Vieille fatigante

C’était au moment des épidémies de chutes sur sol verglacé, en décembre…

Mon shift de nuit.

Une vieille dame se présente à l’urgence, accompagnée de sa fille. Elle est tombée, elle a mal à son épaule gauche et n’est plus capable de bouger son bras sous peine de douleurs encore plus atroces.

Alors que je questionne la patiente, elle m’interrompt à chaque 2 questions :

[Madame] – Quand est-ce que vous allez me donner mon calmant ?
[Fille] – Maman, laissez le Docteur faire son travail.

C’est devenu fatigant la 3 ou 4e fois que j’ai du expliquer que je devais finir de l’examiner avant. Je commencais à me demander si c’était pas une narcomane ! 😀

fxhumerusC’est devenu carrément irritant quand j’ai su que c’était arrivé en après-midi, qu’il est maintenant 8h plus tard, et que la patiente avait prévu passer la nuit chez sa fille. C’est la voisine, qui est médecin, et qui a ben trop suspecté une fracture, qui leur a fortement suggéré de se présenter à l’hopital.

WHAT ?!?

Parce que Madame « prévoyait passer la nuit chez sa fille », comme dans « pas assez incommodée pour se rendre à l’hopital » et là elle arrête pas de faire chier avec ses calmants ? C’est que c’est moi qui va en avoir besoin d’un là là.

J’ai pas osé lui remettre sur le nez cette simple déduction logique. Même lorsqu’elle m’a sorti :

[Madame] – J’ai été fine toute ma vie, asteur, j’ai droit d’être une vieille fatigante.

Ah ca, Madame, pour être une vraie fatigante, c’est réussi.

**************************************

Reste qu’il y a pas une maudite raison pour être une vieille fatigante avec personne. En tout cas, ya pas personne qui mérite d’endurer ca. Et si ya une chose qui est sure, c’est que tout le personnel d’un hopital est avant tout humain. Et que si la job peut être faite « plus vite » ou « pas plus agréable », ce sera surement le cas.

Alors elle ne s’attire probablement que du trouble.

Le roi plusse de toutes les plus-plusses

Il arrive que les gens ne soient pas à leur avantage quand il viennent voir le médecin. Entre autre quand la visite n’est pas prévue.

Les plus cutes, c’est les femmes qui viennent accoucher et qui s’excusent d’avoir du poil sur les jambes. Après tout, on passe plusieurs minutes entre leur mollet d’hiver…

[Patiente – vraiment désolée] – Je suis vraiment désolée, je me suis pas faite les jambes…
[Wannabe Dre Marie] – Sérieusement ? C’est que ca fait probablement 3 mois que tu ne vois plus tes jambes là, et tu t’inquiète du poils qu’il y a dessus. Allons, on a un bébé à faire sortir ! LOL

bobette

Un candidat peu probable à la crise cardiaque

Étonnamment, tous les hommes en arrêt cardiaque que j’ai vu avaient des sous-vêtement tout à fait décents. Faut croire qu’ils ont écouté leur mère qui dit : « Mets toujours des sous-vêtements propres, on sait jamais ce qui peut t’arriver ! »

Surtout que (les filles, on sait ca) quand on regarde l’état des sous-vêtement de nos hommes, c’est fou à quel point ils peuvent user ca à la corde…

***************************

Généralement, j’essaie de calmer les inquiétudes de mes patients en disant :

[Wannabe Dre Marie] – Ne vous inquiétez pas. Peu importe de quoi ca a l’air, dites-vous que j’ai TOUJOURS vu pire !

Remarquez, je n’ai pas une très grande pratique, alors je me contente surtout de ne pas juger. Et à date, bien qu’on puisse voir des trucs moins sympas que d’autres, c’était quand même très loin du dégout…

C’était jusqu’au mois dernier. Où j’ai vraiment eu mon King Champion de la non hygiène.

