
Marie dit :
hehe

Wake up call

La semaine dernière, je fais la connaissance d’un nurse qui revenait de vacances, et donc que je n’avais pas encore rencontré. Il est bien gentil. (Il est vraiment tout petit aussi. Même s’il voulait, il pourrait pas me r’garder la tit crack. Mais je dis ca juste parce que j’aurais peur de favoriser à long terme le développement de son arthrite dans les vertèbres cervicales si j’avais à lui parler sur une base quotidienne…)

Tout ca pour dire qu’il passait son temps à bailler big time. Alors je lui demande :

[Marie] – Retour de vacances je suppose ?
[nursee] – *Yawn* effectivement ! Ca parrait tant que ca ? 😀
[Marie] – C’est toujours plus ruff les retours de vacances…

Je profite donc de mon immunité et mon meilleur look « pince sans rire » pour lui annoncer :

[Marie – vraiment sérieuse] – Tu sais, entre collègues, on a vraiment un bon truc pour se ressaisir. (je vois que j’ai son attention) Je te propose de te donner une bonne claque sur la gueule. Ya rien de tel pour se réveiller.
[nursee] – Hahahahaha, non, j’pense que je vais être correct.
[Marie – quasi surprise] – Té sur là !?! Ca marche super bien avec ma télé aussi.

En tk, y’a arrêté de bailler pendant un ti-bout.

Grey’s Anatomy – confidences

Moi qui avait tellement hâte de commencer mes stages pour m’habiller en « scrub » et en sarrau pour faire pareil comme dans Grey’s Anatomy

Malheureusement, on se rend rapidement compte que :

1- Les vrais scrubs d’hopitaux ne nous donnent PAS DU TOUT un look sexy. Ceux qu’on voit à la télé sont coupés pour fitter sexey et n’ont rien à voir.

2- Personne s’habille en scrub à l’hopital (sauf en chirurgie). Faque tu passes pour la fille qui veut pas laver son linge ou qui aime passer sa journée en pyjama, je sais pas. En tk, tu passes pas pentoute pour la fille qui aime Grey’s Anatomy.

Quelle déception.