Chambly on the beach

Ma soeur et le beauf’ se sont fait construire à Chambly. Quelque chose de vraiment, vraiment mignon. C’est là qu’ils ont déménagés cet été, et c’est là que j’ai passé quelques jours de vacances pour aider à peinturer.

Il était évidemment de mise, pendant mon « séjour en campagne », que je fasse quelques commentaires désobligeants sur le 450, par principe là… C’était avec peu de conviction pourtant, dieu sait à quel point j’ai hâte de finir mes études pour quitter mon appart en ville !! lol

Après une journée de dur labeur, il est tard, on est pas mal fatigués. Et échevelés. Et habillés tout croche, taches de peinture inclues. Et c’est sur qu’on pue.

mullet.jpgOn s’en va prendre notre souper tard chez Tim Horton. Dans le stationnement, on croise une belle famille dans leur jeep jacké (pour faire du pit de sable ?) le monsieur avec une méga moustache de la mort et ses kids avec des coupes Longueuils. Ca pouvait pas être plus beau comme tableau. Même ma soeur et le beauf’ peuvent pas faire autrement qu’approuver : Chambly, c’est la claaasse !!!

Tout juste avant de partir, je me représente au comptoir dans l’espoir d’avoir un verre d’eau. L’employée n’est pas là et je dois attendre à côté de Champion un autre client, qui porte ses lunettes soleil malgré l’heure tardive…

[Champion – avec son meilleur sourire] – Toi tu viens pas d’ici. Des grandes filles, y’en a pas a Chambly.
Heu, sérieux, c’est ton Pick up line ca ? Avec moi qui a l’air de CA ?!
[Marie] – Heu, non, c’est la première fois que je viens ici. Je connais pas Chambly.
[Champion] – Ah ok, tu reviens de Granby !?
Comment ?!?!  Et c’est moi ou si t’as même un tit-air de gars avec les facultés affaiblies ?
[Marie] – Mouais, c’est ca.  Et je pense surtout pas revenir à Chambly d’ici peu.

Pendant tout ce temps, ya ma soeur qui m’a rejoint, qui est à 2 pieds, qui voit et entend tout ce qui se passe, et qui me sauve absolument pas de ma situation pathétique. Faque tant pis si je viens de te renier tite soeur, mais je vais pas faire croire à Champion qu’il a une chance de me revoir un jour… AU SECOURS !

[Champion – toujours avec ses lunettes] – Faque tu viens boire du café ?
Pitiéééééééé !!!
[Marie] – Haha, non, moi du café à cette heure-ci, c’est trop tard. Je voulais un verre d’eau.
[Champion] – Moi sans café, je pourrais pas tenir cette conversation.
Kess que ce serait, hein…  J’ai bien beau supplier ma soeur des yeux, la fatigue l’empêche de réagir à ma situation de crise… Je vais bien avoir à me sortir subtilement moi-même de mon pétrin.
[Marie] – Eh ben. C’est pas rien, mais on m’attends. Bonne chance hein !

La classe, Chambly, je vous dis…  Ou c’est moi qui est snob là, c’est pas toujours évident.

Publicités

6 Réponses

  1. Tu es pleine de préjugés, c’Est des exceptions ça !

  2. Non-non-non. Ce ne sont ni des préjugés, ni des exceptions. Ce sont des coincidences…

  3. Consanguinité

    A-t-on vraiment besoin d’ajouter autre chose?

  4. MMMMMMmmmmmmm LA Classe!!!!!!!!

    Chanceuuuuse! :p

  5. non, mais eille, tu n’as vraiment pas peur pour afficher un beau portrait de même sur ton blog, je rougis juste de le regarder!

    😉

  6. Vous avez bien raison Caroline et Bettyloo… et c’est évident que si je suis encore et toujours célibataire, c’est que je fais ma difficile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :