Patch Marie – 5eme partie

Première Partie
Deuxième Partie
Troisième Partie
Quatrième Partie

Je suis encore toute heureuse de ce qu’on est arrivé à faire avec cette patiente.  Alors qu’il y a quelques temps, elle se noyait dans son anxiété et sa tristesse, on était arrivés à lui « redonner » (dans une certaine mesure) la capacité de réfléchir et de penser sans s’inquiéter outrageusement, sans avoir à l’assommer avec une tonne d’Ativan ou de Valium. 

Et on lui a redonné le sourire…

Alors que je croise le Psychiatre qui s’occupait d’elle, il lance : 

[Dr Psy] – Tu veux faire quoi plus tard ?  La psy, ca t’intéresse ?  Quand on a parlé de la dame l’autre jour, tes yeux se sont illuminés…
[Moi] – :-O : NON ! JE VEUX PAS ÊTRE PSYCHIATRE !!!

*******************************

Il est vrai que j’étais à un moment de mon stage où je me rendais compte que j’avais presque autant plus de plaisir à parler avec mes patients, à les convaincre et à les reassurer qu’à prendre 2 min pour les palper et courrir après des labos…

Mais était-ce suffisant pour faire de moi une wannabe psy ??!

Moi qui commence déjà à en avoir ras le pompom avec les stages, qui me dit que j’ai que 3 ans de plus à faire… Est-ce que je serais capable d’en faire… 6 !!!!!!

Moi qui avait mes petits plans prévus de wannabe Dre de famille, je vous assure qu’en 2 semaines, mes plans étaient déjà rudement mis à l’épreuve.  J’étais en déni. Et cette foutue simple question est vraiment venue me mettre tout ca en pleine face. 

Tant est si bien que quand le Psychiatre est venu me reparler de ca, le vendredi suivant, un lendemain de garde (…et un matin de gastro…), on a eu une très belle discussion lui et moi.  Alors que je pleurais pour une raison un peu vague et/ou multifactorielle. Et dans le bureau des infirmières, la classe.

Tout ca pour dire que je suis plus fourrée que jamais.

Mais que j’ai prévu un stage à option en psy, en septembre, en espérant que ca allait me brancher… Vu qu’on doit faire nos choix de résidence pas longtemps après !

Publicités

4 Réponses

  1. Je m’ennuie de mon coloc résident en med interne et lire tes billets me permet de rester connectée aux anecdotes médicales qui me manquent tant depuis son départ.

    J’ai bien hâte de voir sur quelle spécialité tu vas t’arrêter. Pour avoir vécu un an avec un R1, laisse-moi te dire que je te lève mon chapeau!

  2. Je t’offre un conseil gratuit, je ne te connais pas en dehors d’ici donc anyway ça vaut pas grand’ chose, mais si tu me permets quand même…

    Médecin de famille, c’est LE bon choix. Sans être trop ancré dans la psy, t’auras quand même à faire un contact plus intime avec tes patients qu’en tant que généraliste ou urgentologue, mettons. En plus, on en manque, je ne t’apprend rien. Mais je crois sincèrement que c’est le meilleur des deux monde. D’après ce que je devine de ta personnalité, c’est clairement TOI.

    Mais comme j’ai dit je ne te connais pas, et je continuerai de te lire avidement même si tu fais psy! 😀

  3. On manque de psychiatres autant que de médecins de familles alors peut importe ce que tu décides, je t’assure que tu seras appréciée !

    Puis y a rien comme un stage, être dedans, pour vraiment voir comment tu t’y sens.

  4. @ M : Long time no e-see… 🙂

    @ Valérie-Ann : c’est aussi ce que je pense de la med fam… mais faudrait que je sois bonne dans touuuuuut ! 😥 Pour l’instant, ca me semble énorme, lol

    J’ai encore plusieurs semaines devant moi… des vacances… et un stage en psy 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :