Valcartier – Part II

Il s’en est passé des choses palpitantes en cette 2e semaine de stage. Je passais mes avant-midi au camp Vimy (le camp des réservistes) et l’après-midi au CSV (ca veut dire hopital d’une obscure manière). J’ai donc pu voir plein de trucs assez cools…

Pick me up, boys
J’ai fait un tour d’hélico dans un de ces petits hélicos peinturés vert-camo. Ca c’était quite kick ass, sérieux. J’étais avec Michèle, une autre étudiante en médecine qui est déjà enrôlée. Ils nous ont fait faire du vol tactique, à 20 pieds au dessus de la rivière Jacques-Cartier, ils ont tenté de nous donner mal au coeur dans au dessus des terres de la base en faisant des pirouettes. On a volé au dessus de Val-Belair, de la Citadelle (ma maison), des chutes, etc. C’est tellement plus génial que des tours d’avion ! Malheureusement pour vous, j’ai pas vraiment d’images très cool de l’escapade entre autre parce que la météo n’était pas de notre bord et que ca fait pas des belles photos… Allez voir pareil, et n’oubliez pas de lire les commentaires que j’écris sous les photos.

Transport en… commun
J’ai 1h45 de transport à faire le matin et 1h45 de transport a faire le soir en bus de la ville. J’ai 3 bus a prendre pour faire un voyagement. Je commence sérieusement a trouver que la Citadelle, c’est plus loin que beau.

Ya un truc qui me gosse royalement et qui est totalement incompréhensible à Québec, et c’est que les gens attendent pas le bus en ligne. Ils attendent en motton, et qd le bus arrive, c’est le free-for-all pour qui va entrer en premier, pas de priorité à qui est arrivé en premier. C’est moche en sacre. N’importe qui qui tenterait de passer devant les autres à Montréal se ferait remettre à sa place assez rapidement, simple question de respect.

What about the Goat ?
La mascotte des militaires de la citadelle est un bouc, digne descendant de Batiste, le premier à avoir occupé la fonction. Il parade avec les militaires et il bouge pas pentoute. La première fois que je l’ai vu sur le parade square, je croyais que c’était une fausse chèvre tellement il était sage, et je trouvais ca kétaine à mort.

Marie en conversation très intelligente avec les 2 gars de la gate, Kevin et Jasmin [CuteFactor++] (notez l’insistance de Marie à faire la conne. C’est encore plus cool parce que les mecs savent en quoi j’étudie !)
[Marie] – Comment elle s’appelle votre chèvre ?
[Kevin] – First, c’est un Bouc, et il a pas de nom. Mais c’est un descendant de Batiste. Alors aussi bien dire qu’il s’appelle Batiste aussi
[Marie] – En tk, elle est vraiment hot votre chèvre, elle bouge pas du tout pendant la parade
[Jasmin] – C’est super long à entrainer et ca prend un nouveau BOUC à tous les 2 ou 3 ans.
[Marie] – Kess que vous faites qd vous la changez, est-ce que vous la mangez ? (mon public rit ds ma tête : je viens de suggérer qu’ils mangent leur mascotte)
[Jasmin] – IL a un enterrement digne de ses fonctions à chaque fois
[Marie] – Moi j’pense que vous devriez la manger.

Valcartier – Part I

Après 2 jours express à Montréal, dans mon appart rempli des boîtes de mon coloc qui venait de déménager, je passais la fin de semaine à Montauban dans le chalet de mon parrain et de ma marraine avec maman et cousine véro. C’est pas mêlant, je me suis retrouvée avec une quinzaine de piqûres de maringouin, mais pas une seule venant du nord ! Faut dire qu’avec la température qu’il fait ici bas, j’ai pas la même motivation à porter ma lotion chasse-moustique et ma veste filet.

Non mais sérieux… c’est pas peu dire « ici bas », parce que sérieusement, c’est pas loin d’être l’enfer ! DÉ-GUEU ! C’est vrai que je me sauvais de la canicule montréalaise à Inukjuak. Et obviously, à Valcartier, on souffre aussi de la canicule !

Ceci dit, lundi, je débutais mon 2e stage de 4 semaines : celui de la base militaire de Valcartier.

Comme prévu, tout le monde est super gentil. On me présente comme une étudiante en médecine « qu’on a 4 semaines pour convaincre de s’enrôler » et c’est très comique. Je fais des sourires et je serre plein de mains (microbes !). À l’horaire la première semaine était prévu que je travaille dans un UPS (un genre de clinique) avec 2 médecins. Un des 2 médecins fait parti du DART, ce qui veut dire qu’il est disponible 24/7 pour partir en mission.

Marie, wannabe dr princess
On me loge à la Citadelle dans le Vieux-Québec, c’est un château-fort, et j’ai 2 gardes en cass-de-poil à la porte du château. Si j’habite dans un château avec des gardes, ca fait de moi une princesse. Marie, wannabe dr princess, ca sonne très bien.

img_0883-copie.jpg

Bon, ok, c’est loin de Valcartier, j’ai pas l’Internet, mais c’est historiquement cool d’habiter à la Citadelle : ya pas grand monde qui peuvent faire ca dans la vraie vie. J’ai une vue killer sur le Château Frontenac et sur la ville, j’ai la gouverneur générale comme voisine, j’ai même parfois des hélicoptères dans ma cour, photo à l’appui. Kick ass !

img_0872-copie.jpg

Laisse-moi te mordre, Rrrrrichard
Évidemment, très grande majorité de mecs (grosse différence d’avec la classe). On me traite à merveille en plus : on m’ouvre la porte, on m’invite à diner, on me fait des lifts (genre en mustang décapotable là, et rouge en plus)… La gente masculine est en très grande majorité cutes (one word : uniforme – rrrrrrrrrrr). Ici, on ne palpe pas de contenu abdominal, mais des grands droits, merci. Je baigne littéralement dans les mecs et je respire sans aucun doute de grande concentration de phéromones masculines à chaque inspiration. La thérapie idéale pour une étudiante en médecine célibataire.

Le truc c’est que les mecs musculairement hypertrophiés, c’est pas trop mon genre… En plus, je vous ai déjà expliqué que qd mon cerveau est en mode docteur, ya rien à faire, c’est comme si j’étais pu capable d’apprécier un mec pour ses attributs physiques. Ce qui, dans le fond, est une excellente nouvelle ! lol.

Ce vendredi, j’entretenais une très agréable discussion avec un collègue de travail, Richard de son prénom, ambulancier de profession, dont le nombre de neurones exploités semblait délicieusement rivaliser avec la quantité de fibres musculaires entraînées… Je dis délicieusement, car si, chez un homme, j’apprécie de loin une bonne conversation à une musculature développée, la présence des 2 a sans doute un effet synergétique (où l’effet total est supérieure à celui de la somme de ses partie, genre).

J’étais donc toute disposée à le suivre lorsqu’il m’a proposé un lift ce vendredi, même si je devais pour cela refuser la mustang rouge… Ah ! Cette manière qu’il avait de mettre les mains derrière la tête, et comme cela avait pour effet de découper ses deltoïdes… Je lui aurais bien pris une tite croque à son deltoide à Richard, une tite croque de rien…

Ceci dit, je vous tiens au courant des développement de mon stage, plein de trucs cool à venir !

Le Grand Nord – le retour

Me voici donc officiellement de retour d’Inukjuak. C’est drôlement vite passé, 4 semaines. Ca veut aussi dire que c’est la moitié de mon été qui vient de passer : yikes !

Que d’expérience ! Après les vaccins, il y a eu les prises de sang. J’ai eu l’occasion d’écouter plein de coeurs et de poumons, de regarder pour toutes les couleurs d’oreilles et de gorges, de palper des pouls, des ganglions et bien d’autres choses… Et j’ai pu assister à mon premier accouchement. J’en ai aussi profité pour gouter aux sirops pour enfants ! Et ils sont pas tous bons là… zythromax vous laisse un de ses arrière-gout d’aspirine écrasée sur la langue : ark !!

L’équipe était vraiment géniale et j’étais bien triste de quitter le Nursing Station hier. Le Grand Nord aura eu raison de moi ! Je reviens avec plein de nouvelles expériences, de beaux souvenirs (et même le rhume !) J’ai vraiment trippé, pas de doute…

marie-ds-la-toundra-copie.jpg

and then…
Je suis à Montréal pour à peine 2 jours. Je quitte pour Valcartier samedi matin où j’ai un 2e stage qui m’attend ! Reste à voir si j’aurai une expérience aussi cool avec une équipe aussi cool et tout. Juste avant de partir, je déjeune avec ma petite soeur et le beau-frère qui reviennent d’Australie. C’est fou ce qu’on fait planétaire !

Le Grand Nord

Je suis dans le Grand Nord pour mon stage depuis le 14 juin, la plupart d’entre vous le savez déjà… Le voyage a bien été et l’agente de bord a fait copain-copain avec moi après la 2e escale. J’ai eu le droit de garder ma canette de pepsi en débarquant de l’avion ;-P

Mon stage est plutôt tranquille pour l’instant. Mes stages sont toujours tranquilles. Les gens remarquent toujours : « c’est drôle, normalement, c’est pas aussi calme là, j’aurais voulu te montrer qqch d’intéressant ». C’est mon aura faut croire, les gens se blessent pas qd je suis là. Dans le fond, c’est pas une mauvaise chose pour un médecin, mais pour une étudiante, là, j’apprends pas en attendant !

J’ai donné mes premiers vaccins ! (Pauvres petits pouts de 2 mois à qui j’ai enfoncé une aiguille ds la cuisse) et j’ai appris mon premier mot en inuktitut qui veut dire « c’est fini » :o). J’ai visité les maisons de vieux inuits (et donc je me suis assises par terre, comme la coutume le veut) et j’ai mangé un genre de pain traditionnel. Et le premier soir, j’ai mangé de la fondue bourguignon au caribou.

Tout est terriblement cher ici, 7$ pour un 2L de lait, ca vous donne une idée !

Quelques photos :

– Ma maman très cool sirote un café avant mon départ à l’aéroport PET

kikijazz.jpeg

– Un bout du village sur fond de baie d’Hudson avec les iles

inukjuak.jpeg

– Il fait clair tout le temps : à ma montre, il est 11h05 (PM !) et il fait pas vraiment noir là

11hpm.jpeg

Rated R for Retard
Ca faisait pas 2 jours que j’étais ici que j’avais eu mon premier appel obscène. On pourrait croire que ya rien comme être à 1500 km de chez soi, au nord du 57e parallèle et toute seule dans la maison d’une étrangère pour recevoir des appels obscènes. Pourtant, le p’tit connard est pas vraiment tombé sur la bonne fille à niaiser. Le seul problème, c’est que vu que c’est pas ma ligne de téléphone, je peux pas vraiment partir en guerre technologique contre lui… Je prévois pour l’instant qu’il va se désintéresser assez rapidement de mon cas quand c’est Philippe, mon coloc du Nord, qui va répondre au tel à partir de lundi ! C’est à suivre…

Never take MSN Messenger for granted
Internet est F**king slow ici, incroyable ! Vous vous rappelez du Dial-up ? Ben mon modem m’indique environ 14,4kbits/s… Comme si ca existait encore 14,4 ! Ca c’est sans compter que je dois me connecter « longue distance » et donc que je n’ai pas vraiment l’occasion de tchatter comme dans le temps… Mes amis me manquent, quand même. Je suis tombée sur cette vieille conversation avec ma petite sœur que j’ai dû garder parce que c’était drôle :

Boreale Rousse dit :
je déteste le dernier kleenex… en plus, il a l’air d’avoir été sorti une fois… pis la personne a dit « ah f**k » pis l’a remis dans la boite… tsé veut dire…. il est tout chiffonné.
Marie dit :
c vrai ca. je suis sur que seinfeild a déjà écrit la dessus
Boreale Rousse dit :
hahaha
Marie dit :
je viens de penser à qqch de bien pire: les derniers p’tits carrés de papiers de toilettes…
Boreale Rousse dit :
jy ai pensé en parlant des kleenex
Marie dit :
surtout qd t’a vraiment aucun choix que d’utiliser celui qui est collé
Marie dit :
je suis pas mal certaine d’avoir sérieusement envisagé l’utiliser encore collé sur le rouleau plutot que de l’avoir en mille morceaux
Boreale Rousse dit :
avec le rouleau…
Boreale Rousse dit :
hahaha

Été 2006…

Et voilà, je suis officiellement en vacances depuis mercredi le 7 juin 3h30. Il me reste officiellement qu’une année de « pré clinique »… l’an prochain, c’est l’externat qui m’attend !

L’été c’est…
On passe vraiment beaucoup de temps à l’école ou à lire. Je vois pu vraiment mes amis en dehors de mes amis de la classe. Mes autres amis vous le diraient si seulement ils se rappelaient qui je suis… Heureusement, j’ai d’excellents amis parmi mes collègues de classe.

L’été, c’est quand tout à coup tout le monde part de son bord poursuivre ses projets. Ca me fait toujours un peu drôle de quitter tout le monde, même si je sais que le temps va passer très vite et qu’on va tous se revoir la session prochaine…

Et cet été, tout le monde à des projets pas à peu près ! Pas question de se croiser un de ces soirs sur une terrasse…

– Gab passe 2 mois en europe, avec son sac à dos
– Isabelle fait un cours de dissection à Trois-Rivières (woa, la nerd !!)
– Milly fait son camp de recrue à St-Jean
– Shera va visiter sa soeur à Hong Kong
– Ma soeur et son mec vont en Australie
– Nad quitte pour deux ans à Winnipeg
– Robert va devenir officiellement une grande personne (après 11 ans d’université – ayaye !) et s’en va travailler à Trois-Rivières (tu diras salut à Isabelle !)
– Charles… ben, il reste à Montréal, mais il sera là tout seul pour garder le fort ! et nourrir mes poissons 🙂

Epwi moi ?
Moi, ben, je me sauve de la canicule montréalaise. Je quitte pour le Grand Nord québécois : le Nunavik, à Inukjuak pour être plus précise. Je vous fournis la map… Mon vol a été confirmé aujourd’hui et je quitte mercredi matin. Je volerai sur un Dash 8 d’Air Inuit (photo plus bas). Il y a un été là-bas, quand même, même si de ce temps-ci, la température tourne autour de 5°C.

map.jpeg

dash8.jpeg

Kessé je m’en vais faire là ? J’ai eu un stage de wannabe docteur. Je sais pas trop à quoi ca va ressembler comme stage, mais ce que je sais, c’est que j’ai drôlement hâte de voir les grands espaces, et que juste pour ca, j’y serais allée !

Cependant, c’est le paradis des bibittes qui piquent. L’autre paradis des bibittes qui piquent, c’est moi. En forêt, je me fais dévorer à coup sûr, c’est à se demander ce que je trouve encore au grand air ! Tout le monde m’a fortement recommandé l’achat d’une veste-filet, ce que je me suis empressé de faire hier. J’ai essayé ladite veste ce soir et ma coloc a immortalisé l’événement pour votre plus grand amusement. En échange, j’ai pu la prendre en photo avec sa « veste tactique » à elle. Ca a l’air de rien, mais son casque doit bien peser 10 lbs !

mlfilet.jpeg milly.jpeg

Heureusement, Internet se rend dans le Grand Nord, et j’ai bien l’intention de vous tenir informés de mes allées et venues là-bas, avec photos et tout !

Le seul hic, c’est que j’étais supposée partir plus tard, et que je suis actuellement en blitz-rencontre-d’amis-de-qui-je-m’ennui-en-plus-de-faire-mes-bagages-en-catastrophe-et-organiser-mon-appart-pour-l’arrivée-de-mon-nouveau-coloc-en-juillet. Vous voyez le genre. Ne vous surprenez pas si je suis difficile à rejoindre dans les prochaines semaines… Le e-mail reste toujours la meilleure option !

Buddies and Bodies in Toronto

bodyworlds2-copie.jpgJe reviens à peine d’un presque-aller-retour à Toronto pour la fameuse exposition Body Worlds II… Un must pour mes jeunes collègues de classe et moi qui n’avons plus l’occasion de disséquer des corps comme dans le bon vieux temps.

Évidemment, interdiction formelle de prendre des photos de l’exposition, alors on s’est reprit le lendemain en déconnant avec la Tour du CN, la seule autre attraction que nous avons eu le temps de visiter… (13 hrs d’autobus pour une une journée et demi à Toronto, c’est un peu moche comme ratio… c’est une fille de l’école qui organisait) Heureusement, la météo était encore une fois de notre bord !

Et l’exposition ?
Je peux comprendre qu’elle attire la controverse, puisqu’après tout, ce sont d’authetiques gens morts ! Mais ils ne sentent pas (bien que je me suis surprise à plusieurs reprises à respirer par la bouche « au cas où ») et je dois avouer que j’étais pas mal plus en « mode scientifique » qu’autre chose… alors je n’ai pas été choquée ni rien : j’étais là pour observer. Mais j’ai été drôlement impressionnée par les animaux, ca c’était vraiment quelque chose ! Peut-être parce que je n’ai pas passé 1 an à étudier leurs squelette et leurs muscles !
Miam !
Si vous passez par Toronto, je vous recommende One of a Kind Pasta & Grill, on a vraiment bien mangé, et pour pas cher. Réservations recommandées ! Ne vous fiez pas au murs roses…