http://jelecris.hautetfort.com/

C’est trop tard, pour Robert

(Marie fête sa fête)
…faudrait lui souhaiter bonne fête à lui aussi…

(Marie qui tricote)
…vu que je suis en train de tricoter des bas à tous le monde, je pourrais peut être lui en faire une paire. Il aime pas la laine, mais j’ai vu du coton l’autre jour, faque ca piquerait pas…

(Marie qui écoute Kill Bill II)
…c’est vrai que cet acteur-là lui ressemble ! Il faudrait bien que je donne des nouvelles, qu’on fasse suite à notre pêche aux poissons des chenaux…

(Marie tcheque ses mails)
il lance un nouveau livre ! Faudrait bien que je donne/prenne des news…

(Marie répond à son cell)
[Marie] – P’tite Soeur !
[Soeurette] – Marie, ouin… C’est ton ami Robert… Il est mort, il s’est suicidé… C’est dans le journal.

[Marie] – ! …Fuck…

**************************

On le sait, osti, que le temps passe trop vite. Je réalise qu’il y a plein de gens que j’aime avec qui je n’ai pas le temps de garder contact, surtout ces dernières années.  Et que le temps passe…

Alors (dans le désordre), Catherine, Stéphanie, Fred, Christiane, Émilie, Claudine, Annie, Amélie, Marie-Hélène, Marie-Andrée, Mélanie, Caroline, Jérémie, Gabriel, Marie, Nad, Sue, Daniel, Véronique, Marika, Isabelle, Camille, Josée, Dominique, Nadia, Joanie, Mireille, Alexandre, Rachel, Patrice, Marie-Ange, Cynthia, Eva,  Geneviève, Francis, Denise, ceuz que j’oublie… et Robert : je vous aime, je pense à vous régulièrement. Je voulais juste que vous le sachiez…

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

«IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII»
«IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII»

«iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii»
«iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii»

«oooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu»
«oooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu»
«ooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnn»
«oooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnn»
«ooooooooooooooooooooooooooooooooooo»
«ooooooooooooooooooooooooooooooooooo»
«ooooooooooooooooooooooooooooooooooo»
«ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo»
«ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo»

«plouf !»

[C’est le bruit qu’a fait ma première paye en tombant dans le gouffre profond qu’est devenue ma marge de crédit après un 5 ans de « sérieuse prise en charge » (tousse) de ma part]

Marie…

C’est demain que ca commence.

Je suis l’heureuse élue qui a été choisie parmi les nouveaux résidents pour être de garde.

LA garde, LA toute première garde, celle qu’on envisage l’angoisse à 110%, les tripes en boules, avec la certitude de ne rien savoir.

Oh oui, je suis nulle.

Et ce sentiment est renforcé par le fait que j’ai passé les 2 derniers mois ou sur une plage, ou à tricoter, ou à peinturer, ou à vedger… tout, sauf à penser à la médecine.

Et c’est demain soir que je vais payer. Car j’aurai éventuellement la vie de quelqu’un entre mes main… et la certitude de ne rien savoir.

****************************

Ceci étant dit, ne vous en faites pas… On passe tous par là.

De toute manière, je ne serai pas seule. Il y aura une autre résidente avec moi (que j’espère pouvoir déranger ad nauseam) et des patrons à appeler.

Et la plus excellente nouvelle, c’est qu’il n’y aura plus de garde de 24hrs, qui achevaient les vieux comme moi ! On va avoir des horaires de nuit à l’occasion. C’est ben plus facile à survivre !

Sauf quand on COMMENCE SA RÉSIDENCE avec une semaine de garde de nuit :S

****************************

Ah oui, un détail de même…

Mon gros examen mental est passé (dans le sens de « j’ai + que la note de passage » – yay !) et le diplome est quelque part dans la malle. Vous et moi, on en avait déjà discuté : wannabe MD, c’était un jour pour être passé date…

Cette date est donc maintenant.

Voici donc Marie, rookie MD qui voit le jour, à la suggestion de Lucie (Gaga, mais avertie)… ce qui fait de Lucie la grande gagnante du concours « bientôt pu wannabe » !

En fait, plusieurs de vos suggestions ont été excellentes (et souvent bien marrantes) ce qui m’a permis de pas me creuser la tête cependant, notre fabuleuse gagnante s’est mérité le titre avec une suggestion qui exprimait bien mon nouveau statut de bébé docteur en médecine, et fait à la fois une belle continuité avec l’ancien nom !

Bravo à Lucie ! Elle se mérite aussi, selon ses désirs, une paire de bas tricoté de mes blanches mains… j’espère avoir une photo bientôt 🙂

Merci à vous tous d’avoir participé !

Et n’oubliez pas de mettre à jour vos blogroll ;P

Libertad ! es la mia !

Image prise ici ! (pubpubpub)Oh

My

God

Je sais pas si je souris ou si je pleure. Un peu des 2…

L’examen était long. Plus long que difficile ! (Je crois)

C’est bon signe, right ?

Je vais avoir une vie ! Du moins pour quelques semaines. Tellement peu, j’ai l’impression, pour le temps que je mets depuis 6 ans…

6 ans !

C’est le sujet du prochain billet…

Merci à vous tous, de m’encourager 😉

**********************************************

Le concours « bientôt pu wannabe » est officiellement terminé !

Merci de vos nombreuses suggestions ! Je compile tout ca très bientôt et la ou le gagnant sera contacté sous peu.  Mais les changements aux sites ne seront effectifs que le 1er juillet ! Alors patience 😉

Déformation professionnelle

etude

Tu sais que tu es en train d’étudier trop fort quand :

1- la nuit, tu fais des cauchemars de gynécologie, avec plein de situations stressantes de patientes qui accouchent, d’infections sexuelles et autres ;

2- tu t’achètes un truc massant-qui-vibre pour aider au mal de dos à cause de la (mauvaise) position que tu gardes tout le temps, penchée sur tes livres

3- tu insistes pour faire le souper (plutôt que d’étudier)

4- la fille au café prépare ton latté quand elle voit ton char se stationner

5- tu es rendue à ton xième bas tricoté. Aucun ne fait une paire encore

6- tu as les larmes aux yeux juste à penser que dans une semaine, tout ceci sera terminé

Mais tu sais que tu étudies trop fort en médecine quand tu vois l’adresse du site Gastros on Tour, et que tu cliques, intriguée de trouver un site qui discute d’épidémie de Gastro-entérite

…more to come…

Périmètre crânien

Dans mon ancienne vie, le jour exacte où je terminais mon baccalauréat, j’ai été avec une amie faire un tour au café céramique pour immortaliser l’événement (à cette époque, toutes les raisons étaient bonnes pour faire un tour au café céramique !).

L’idée était simple, le message était clair. (Le style des personnages était inspiré des premiers bonshommes que ma soeur dessinait quand elle avait… genre 3 ans…)

assiette2000b

Si je me fie à la date inscrite dedans, ca fait 9 ans que je mange allègrement dans ce bol. Et 9 ans plus tard, j’ai cru bon réitérer l’exercice le jour même de la fin de mon externat, correspondant à la journée de la fin de mon doctorat…

Maintenant, si j’avais l’air de ca à la fin de mon bacc, imaginez la fin du doc. Ouaip, ca devrait pas mal avoir l’air de ca.

*************************************

J’en ai profité pour amener mon amoureux faire ses premiers coups de pinceaux sur céramique.

[Amoureux] – Ayoye, c’est ben trop difficile ! Faut tellement que je me concentre que je suis fatigué ! J’prends un break là. Donne moi ton cell, j’appelle ma mère pour la féliciter d’avoir autant de patience et de talent à peinturer ses pièces en céramique !

En ce moment de désespoir, au moins, il pense à sa mère…

Bientôt pu wannabe – L’examen

Si je risque de ne pas être très présente dans les prochaines semaines, c’est que j’étudie mon gros méga full style examen de fin d’étude. Le LMCC comme on dit par chez nous.

Les infirmières ont aussi à passer par quelque chose de similaire… ca inclut plus ou moins tout ce que j’ai étudié dans les 5 dernières années, rien de moins !

Et ca explique mon e-silence !

En attendant, n’oubliez pas qu’il y a encore le concours bientôt pu wannabe qui roule toujours !