Tout d’abord, tu lui demandes s’il fume, mais vraiment, c’est juste pour savoir combien. Parce que juste en entrant dans la salle, c’était évident. (La réponse était 2 à 3 paquets par jour)

Ensuite, tous les vêtements étaient sales. J’veux dire, en tant que fille, on pourrait être gênée d’avoir chez le Docteur une paire de culotte tachée de sang de menstruation… mais que dire d’une paire de culotte… cernée ?! Avec des traces brunes un peu partout ?!?. Il avait des croutes sur les jambes, de bobos infectés parce que mal entretenus.

Et quand il s’est levé de ma table d’examen, il avait fait une tache sur mon papier de table avec ses cheveux.

************************************

Je vous raconte ca, pour vous dire que quand on dit qu’on voit toujours pire, c’est que c’est vrai de vrai.

Le monsieur, en plus, il était bien sympathique. Évidemment, un empêche pas l’autre…

Smart drivin’ (the day I pooped my pants)

Mon vendeur de chez Smart me laisse un message. Ils m’ont fait plutôt chier quand ca a été le temps de commander que j’me dis que ca peut pas être bon.

(Avant de vous laisser sur une mauvaise impression du concessionnaire, il faut quand même que je mentionne que je leur ai demandé un prix plutôt ridicule. Alors ils avaient un petit peu raison de faire semblant d’oublier des options sur la commande. Peut être qu’ils ont même perdu de l’argent avec moi. hehehehehe.)

Quand je rappelle mon vendeur, donc, il me raconte en gros qu’il a une suggestion pour moi.  Mon auto n’est prévue que mi-mars, mais il a reçu cette semaine la même auto, mêmes options, même couleur… Il était pas mal surpris de l’avoir reçue si tôt ! En fait, presque même couleur. Après vérification, j’avais demandé rouge et noir, celle-ci est rouge et silver. Mais la bonne nouvelle, c’est que la commande « n’appartient » à personne, et si ca me dérange pas pour la couleur, je pourrais avoir le char 2 mois plus tôt !

Sauf que tsé, moi, c’est rouge et noir que je voulais.

Le lendemain (alors qu’il fait soleil) il m’envoie des photos dudit véhicule pour me faire une idée.

Moi, mon idée, c’est de pas en parler à l’amoureux, de lui faire une surprise.

Alors j’envoie les photos à la soeurette, et à mon père, et à l’unanimité, le duo de couleur passe le test de la famille.

J’ai même réussi à faire magasiner à l’amoureux des pneus d’hivers et de l’information sur l’assurance auto… « tsé, pour me donner une idée des dépenses à venir »… 😛

Alors, le jour où Obama a été assermenté premier Président noir des États-Unis, moi j’ai acheté mon premier char rouge.

*****************************

smartJeudi soir, j’ai été chercher mon auto à Sherbrooke (ben oui, quelle idée… c’est eux qui faisaient le meilleur prix !) avec soeurette.

J’avais dit à l’amoureux que je passais une soirée avec ma soeur, et qu’elle allait me donner un lift jusque chez lui ensuite, dans le 450…

Jeudi soir, c’était soir de tempête. Particulièrement en estrie. Sti. Ya des bouts où je ne faisais que suivre les lumières du char de ma p’tite soeur. Avec les gros trucks qui dépassent et tout.

Alors pour votre information, la Smart kick des culs dans la neige, les tempêtes et l’autoroute à côté des gros trucks. Pas de stress pentoute.

*****************************

Quand je suis arrivée chez l’amoureux, il était en train de déblayer son entrée. J’aurais pas pu espérer mieux ! Processus de réflexion de l’amoureux :

– C’est la Smart de Stef
– Non, c’est pas la bonne couleur, elle est bleue celle de Stef
– C’est la Smart de Gab
– C’est pas Gab qui conduit
– Qui conduit ?
– C’est ma blonde qui conduit ?
– Pourquoi ma blonde conduit une Smart ?
– Est-ce que ma blonde conduit la Smart de Gab ?
– Où est sa soeur ?
– Où est Gab ?

Tout ca pour vous dire que ca a été long… 🙂 Mais qu’il est heureux en maudit ! (il n’a plus à me faire des lifts partout…)

Il a pu faire son propre road test et il est vraiment très impressionné de la tenue de route !

On a même été faire notre premier épicerie avec… 200 $… et tout a rentré dans le coffre 😀

Péché de gourmandise

C’était lors de mon stretch de nuit à l’urgence.

L’amoureux a du m’appeler, d’urgence, parce que le chien avait mangé du chocolat.

tobleronePour mes e-lecteurs qui ne le savent pas, le chocolat est toxique pour nos amis canins, le chocolat noir étant beaucoup plus dangereux que le chocolat au lait ou le chocolat blanc. Alors quand l’amoureux s’est rendu compte que le chien vomissait… mais que ca sentait BON ?!?! Genre comme bon-le-chocolat… il s’est mis à freaker !

Il m’appelle, donc, d’urgence, à l’urgence, à 2h30 AM.

J’ai été un peu surprise d’entendre mon nom annoncé « sur les airs ». Parce que pour l’instant, je suis pas assez importante pour que personne me cherche…

«Dre Marie, poste 635. Dre Marie, poste 635»

Malheureusement, à ce moment-là, j’étais avec une patiente et j’ai décidé d’ignorer l’appel. Car nous étions dans une conversation un petit peu délicate, suite à sa tentative de suicide…

«Dre Marie, poste 635. Dre Marie, poste 635»

Bon, ca a l’air que je n’y échapperai pas !

[Wannabe Dre Marie] – Excusez-moi, je vais devoir prendre l’appel…

Je prends donc l’appel et j’ai – surprise ! – au bout de la ligne le copain plutôt anxieux qui me raconte son histoire de chien au chocolat toxique dont il cherche la provenance. Je peux le rassurer, tout ce qui traine dans la maison n’est que chocolat au lait.

Ayant prit l’appel devant la patiente (croyant que c’était plutôt mon patron qui me cherchait), la conversation a plutôt eu l’air de ca :

[Wannabe Dre Marie] – Hm-mm…. Hm-mm…. Hm-mm……… Hmm….. Toblerone….. Hm-mm…. D’accord. (Raccroche) Où en étions-nous ? Ah oui, vous me disiez que vous vouliez mourir ?

(ben, j’ai pas vraiment reprit la conversation comme ca, mais c’est vous dire le ridicule de la chose… 😛 )

Retour à la maternelle

Depuis une semaine, j’ai quitté l’action de l’urgence pour l’inconfort des sièges de l’auditorium du département de la santé publique, pour mon stage de santé communautaire.

Le stage se résume en un ramassis de travaux d’équipes, de tonnes de lectures, de cours (qui a date sont assez plates et plus ou moins pertinents) et visites d’usines disparates.

Parce que les étudiants qui nous ont précédés on fait ce qui semblait le plus logique (c’est-à-dire qu’ils étaient principalement absents aux cours), ils prennent systématiquement nos présences aux cours. Et de manière aléatoire merci. Comme ca on est VRAIMENT pogné pour rester tout le cours.

Lors du premier cours, qui était péniblement long (genre 2 profs qui trouvent leurs jokes de matantes droles à mourir et qui nous montrent des choses de base du genre comment fonctionnent une souris d’ordi, pendant 3 hrs sans pause !!!) on nous a expliqué l’importance de porter notre carte d’identité pour circuler. Et que si on l’oubliait, ben il fallait AB-SO-LU-MENT signer au garde de sécurité. Et que là, ils voient pas personne s’ostiner avec le garde de sécurité pour pas signer, parce que là là, il fallait signer, pis s’était ca la règle. Bon. Hein. (Comme si quelqu’un allait vraiment s’obstiner pour un truc aussi con)

Et le gardien de sécurité est aussi venu nous dire de circuler en silence dans les corridors pour éviter de déranger les gens qui travaillent là.

Et aussi, encore pour éviter de déranger les gens qui travaillent et qui ont leurs habitudes bien ancrées, à la cafétéria, il fallait qu’on se regroupe pour manger aux mêmes tables.

J’veux dire, tsé. Si on vous dérange, vous le dites, et on va aller voir ailleurs…

En tout cas, on prend pas de chance… on marche 2 par 2 en se tenant la main, à droite du corridor, et on parle pas aux étrangers.

Fuck.

Mes excuses, Rôtisseries St-Hubert…

La dernière fois que j’ai fait livrer du St-Hubert, ils soupe-poulet-et-rizont pas apporté ma soupe.

Au prix ou ca coute du St-Hubert à la livraison, quand on se paye un soupe, c’est parce qu’on a drôlement envie d’une soupe. Pis ce soir-là, j’avais faim en tabouère.

C’est donc la bouche pleine que j’ai appelé leur service à la clientèle et que j’ai laissé mon estomac leur dire sa facon de penser.

Mais tsé, ils ont ben beau me créditer ma maudite soupe trop cher, c’est pas satisfaisant.

*************************************

Je reviens de 2 mois en stage dans le 450. J’ai donc passé ces 2 derniers mois en grande majorité chez mon amoureux.

Je reviens de ma première journée de stage. Je me penche pour dézipper mes bottes d’hiver. J’apercois un petit, tout petit sac brun, plié et broché avec la facture dessus.

Ouais, ma soupe.

Ca date de début novembre…

Je suis quand même heureuse de la retrouver avec le sens de la vue. Et non pas de l’odorat…

Ayoye, tu me fais mal ! – Part II

Le patient avait une douleur thoracique. Il avait eu la présence d’esprit de se présenter à l’urgence. Surtout qu’il a « eu un malaise » (lire « perdre connaissance ») dans la salle d’attente…

Il y a quand même pas meilleure place pour se taper une crise cardiaque que drette à l’urgence, quand on y pense… En tout cas, c’est à l’hopital que les chances de survie après une réanimation cardio-respiratoire sont les meilleures…

rcrJ’arrive dans la salle de réanimation (c’est là qu’ils mettent les patients les plus mal en point, vous l’aurez deviné…) alors que les manoeuvres de réanimation sont déjà bien entamées.

(Il ne faut pas se leurrer… la place de l’externe dans le processus est vraiment très accessoire, quasi décorative. Ca c’est quand on n’est pas dans les jambes ! Si le patron se souvient tout à coup de notre face, on aura peut être l’occasion de pratiquer une manoeuvre !!! Mais notre tâche consiste principalement à écouter et à regarder ce qui se passe – ce qui voisine dangereusement le voyeurisme – et à « apprendre sur le tas » ce que c’est, le beat d’une réanimation… Et avec un peu de chance, on pourra pratiquer notre technique d’intubation sur le dude. Une fois « les manœuvres arrêtées* »… et qu’on ne pourra pas faire plus de mal.)

Le patient a déjà recu une première décharge, et il reprend graduellement conscience. Il « répond au stimuli douloureux ». Mais malgré qu’il ait recu différents médicaments, son rythme cardiaque reste rapide et erratique.  Le patron décide alors de le « choquer » à nouveau :

[Patron] – 200 Joules. Dégagez.
****Décharge électrique****
[Patient] – Oummphhh !

Et moi je me dis : merde, c’est le patient qui vient de faire ce bruit là ? Ouille !

Malheureusement, le rythme cardiaque reste le même. D’autres médicaments sont donnés, et on rechoque… Patient encore un peu plus conscient…

[Patron] – 300 Joules. Dégagez.
******Décharge électrique******
[Patient] – Ouuummpphhhhh !!!

Fff ! C’est que ca doit faire mal !

Heureusement, avec la médication donnée, je doute que le patient se souvienne de l’épisode de la « table électrique ». C’est d’valeur, peut être que ca l’aurait motivé à arrêter de fumer pour améliorer ses facteurs de risques cardiaques ? 😛 Parce que oui, pour votre information, on l’a sauvé, celui-là 🙂

Et j’ai pas eu à l’intuber 😉

*Quand on sait qu’il est mort et qu’il n’y a plus rien à faire…

Retour aux choses sérieuses

sudC’est moi ou si j’ai passé mes « vacances » à cuisiner pour la visite ?

Pas que je veuille avoir l’air d’une asociale, là là, mais comment ca se fait que je dois prendre ma toute petite et seule semaine de vacances d’hiver pour faire du rattrapage social ?

L’an prochain, je m’en vais dans le sud. Si c’est la seule manière que j’aie de me reposer.

Reste qu’il y a quelque chose qui cloche avec ma vie sociale.

(bonjour à la belle-famille qui me lit ! 😛 )

En vacances – et prête pour la résidence

Depuis 8h30 ce matin, je suis en VACAAAAAAANCES ! Pour une semaine seulement, mais c’est quand même en vacances.

Après avoir passé 3 de mes 4 derniers shifts avec le même patron, celui-ci conclu ma « nuit » en disant :

tricot[Patron] – Je crois qu’on a eu 3 bons shifts ensemble. Tu m’as l’air d’être prête pour la résidence.

Ca commence bien les vacances ca non ?

En fait, j’ai commencé ma semaine de congé à dormir, pour tenter de r’virer mes journée de bord… 🙂

Et qu’est-ce que je vais faire de mes vacances ? Vu que le budget a été pas mal utilisé gratté-à-fond récemment, on va prendre ca pas mal tranquillos !

Moi je vais tricotter, hehehe.

L’urgence de nuit

Shift 2 de 4 sur mon stretch de nuit à l’urgence. J’ai mon horaire de sommeil tout fucké et comme l’an dernier, alors que je travaillais de nuit en gyneco, je n’arrive qu’à manger mou la nuit ! Vivement le pudding au chocolat 😛

Je ne sais pas si c’est à cause du temps des fêtes, ou du shift de nuit, mais ya une grosse proportion de monde saoul à l’urgence. Saoul qui se sont peté la gueule sur la glace (bien qu’on n’a pas besoin d’avoir les facultés affaiblies pour ca ces temps-ci) ou saoul qui conduisent leur char (félicitation).

En tout cas, je pratique mes points de suture comme jamais, ayant entre autre doublé le nombre de mes points en carrière, sur le cuir chevelu d’une dude qui s’est fait ouvrir la tête…

Je n’envie certainement pas les infirmières qui doivent appeler les proches de ces gens-là, particulièrement à ce temps-ci de l’année.  Messemble que c’est pas génial, pour un parent, de savoir que ton enfant est à l’hopital pour un accident d’auto. Et que c’est toute une expérience de recevoir cet appel là à 3h du mat… « Joyeux Noel »…

Une chose est certaine, c’est que je vous souhaite de joyeuses (et meilleures !) fêtes à vous, mes e-lecteurs. La santé à vous est à vos proches pour 2009 !  🙂

TRÈS TRÈS gentils

Nous sommes quelques jours avant Noël, et si on considère les achats que mon amoureux et moi avons fait, on peut dire que c’est notre plus gros budget des fêtes à vie.

C’est pourtant une coincidence si, le même jour, il est passé au magasin acheter l’écran plat qu’il magasinait depuis quelques semaines.

pioneer_elite

Et si moi, après plusieurs mois de tergiversation, j’ai confirmé à mon courtier en automobile que je prenais l’auto. Rouge. Rouge Père Noël.

Ouais, à croire les cadeaux qu’on s’est fait pour Noël, on à été vraiment TRÈS TRÈS gentils cette année…

404 error: File not found

urineCinq jours, je travaille depuis

Dans une semaine de shift de nuit

Exam de pharmaco, j’ai vendredi

Avec une seule journée de congé, ce mardi

Ca veut dire que je suis dans… le pipi

(de retour dans une semaine)

Incertitudes, frustrations et le temps qui passe

Le (très) long parcourt de la fac de médecine est parsemé de frustrations.

Même si depuis le début de mon externat, je vois mes connaissances évoluer énormément, je réalise aussi la quantité de chose qu’il me reste à apprendre.

reflechir1Il a fallu pendant 3 ans m’emplir la tête de théorie et apprendre à faire un examen physique complet.

Maintenant à l’externat, si je suis capable de questionner et d’examiner adéquatement un patient, ce qui me permet généralement de trouver ce qu’il a (ou en fait, de supposer fortement ce qu’il a), je suis davantage en processus d’apprendre quels examens ou laboratoires prescrire, et finalement, quels traitements. Ce qu’on appel la « Conduite à Tenir ».

Devant l’éventail de possibilité, c’est fort embêtant… Une caméra ou un Scan ? Quels laboratoires choisir ? (Je les cocherais bien tous, mais ca couterait cher pour rien 😀 ) Quel antibiotique prescrire ?

Il y a toujours la procédure à suivre, selon les règles de bonne pratique médicale. Mais bon, voilà, chaque problème a ses bonnes pratiques, et je ne les sais pas toutes !

Et chaque jour, j’ai un paquet de trucs nouveaux que je n’ai jamais vu ou jamais entendu parler…

Je vois le temps avancer, je réalise que le 1er juillet, je vais être docteur pour vrai. Bon, médecin-résident, mais médecin quand même. Et d’ici là, j’aurai mon examen de fin d’étude à passer (le LMCC pour les intimes) et avec mon horaire actuel (et mon état mental, devrais-je préciser), j’ai toute la misère du monde à m’installer pour me remettre frais en mémoire ma gynéco, pédiatrie, chirurgie, med interne, psychiatrie, etc… (Comment ca se fait que je me souviens quasiment rien de ma foutue ped, hein ?!?!)

S’ajoute à cela les demandes de résidences, qui sont complétées, mais dont les entrevues ne seront faites que fin janvier, et les résultats que début mars. Je ne saurai dont qu’en mars où je vais avoir « pas-de-vie » les 2 prochaines années… (comme si ce n’était qu’un détail)

Heureusement, quand je discute avec mes collègues, je me rends compte que ce sentiment d’incompétence (un peu trop fréquent à mon gout), de ne pas avoir envie de se présenter à l’hôpital le jour de garde de tel patron… et parfois même de se demander si on a fait le bon choix de tout sacrer là pour s’en aller en médecine… est assez partagé.

Je sais bien que plusieurs autres avant moi sont passés par là et ont survécus ! Mais merde, j’ai encore bien du travail sur la planche… Et après avoir gouté à la vie de grande personne pendant 4 ans, la vie (et position)d’étudiante est… somme toute, assez frustrante…

etudiant

Chien & Chat

À 18 ans, j’ai acheté un chien.

Je l’ai appelé Fred, à cause d’un gars cute qu’il y avait au cégep.

Plusieurs années plus tard, l’amoureux aussi s’appelle Fred.

«Fred ! Viens ! Au pied !» hehehe

************************

Au cégep, la coloc de ma soeur a fait la même chose.. Georges était le prénom du garcon… et du chat.

En fait, c’était toujours un peu confondant, les conversations, quand elles trouvaient des « poils de Georges » un peu partout 😛

Maintenant, je vous jure, l’amoureux de ma soeur s’appelle Georges, comme le chat. Mais c’est encore plus marrant, parce que plusieurs années plus tard, il se trouve que c’est le fameux Georges de l’histoire 🙂

************************

Mon papa est le gardien de Fred-le-chien depuis mon départ de la maisonnée. Lors de notre visite la semaine dernière, il nous a appris que l’abcès que Fred-le-chien avait à la bouche n’était en fait pas un abcès, mais une tumeur. Et qu’il n’y avait pas grand chose à faire à son age… Il était déjà dans un piteux état. Alors on lui avait fait nos adieux.

Je viens de recevoir un email. Il a été euthanasié aujourd’hui. Voilà. Il aura eu une bonne vie, quand même.

Je suis certaine que l’amoureux est pas fâché d’être maintenant le seul Fred…

fredlechien

To Car, or not to Car

J’ai la mécanique qui me démange.

Évidemment, avec l’amoureux dans le 450, et les stages qui s’éparpillent de plus en plus, je commence sérieusement à envisager de ne pas attendre la résidence avant d’acheter une voiture…

…visite au concessionnaire…

…appel à l’assurance…

…fait les petites annonces…

Toujours indécise.

Une seule chose dont je sois certaine…

JE VEUX UNE SMART ROUGE !

smart-car

EDIT : certains sont sceptiques ? Je vous envoie sur le site de JE, où ils comparent les tests de sécurité routière entre la smart… et le Hummer ! Surprises garanties !!

Le plus cool cours de pharmaco

J’ai la l’extrême chance d’avoir mon amoureux qui me trimbale pour mes cours de pharmaco le mercredi soir.

[Marie] – Tsé, si tu veux rester pour le cours ce soir, ca va être le Dr Poitras, il est trop cool ! C’est sur que tu vas pas t’emmerder.
[L’amoureux] – No way ! Vous êtes toujours en train de faire des jokes de Docteur que je comprends pas.
[Marie] – Pfff ! C’est même pas vrai !! (C’est vrai que c’est pas vrai…)
[L’amoureux] – Comme «C’est quoi la différence entre la plèvre et la laparoscopie ?»
[Marie] – …
[L’amoureux] – L’OEDÈME ! HAHAHAHAHA !
[Marie] – … Tu fais juste mettre ensemble 3 termes médicaux que tu as entendu cette semaine pour faire semblant de faire une joke de docteur ?
[L’amoureux] – Pffff

*******************************

En tout cas, je n’avais pas tort ! Dr Poitras s’est montré à la hauteur et le cours de pharmaco de mercredi était probablement le plus cool à date.

[Dr Poitras] – Ce qui est bien d’être en Gastro-entérologie c’est qu’il y a de mes collègues qui, vraiment, étudient des choses très importantes comme les selles, et qui arrivent avec des résultats d’études comme ceci : The Bristol Stool Form Scale.

Ca a vraiment fait fureur.

[Marie] – Gab ? Tu te retrouve où là dessus ?

Mauvaise nouvelle

Mon patron est assis au bureau, il est dans ses pensées. Il vient de parler avec l’urgentiste de Ste-Justine qui accepte de prendre notre patient.

Il lui a dit qu’il y a quelques semaines, le garcon allait assez bien. Quelques douleurs sont apparues, qui s’en inquièterait chez un jeune sportif ? Puis d’autres symptomes, un après l’autres, ont surgit, sans liens apparant… laissant l’externe un peu confuse !

Le scan, cependant, était incontestable : plusieurs masses à l’abdomen.

Le transfert est pour bientôt, on doit annoncer la nouvelle à la famille.

[Patron] – Comment tu formulerais ca ?
[Wannabe Dr Marie] – heu… j’irai droit au but «Les nouvelles ne sont pas très bonnes, nous avons découvert des masses à l’abdomen, et c’est ca qui cause tel et tel symptôme. Nous avons parlé à Ste-Justine et le spécialiste vous attend, il va vous prendre en charge là bas. Vous avez des questions pour moi ?»
[Patron] – Tu sais, du moment que tu parles de cancer, les gens n’entende plus. Leurs questions viendrons plus tard. Et de toute manière, ce n’est pas moi l’expert… Alors effectivement, il faut rester concis. Mais on va essayer de donner une petite touche un peu plus positive… Il n’y a pas Chose-Bine et Chose-Binouche de connu qui s’en sont sorti ?
[Wannabe Dr Marie] – Mais on ne connait pas ses chances de s’en sortir, et de faire un message tout positif avec les p’tits oiseaux et les p’tits arc-en-ciels, c’est pas plus éthique, non ?
[Patron] – Effectivement. Mais aussi bien finir sur une note positive pour pas le démolir aujourd’hui. Ce qu’on sait, c’est que les traitements qui l’attendent ne seront pas joyeux, mais moi je ne connaitrai pas ses chances de s’en sortir. Et puis, si possible, on mentionne qu’il aurait pu difficilement faire plus il y a quelques semaines, quand les symptômes ont commencés. Avec de la chance, ca leur fera ca de moins à culpabiliser.

Oui, la mauvaise nouvelle est un art…

Reste qu’ils avaient tous des yeux ébahis en apprenant la nouvelle.

Et quand je suis repassée devant la chambre, 2 minutes plus tard, tout le monde pleurait.

Dans une urgence près de chez vous – la suite

Le temps passe vite et je vous néglige… Si certains se surprennent qu’une étudiante en médecine ait le temps de tenir un blog… ca à l’air qu’elle en a pas assez pour le visiter assez souvent 😉

Je sais, vous avez envie de détails croustillants de ma vie palpitante de wannabe urgentiste. Alors qu’en réalité, c’est pas très palpitant.

Tout d’abord, après 3 mois d’ophtalmo, de radiologie, d’anasthésie, de gériatrie et de psychiatrie, je peux honnêtement dire que je n’avais pas fraichement à la mémoire les noms des antibiotiques pour traiter les maux de gorge et les pneumonies… Et j’avais un peu perdu mes connaissances en pédiatries !  Heureusement, ca revient tranquillement pas vite.

Ensuite, l’ugence est un milieu parfait pour pratiquer certaines techniques. J’ai eu l’occasion de faire des points. Et d’intuber un monsieur toute seule comme une grande. Seulement, ca faisait déjà quelques minutes qu’il se faisait faire un massage cardiaque, alors le monsieur avait vomi (ceux qui ont leur cours de RCR savent que c’est un classique).  Malheureusement, il est mort. Ca aussi, ca fait partie de la vie à l’urgence.

********************************

Bien des fois, on s’assure qu’il n’y a pas quelque chose de grave et d’urgent (« la douleur » n’est pas d’origine cardiaque, ce n’est pas une embolie pulmonaire, il n’y a pas de sang dans le cerveau) et on peut donner congé.

Reste qu’on passe beaucoup trop de temps à voir des choses qui devraient être vues par des gens qui n’ont malheureusement pas de médecin de famille…

Dans une urgence près de chez vous

Votre rêve pourrait enfin être réalité !

Pour les 8 prochaines semaines, je suis en stage d’urgence. Alors si vous avez le malheur bonheur d’avoir à faire un tour à l’urgence, gardez l’oeil ouvert, et qui sait, vous aurez peut être le fabuleux plaisir… que je tombe sur vous ! 😀

hehehe

Vivement la torture

Aujourd’hui, c’était ma première journée de ma semaine en anesthésie. J’ai :

– Assez torturé la première patiente (une vraie cette fois-ci) à qui j’installais un accès veineux
– Mieux réussi ma seconde installation d’accès veineux sur un patient (tant mieux pour lui)
– Fait une anesthésie de type « Rachis » (la grande soeur de l’épidurale) dont voici le récit :

Je passe le désinfectant
[Wannepiduraleabe Dre Marie] – Attention, ca va être froid
[Patient – sursaute] – Ah !
J’arrive avec l’anesthésie locale
[Wannabe Dre Marie] – Ca va piquer
[Patient] – Aah !
Injection de l’anesthésie locale
[Wannabe Dre Marie] – Ca va chauffer
[Patient – sursaute encore] – Haaaaaaa !
J’arrive avec le guide
[Wannabe Dre Marie] – Vous allez sentir la pression
[Patient – sursaute anyway] – HA !
J’arrive avec l’aiguille
[Wannabe Dre Marie] – Ca peut faire comme un choc électrique, gardez bien le dos rond
[Patient – sursaute] – Aye !

Et ca a du être reprit par le patron, qui a zigonné genre 3 fois, parce que ca fonctionnait juste pas 😛

Mais faudrait pas se fier à mon expérience si vous avez à avoir ce genre d’anesthésie un jour 😀 First, c’est juste un mauvais moment à passer… et c’est souvent mieux que l’anesthésie général, puisqu’on n’a pas plusieurs des désavantages, dont le réveil ! Et la majorité des patients ne sont pas torturés ainsi 😛 À moins d’avoir une vieille colonne pleine d’arthrose !

Et puis, si je me fie à mon expérience avec les accès veineux, la 2e fois sera la bonne, hehe.