J’avais originalement suggéré comme prix des bas tricotés  de mes mains sèches et gercées par lavage trop fréquent mes douces mains. Mais vu que je suis dans un mood artistique pas à peu près ces temps-ci, je suggère aussi 2 ou 3 paires de bas modèle enfant (selon l’âge !) ou de transformer des oeuvres d’art de vos monstres (ou serais-ce l’inverse ?) en aimants à frigidaire. C’est à votre choix.  Suggestions aussi possible ! Les lavettes sont aussi toujours disponibles, lol.

Puisque je fais mon examen le 4 mai, je fermerai le concours le 4 mai en revenant de mon examen  🙂

Participez en grand nombre ! À date, vos suggestions sont super 🙂

Donner la vie

C’était mon premier. La première fois qu’un de mes petits patients m’offrait un dessin.

Bon. Peut être qu’originalement, ce n’était pas son intention. Je lui ai peut être un petit peu offert papier et crayon pour qu’il se ferme la gueule s’occupe le temps que je parle à maman.

Reste que le résultat était intéressant. Et mignon.

J’ai été inspirée, et j’ai pensé lui donner la vie…

Voilà.

Incroyable, mais vrai

C’était il y a 593 jours.

Aujourd’hui, c’est terminé.

Incroyable.

livre

In constipation, l’extremis

Avec ma patronne de rhumato, nous visitons une patiente dans sa chambre à l’étage.

Nous avons été demandé par son médecin traitant car cette dernière est supposée souffrir de douleurs articulaires aux épaules.

Pourtant, oh surprise, la patiente nous apprend qu’elle ne souffre pas du tout de douleurs aux épaules.

En fait, elle serait davantage troublée par ses problèmes de constipation. Ce qui, honnêtement, en tant que consultant en rhumatologie, on s’en fout un peu pas mal.

Mais c’est qu’elle est vraiment préoccupée par sa constipation. Vraiment.

Au point où on réalise que son discourt cache peut être aussi une petite démence. Genre.

Ce qui expliquerait aussi peut être que tout à coup, la patiente ait oublié qu’elle a des problèmes aux épaules !

Ma patronne, toute professionnelle qu’elle est, débute néanmoins l’examen physique, en commencant par la main gauche. Mais s’arrête assez rapidement. Elle annonce, promptement:

[Patronne] – Je vais différer l’examen.

Si on apprend, en médecine, que l’examen physique ne sert qu’à confirmer nos suspicions soulevées lors du questionnaire, ce jour-là, nous avons eu notre leçon.

merde1La patronne n’avait pas sitôt prit la main de la patiente que nous avions compris l’importance et …l’étendue… de son tourment.

Ses doigts avaient en quelque sorte souligné en gros-gras-italique ce que la patiente avait pourtant tenté de nous faire comprendre : elle était constipée. Et, de ses doigts, elle avait… comme qui dirait… tenté de résoudre son problème.

Et ben, merde.

(Heureusement, on porte des gants pour les examens physiques)

Ouf

Nous sommes au moins 15 personnes dans ce petit local. Peut être 20.

Ca comprend le patient sur la civière.

Je suis à son côté. À sa gauche.

Je suis en charge du massage cardiaque, que je tente de débuter du mieux que je peux. Mais même si je suis grande, je n’arrive pas à positionner mes épaules assez loin au-dessus du patient pour bien « masser ». Très peu efficace.

[Marie] – J’ai besoin d’un petit banc. Amenez-moi un petit banc.

Rapidement, quelqu’un m’apporte un petit banc. J’arrive à me positionner comme il le faut, et je peux enfin effectuer un massage adéquat.

Le patient est intubé, je n’aurai pas à alterner compression/repiration, et donc pas à compter.

Stayin’ alive, Stayin’ alive, ah-ah-ah-ah, Stayin’ alive, Stayin’ alive, ah-ah-ah-ah

C’est vrai, que la toune « Stayin’ alive » est la toune idéale pour réanimer quelqu’un. Ca donne le beat parfait pour 100 compressions par minutes.

Ca c’est si tu as du beat et que tu es pas trop nerveux en la chantant trop vite.

Et jamais, jamais, faut chanter ca tout haut, ou même la fredonner, au cas où de la famille du patient m’entendrait…

Stayin’ alive, Stayin’ alive, ah-ah-ah-ah, Stayin’ alive, Stayin’ alive, ah-ah-ah-ah

Je ne pourrai pas tuffer ce rythme là très longtemps. Le champion qui runne le code va se donner la peine de me désigner un remplacant ou merde ?

[Marie] – Je ne pourrai pas tuffer encore longtemps, j’aurais besoin d’un grand gars solide pour me remplacer assez bientot.

*************************************

C’est ici que ca s’arrête. Criss de rêve stressant.

Laissez moi dormir en paix !!!!!

Vous verrez du pays, qu’ils disaient…

Une fois qu’on est sélectionné pour faire notre résidence sur l’ile-de-montréal-et-les-environs, sélection qui se fait d’ailleurs « au mérite », on doit faire notre choix de milieu pour la résidence… l’hopital où on va passer les 2 prochaines années…

Cette sélection là se fait selon nos choix personnels (on doit classer les milieux de 1 à 10)…

… et à la pige.

Ca a l’air que pas mal tout le monde a un de ses 3 premiers choix.

On a recu notre sélection de milieu de résidence officiel aujourd’hui.

J’ai eu mon 5e choix. Comme dans 5 sur 10. On s’entend-tu que passé 3, c’est quasiment comme si on les classe pour le fun.

Je suis pas de bonne humeur.

Surtout que maintenant que j’ai décidé de déménager dans le creux 450 chez l’amoureux, mon 5e choix = un pont à traverser et une tonne de trafic.

Oh que non, que je suis pas de bonne humeur pas pentoute.

Le Jour J

Ben voilà, c’est fait.

Il était temps… Ces derniers jours, j’étais nerveuse et irritable. Mon amoureux était heureusement là pour me supporter…

À midi, tous les externes du Canada ont recu leur résultat de matchage pour la résidence en même temps…

carms2

YAY ! J’ai eu mon premier choix !

Il va rester à définir, dans les prochaines semaines, le centre hospitalier dans lequel je vais expérimenter sur les patients pratiquer pour les 2 prochaines années… !!!

Et félicitation à mon ami Gab qui lui aussi reste à Montréal, mais en Radiologie ! C’est drôlement plus un exploit !

*******************************

Pour souligner cette merveilleuse occasion, quoi de mieux qu’un concours !

Comme je termine l’externat dans un mois (!!!!!) et que la résidence débute le 1er juillet, le titre de « wannabe MD » ne sera pu pentoute d’actualité… Je vous demande donc de me trouver ni plus ni moins ma nouvelle marque de commerce qui devra remplacer « Marie, wannabe MD » !

Envoyez-moi vos suggestions à bientot_pu_wannabe à murbella.com pour participer au concours. Nombre illimité de participation ! Par la suite, je choisirai le meilleur parmi ceux reçus…

Et à moins de contrindication majeur de la part du gagnant, je tricotterai des bas !! 😀 (images à venir, succès garanti !) Le prix est négociable si vraiment ca vous turn off, lol… mais ils font fureur dans mon entourage !

(Lorsque vous participez, vous devriez recevoir ds les 48hrs un message « manuel » de confirmation de ma part… si ce n’est pas le cas, veuillez me l’indiquer ici !!)

Faire semblant de sauver du monde pour vrai

J’ai passé la fin de semaine à faire mon cours de secouriste avancé.

En gros, on a fait semblant de faire les vrais, à crier  « Donnez-moi 1 mg d’épi push. 150 Joules. Je suis clair, tout le monde est clair, je choque !!! »

Je suis revenue à la maison stressée de mon réanimation bootcamp. Et c’est pas une bonne nouvelle que je mélange les noms des médicaments qui commencent par la même lettre…

PDFN, quelle clairvoyance… les nouvelles recommandations prévoient d’aller directement au nombre de joules max plutôt que jouer à perdre son temps à incrémenter allègrement de 100, à 200 à 300 joules, comme dans les films ! Malheureusement, les nouvelles machines full techno demandent que 150 joules, ca a l’air tellement moins puissant… 🙂

3, 2, 1…

3. (vomis)

vomiJe descends à l’arrêt d’autobus de mon hopital. Je lutte à la fois avec mon manteau et mon sac à dos, et j’évite à la toute dernière seconde une flaque de vomi orangé sur le trottoir. Je sens qu’aujourd’hui, c’est mon jour de chance.

Je traverse la rue. Sur le trottoir de l’autre bord, une autre flaque (mais pas de la même couleur, alors je suppose qu’elle n’avait pas le même initiateur…)

À ce moment, je SAIS que ca va être mon jour de chance…

2. (paquets de gomme)

Politesse oblige, après le café du matin doit suivre la gomme du matin. Mes poches de sarrau étant vide de gomme (mais étrangement pleine d’enveloppes individuelles d’alcool, pansement, abaisse-langue et …lubrifiant), je me dirige vers la machine distributrice. J’insère la monnaie, fais mon choix, et SURPRISE !

******** IL TOMBE 2 PAQUETS DE GOMME !!!! ********

À ce moment, je suis PERSUADÉE que ca va être mon jour de chance…

1. (nombre de garde avec Gab à ce jour)

[Marie] – Gab, tu as vu, même si je fais mon stage en Rhumato et toi en Gériatrie, on fait 2 gardes ensemble ! Même si moi je vais être aux Soins Intensifs et toi à l’urgence… Après avoir passé toute notre préclinique ensemble, c’est seulement nos premiers moments d’externat que nous partageons…
[Gab] – Mais il y a mieux, sur les 2 gardes, c’est la même externe 1 qui est avec moi la première fois, et avec toi la 2e fois. On pourrait surement changer. Si tu veux, je lui demande.

Gab a fait tous les changements nécessaires, alors on a passé notre garde ensemble ce soir. Et alors que je questionnais agressivement une dame supposément en arrêt cardiaque mais qui souriait et qui faisait des jokes, lui consultait le dossier.

En plus, notre résidente nous a laissé quitter 1h30 plus tôt.

C’était définitivement mon jour de chance !

0. [zéro] (La quantité de lecture pour mon cours d’ACLS faite aujourd’hui)

J’ai mon cours d’ACLS jeudi et vendredi cette semaine. C’est genre secourisme et réanimation pour les vrais là 😉

Ils nous demandent de connaitre nos procédures de réanimation par coeur…

*tousse*

ah well…

********************************************

Parce que vous être rapides, vous avez ben vu qu’il manquait un vomi au décompte. Le 3e, je l’ai vu avec Gab quand on est sorti de notre garde. Ca faisait longtemps que j’avais pas vu autant de vomis dans une journée ! Pas depuis que je travaille pu dans les parcs d’attraction 😀

À votre service, Dame Derme…

Aujourd’hui, c’était la 2e fois que prenait un p’tit 2 minutes pour crémer les jambes d’une de mes patientes qui avait la peau vraiment vraiment sèche. Vous vous souvenez de l’annonce de crème hydratante avec un crocodile-sèche ? Genre.

peau-seche

Vous pourriez croire que je suis une jeune fille très serviable et que ma mère m’a bien élevée. Que ca me brise le coeur de voir que ces pauvres vieilles dames n’arrivent plus à se pencher pour s’hydrater les mollets comme du monde ?

Les mauvaises langues diront qu’après avoir été grassement tipée la première fois que j’ai fait ca à une patiente, je tente à nouveau ma chance ?

Quand, en réalité, j’hais tellement ca avoir moi-même la peau sèche-qui-gratte, que de leur hydrater la peau, c’est aussi satisfaisant que si je me le faisais à moi-même.

Je vous jure, dans mon cerveau, le « centre de la peau » dit : «Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!»

Parce qu’ils aiment ça compliqué – Chronique d’une carencée en B12

(chronique rédigée par la p’tite soeur)

Le médecin me donne une prescription pour passer un test de Schilling.  Il me recommande de passer par l’hôpital Charles Lemoyne.  Jusqu’ici tout va bien.

J’appelle Charles Lemoyne, je passe à travers le système téléphonique… et j’apprends que la matière radioactive utilisée pour ce test n’est plus disponible sur le marché, ils ne font plus le test.  Il faut que je rappelle mon médecin pour me faire prescrire un autre test.

Je rappelle Dr H.  Après quelques minutes d’attentes, sa secrétaire, Suzanne, me demande d’essayer Pierre Boucher.

J’appelle Pierre Boucher, survis au système téléphonique… Pour prendre rendez vous, je dois envoyer ma prescription par la poste ou le faxer.  Ouf… pas une option pour l’instant, la crainte d’un service très lent surplombe tout ça !

J’appelle le Haut Richelieu, résiste à la tentation de raccrocher au nez du système téléphonique, rejoint la médecine nucléaire : La ligne est occupée, veuillez rappeler plus tard… PAS QUESTION !  j’appuie sur le 0, je réussis à parler à quelqu’un, ils ne font plus le tests, pour les mêmes raisons que Charles Lemoyne.

Je me dis tout à coup que ça sert à rien de faire des pieds et des mains pour faxer ma prescription à Pierre Boucher alors que je doute qu’ils fassent ce test… je rappelle donc, système téléphonique et, oh joie, je parle à quelqu’un : Non, ils ne font plus le test.

Bon.

Je rappelle Suzanne, « je suis refusée sur 3 hôpitaux! ».  Elle dit qu’elle va me rappeler.

Je m’installe pour tricoter.

Suzanne me rappelle… quand même assez rapidement.  Le Dr H suggère d’essayer l’Hôtel Dieu.

J’appelle l’Hôtel Dieu.  Ai-je besoin de dire « système téléphonique » ?  Je parle avec une madame clueless à la médecine nucléaire.  Finalement, ils me transfèrent à St-Luc.  Je parle avec quelqu’un à St-Luc.  Je lui demande s’ils font le test : « À ce que je sache, on le fait encore et beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeep ».  Elle m’a raccroché au nez.

Je rappelle St-Luc.  « Médecine nucléaire SVP ».  « Rappelez à tel numéro ».  Je rappelle, j’erre dans le système téléphonique, je rejoins la même dame qui se confond en excuses. J’ai rendez vous lundi prochain, 8h15 :

– à jeun depuis minuit (ni eau, ni médicaments)
– pas de suppléments B12 depuis 48h
– récolter le pipi du matin
– arriver assez tôt pour faire faire ma carte de l’hôpital
– aller en médecine nucléaire

Le test dure 1h, je dois par la suite récolter tous mes pipis sur une période de 24h et retourner leur porter.

Je sais pas pour vous, mais je suis déjà essouflée !

De droles d’amis…

angeIl y a des genre d’ami qu’on se fait sur Internet. Avec qui on échange à l’occasion. Qu’on trouve drole et sympa. Pour qui on a, dans le fond, quelque chose qui ressemble franchement à des sentiments d’amitié ! Et ce, même si on les a jamais vu…

Alors quand il leur arrive quelque chose de vraiment poche, comme de perdre un enfant… on ne peut qu’être tout bouleversé. Comme si ca arrivait à ma meilleure amie…

Maman Cornue, mes pensées sont toutes avec toi et avec ta famille en ce moment difficile…

Renier sa p’tite culotte

(chronique rédigée par la p’tite soeur)

Je demande à mon chum : « Quel attachement avais tu à mon string vert à pois blancs ? Je te le demande parce que je l’ai renié… »

Je m’étais stationnée sur Rachel pour aller magasiner du stock de tricot (oui, copieuse de grande soeur vous me direz).  Je retournais tranquillement vers mon auto, lorsque je reconnais une de mes mes petites culottes par terre, dans la slush.  Comprenez moi, je SAIS que cette petite culotte est à moi, string vert à pois blanc avec coutures roses, ça court pas les rues!  Grosse roue qui tourne dans ma tête… je fais le lien : elle était probablement encore dans mes jeans de la veille quand je les ai mis ce matin (oui, c’est vraiment mon genre!).  En marchant, elle aurait descendu le long de ma jambe et fini sur le trottoir.  Oups.

Je me suis penchée vite pour ramasser, mais quelqu’un me suivait… j’ai trouvé ça dégueu de ramasser des culottes par terre quand quelqu’un te regarde… j’ai feint le dégoût, je l’ai laissé là, je l’ai reniée…